Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1095 fois

Cisjordanie -

Invasion nocturne à Ni'lin le 15 juin, deux arrestations et des maisons pillées (vidéo)

Par

A 1h30 vendredi matin, plus de 120 soldats de l'occupation israélienne ont encerclé le village de Ni'lin. 30 minutes plus tard, les soldats envahissaient le village à pied, accompagnés par 14 jeeps. Ils ont commencé à attaquer cinq maisons du village, celles de Jameel Srour, Jammal Srour, Yousef Srour, Shukri Kawaja et Mosab Srour. Pendant les raids, les familles ont été cantonnées dans une des pièces de la maison pendant que les soldats fouillaient leurs affaires, détruisaient des meubles et laissaient le chaos derrière eux. Les trois hommes cités plus haut ont tous été arrêtés mais trois d'entre eux ont été libérés un peu plus tard dans la nuit. Par contre, Yousef et Mosab Srour ont été emmenés pour une destination toujours inconnue où ils sont toujours détenus au moment où nous rédigeons cet article.

Invasion nocturne à Ni'lin le 15 juin, deux arrestations et des maisons pillées (vidéo)

Pendant l'invasion de la maison de Mosab Srour, un des pillards a volé 1000 shekels (200€) dans le porte-monnaie du plus jeune frère de Mosab, qui économisait cet argent depuis des mois, petit à petit, grâce à son travail de maraîcher et de vendeur de légumes. Un ordinateur portable a également disparu dans la même maison.

Pendant leur opération, les soldats ont tiré des grenades assourdissantes, un type d'arme anti-émeutes qui produit un éclair et une forte détonation. Le fracas suffit à effrayer la personne la plus aguerrie et la mieux préparée, et lorsque cette arme est utilisée dans un village en pleine nuit, elle ne sert pas seulement à tenir éveillée la population mais aussi à leur remémorer les atrocités passées que le village de Ni'lin a endurées.

Beaucoup de villageois sont sortis de leurs maisons pour protester contre la brutalité de l'armée d'occupation et ont été accueillis par des grenades lacrymogènes et davantage de bombes assourdissantes. Les soldats ont tiré les grenades lacrymogènes directement sur les maisons et de nombreux enfants ont été asphyxiés par l’inhalation des gaz. Les occupants ont également tiré à balle réelle comme tactique pour effrayer.

A 5h du matin, les soldats ont enfin quitté le village.



Source : Sons of Ni'lin

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Incursions

Même auteur

Saed Amireh

Même date

17 juin 2012