Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1458 fois

Palestine -

Israel accepte seulement les Juifs qui soutiennent les colonies illégales

Par

Un juge israélien a donné son accord pour une audience le 16 janvier concernant l'appel déposé par la pacifiste Juive Kate Raphael Bender au sujet de son expulsion d’Israel.
La décision du juge est arrivée au même moment où le Ministre de la Sécurité Interne d’Israel, Gideon Ezra, déclarait : "Nous ne les (des juifs) empêcherons pas d'entrer même si nous savons qu'ils viennent pour résister au Plan (de désengagement).
Il y a des gens qui viennent pour de plus mauvaises causes comme pour faire tomber la barrière de sécurité et participer à l’ISM et des activistes radicaux de gauche."

Raphael Benders a indiqué que : "La déclaration d’Ezra prouve qu’Israël est déterminé à continuer de violer de façon flagrante la Loi internationale.
Mon appel affrontera ce double standard sur des décisions telles que : Qui doit être accepté et qui doit être expulsé d'Israël et des Territoires Palestiniens Occupés."


La décision du tribunal du 28 décembre est parvenue au 15ème jour d'incarcération de Raphael Bender.

Elle a été détenue pendant une protestation non-violente contre le mur de l’Apartheid d'Israël dans le village de Bil'in en Cisjordanie .

Raphael Bender, une activiste de San-Francisco, a passé douze des seize derniers mois dans les Territoires Palestiniens Occupés avec l’International Women's Peace Service (IWPS).


Raphael Bender s’attend à rester dans la prison de Tsochar à Sde Nitsan jusqu'à l'audience du 16 janvier où elle se représentera elle-même.

Elle argue du fait qu'il est illégal que le gouvernement israélien l'empêche d'aider à mettre en application la décision de la plus importante institution légale au monde, la Cour Internationale de Justice (CIJ).

La CIJ a jugé en juillet qu'Israël devait cesser la construction et enlever le mur là où il a été construit sur la terre palestinienne.



Le Ministère de l’Intérieur israélien a basé son ordre de déportation sur l’accusation que la Raphael Bender participait "à une manifestation violente", et qu'elle avait été arrêtée et expulsée d'Israël il y a un an.

Cependant, les bandes vidéo de la manifestation du 14 décembre à Bil'in montre que l'armée israélienne était la seule partie qui a utilisé la violence.

Raphael Bender argue également du fait que l'ordre d’expulsion précédent est illégitime parce que l'armée israélienne n'a aucune juridiction dans les territoires palestiniens qu'elle occupe illégalement.



Raphael Bender a expliqué que :
"Je suis une Juive qui protège les Juifs en insistant sur le fait que ceux qui agissent en notre nom respectent le Droit International.
Les Juifs n'auraient pas dit que le gouvernement allemand avait le droit d'expulser les citoyens étrangers pour résister aux lois de Nuremberg en 1935
."



Contacts Media :

Kate Raphael Bender : 972-(0)54-7870198
Lisa Belenky : 415-863-8604 (USA)
Bureau de l’ISM : 972-(0)59-676782


Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

ISM

Même date

30 décembre 2004