Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2739 fois

Hébron -

Israël arrête le leader du Comité populaire des Collines du Sud d'Hébron (vidéo)

Par

Le 6 avril, des officiers de la Police israélienne de frontières accompagnés de soldats de l’armée d'occupation ont arrêté le leader du Comité populaire des Collines du Sud d’Hébron, Hafez Hureini, alors qu’il était en train de moissonner sur ses terres privées de la vallée Khelly, près du village d’al-Tuwani, dans le cadre d’une action pacifique. L’objectif de cette action était d'affirmer le droit des Palestiniens à se rendre sur leurs terres, malgré les restrictions en cours imposées par l’administration militaire israélienne. Hureini a été relâché au bout de plusieurs heures, après avoir payé une caution de 1000 NIS.

Israël arrête le leader du Comité populaire des Collines du Sud d'Hébron (vidéo)

Le leader du Comité populaire des Collines du Sud d’Hébron, Hafez Hureini, au moment de son arrestation (*)
A partir de 9 heures du matin, les soldats israéliens, en coordination avec le chef de la sécurité de la colonie voisine de Ma’on, ont empêché les bergers palestiniens de faire paître leurs troupeaux dans la vallée Khelly, des terres qui sont la propriété privée de Palestiniens. Ils ont également empêcher une femme âgée et son neveu d’accéder à la vallée.

Photo
Les soldats israéliens empêchent une femme enceinte de cultiver sa terre dans les collines du sud d’Hébron (*)


Vers 10 heures, des femmes et enfants, venus en nombre d’al-Tuwani, sont descendus dans la vallée pour débuter la moisson, et défier les restrictions imposées par Israël. Hafez Hureini, leader du Comité populaire des Collines du Sud d’Hébron, s’est aussi rendu sur les lieux et a commencé à travailler à son tour. Quelques minutes après, l’armée israélienne a déclaré la vallée "zone militaire fermée", mais les Palestiniens ont refusé d’évacuer, arguant de leur droit à travailler leur terre privée.

Photo
Les soldats poussent les moutons hors de la vallée Khelly (*)


C’est la raison pour laquelle les soldats israéliens ont ensuite arrêté Hureini, le seul homme à participer à cette action de résistance. A 11h30, Hafez Hureini a été emmené dans une jeep de la Police des frontières où il est resté détenu pendant près de deux heures, tandis que les femmes et les enfants continuaient à couper et ramasser de l’herbe dans la vallée, malgré les menaces répétées et les pressions exercées par les soldats (par ex., un soldat a pourchassé un enfant).

Photo
Des soldats israéliens montrent à Hureini l’arrêté déclarant que la terre privée palestinienne sur laquelle il est en train de travailler est une zone militaire fermée (*)


L’action pacifique s’est achevée vers midi. Quelques heures après, des activistes du groupe israélien Ta’ayush ont été informés que Hafez Hureini avait été emmené au poste de police de la colonie israélienne de Kiryat Arba, à Al-Khalil/Hébron.

Photo
Les habitants du village continuent de moissonner malgré les menaces et les pressions des soldats de l'occupation (*)


Les Palestiniens sont confrontés à des problèmes dans la vallée Khelly depuis 2004, lorsque des colons ont planté une centaine de cerisiers sur une parcelle de terre de la vallée, près de la colonie de Ma’on. Depuis, l’administration israélienne a peu à peu confisqué toujours plus de terres palestiniennes pour les annexer à Ma’on.

Fin 2011, la colline Khelly adjacente a été déclarée "Terre de l’Etat" et plusieurs logements résidentiels y ont été construits. Plusieurs mois après, en mars 2012, une route goudronnée a fait son apparition devant les bâtiments nouvellement construits. A compter de ces travaux d’expansion, les bergers palestiniens ont été définitivement interdits d'accès à la colline Khelly et à ses environs directs. De janvier 2013 à ce jour, les bergers aussi se sont vus interdire l’accès à la vallée Khelly. Au cours du mois de mars 2013, les bergers palestiniens en ont été chassés au moins dix fois par les soldats et la police, et quatre fois par les colons.

Cela n'empêche pas la communauté palestinienne des collines du Sud d'Hébron de continuer à résister contre l'occupation par la lutte non violente.

Operation Dove maintient une présence constante à At-Tuwani et dans les collines du Sud d'Hébron depuis 2004.


Vidéo du nettoyage ethnique en cours dans le sud de la Palestine occupée




(*) Les photos qui illustrent ce témoignage (et d'autres ici sont de Pietro Masturzo, Operation Dove.


Source : Operation Dove

Traduction : CR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Operation Dove

Même date

9 avril 2013