Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2711 fois

Israël -

Israël interdit à vie l'entrée dans Gaza à un médecin norvégien

Par

Israël a interdit le médecin et défenseur des droits de l'homme norvégien Mads Gilbert d'entrer dans la Bande de Gaza à vie, a rapporté le quotidien norvégien The Local. Gilbert, professeur à l'Hôpital universitaire de la Norvège du Nord, avait obtenu une reconnaissance internationale pour son travail philanthropique pendant l'opération israélienne Plomb durci fin 2008, une attaque contre Gaza qui a fait au moins 1400 morts, dont plus de 800 civils, et parmi eux 350 enfants.

Israël interdit à vie l'entrée dans Gaza à un médecin norvégien

Cet été, pendant l'opération israélienne Bordure protectrice, 51 jours d'attaques contre Gaza qui ont fait plus de 2180 victimes palestiniennes, essentiellement civiles, et 111.000 blessés, le médecin de 67 ans s'est rendu une fois encore à Gaza pour travailler comme médecin à l'hôpital Al-Shifa.

Le mois dernier, Gilbert, qui traite des patients dans des zones de conflit depuis plus de 30 ans, était en route pour la Bande de Gaza quand il a été arrêté par des responsables israéliens.

"Au poste frontière d'Erez, des soldats israéliens m'ont dit que je n'étais pas autorisé à entrer à Gaza," a dit le médecin cité par The Local.

Selon l'article, l'ambassade de Norvège à Tel Aviv a abordé l'incident avec les autorités israéliennes, qui ont confirmé que Gilbert était interdit d'entrer à Gaza "pour des raisons de sécurité."

"Du point de vue norvégien, nous avons soulevé la question de l'exclusion de Gilbert de Gaza et demandé à Israël de revenir sur sa décision. La situation humanitaire à Gaza est toujours difficile et il y a besoin de tous les personnels de santé," a dit le Secrétaire d'Etat norvégien Bard Glad Pedersen cité par le quotidien qui reprenait un article du journal local Verdens Gang.

D'après Gilbert, l'interdiction est une réponse à ses commentaires critiques contre Israël.

Alors qu'il était bénévole à l'hôpital al-Shifa en juillet dernier, Gilbert a écrit une lettre aux médias internationaux dans laquelle il décrivait, avec des détails crus, les horreurs indicibles que perpétrait l'armée israélienne.

"C'est un désastre total," remarquait-il, qualifiant la situation à Gaza de "pire catastrophe faite par l'homme" à laquelle il pouvait penser. "Il y a des blessures que vous ne voulez tout simplement pas voir en ce monde."

En outre, dans un entretien pendant l'attaque israélienne, le médecin avait dit que la "grande majorité" des victimes étaient des femmes, des enfants et des civils de sexe masculin, ajoutant que parmi les centaines de patients qu'il avait vus à ce moment-là, seulement deux étaient des combattants.

"Ces chiffres sont en contradiction avec tout ce que dit Israël," avait-il indiqué.

Gilbert avait également envoyé un message au président US Barack Obama, écrivant, "Monsieur Obama, avez-vous un coeur ? Je vous invite à passer une nuit - une seule nuit - avec nous à Al-Shifa."

"Je suis convaincu, à 100 pour cent, que cela changerait l'histoire. Quiconque a un cœur ne peut quitter Al-Shifa, après y avoir passé une seule nuit, sans être déterminé à mettre fin au massacre du peuple palestinien."

Source : Al Akhbar

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Blocus

Même auteur

Al Akhbar

Même date

16 novembre 2014