Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2135 fois

Gaza -

Israël tente d’éviter une action en justice en rendant les bateaux de pêche palestiniens volés

Par

Les trois bateaux de pêche palestiniens confisqués par les forces navales israéliennes ont été rendus aujourd'hui presque immédiatement après que trois groupes des droits de l'homme aient annoncé hier qu’ils avaient déposé une plainte contre Ehud Barak et le commandant de la marine israélienne. Les navires ont été volés dans les eaux de Gaza, le 18 Novembre alors qu’ils pêchaient dans les eaux territoriales palestiniennes.

Déposée hier par Al-Mazan, le Centre Palestinien pour les Droits de l'Homme (PCHR) et l'International Solidarity Movement (ISM), le recours en justice était intenté au nom des propriétaires des bateaux.

Le recours, adressé à la Cour suprême israélienne, demandait pourquoi les bateaux n'avaient pas été rendus et pourquoi les pêcheurs n'étaient pas indemnisées pour leur perte de salaires et l’impossibilité de les utiliser depuis une semaine.

Plutôt que de répondre à ces questions devant le tribunal, ca qui aurait contredit fortement les déclarations israéliennes affirmant que Gaza n'est plus occupée, la marine israélienne a informé les avocats que les bateaux seraient probablement rendus immédiatement.

Moins de 24 heures plus tard, les bateaux ont été rendus, bien que les premiers rapports indiquent qu'ils ont subi de graves dommages et que des équipements onéreux ont été volés.

"Tandis que la restitution d’1/4 de la flotte de pêche de la Bande de Gaza est un soulagement pour les pêcheurs de Gaza, le fait qu’une simple menace d'une action en justice devant son propre système justice pour le retour des bateaux montre à quel point l’affirmation d’Israël qu’il n’occupe pas la bande de Gaza est sans fondement" a déclaré Fida Qishta, une activiste des droits de l'homme locale de Rafah et coordinateur de l’ISM dans la bande de Gaza.

Retenus dans le port d’Ashdod, les bateaux de pêche ont été emmenés dans les eaux palestiniennes, à six milles nautiques de la côté vers environ 16h00 et sont arrivés dans le port de la ville de Gaza peu avant 18h00.

Il n'y a que 12 bateaux de cette taille dans la bande de Gaza, de sorte que cette confiscation représentait le quart de ces bateaux à la disposition de la population. Les bateaux de Gaza avaient été saisi à 7 milles nautiques et demi au large du port de Deir al-Balah, soit bien à l’intérieur de la Zone L, qui, en vertu des Accords d'Oslo, ont le droit de pêcher jusqu’à 20 milles nautiques.

Les capitaines des bateaux ont signalé des dégâts à leurs navires. En effet, l'un des chalutiers a dû être remorqué par un deuxième en raison d’avaries au moteur. Des équipements comme les GPS ont également disparu. La perte des revenus pour les pêcheurs au cours des dix derniers jours est encore en cours d'estimation.

Les trois observateurs des droits de l'homme du Mouvement de Solidarité Internationale (ISM) qui accompagnaient les pêcheurs au moment de l'agression israélienne ont été détenus dans le centre de détention de Maasiyahu à Ramleh, sans jamais avoir été inculpés. Ils ont tous ont été illégalement expulsés par les autorités israéliennes.
Vittorio Arrigoni a été expulsé vers l'Italie le dimanche 23 Novembre, Andrew Muncie au Royaume-Uni le mardi 25 et Darlene Wallach aux États-Unis le jeudi 27 Novembre.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Pêcheurs de Gaza

Même auteur

ISM

Même date

28 novembre 2008