Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5334 fois

Israël -

Israel utilise de l'uranium appauvri

Par

> rel@inter.net.il

Selon les deux articles suivants, envoyés par le physicien Calman Altman, Israel a utilisé - ou continue probablement d'utiliser - des munitions en Uranium Appauvri dans son invasion actuelle et dans ses bombardements sur le Liban.
Pour l'instant, Israel n'a pas admis l'utilisation des obus en Uranium Appauvri.

Israel utilise de l'uranium appauvri


Des soldats israéliens chargent des armes à uranium appauvri près de la frontière libanaise

En 1998, en réponse aux informations que j'ai fournies, des membres de la Knesset Naomi Chazan (Meretz) et Tamar Godjansky (Chadash) ont soumis des questions au Ministre de la Défense au sujet de l'utilisation des obus en Uranium Appauvri par les Forces de la Défense Israélienne.

Le ministre de la Défense de l'époque, Itzhak Mordechai, avait répondu avec des démentis évasifs.

En 2001, suite à une fuite des responsables de la Marine, la marine israélienne a annoncé qu'elle avait déjà utilisé de façon épisodique des munitions en Uranium Appauvri.


Comme l'explique, ci-dessous, le physicien Calman Altman et le Dr. Doug Rokke, les armes en Uranium Appauvri sont en effet des "bombes sales" apparemment capables de contaminer, d'empoisonner et d'affecter les personnes, les usines, les animaux et l'environnement qui y sont exposés pendant des nombreuses années.

Le manque d'information en Israël du public ou des médias à ce sujet est conforme à la large mentalité militarisée qui perçoit les armes comme exclusivement "destinées à notre protection".

Rela



Il s'avère que des munitions en uranium appauvri seront utilisées par l'IDF non seulement dans les "bombes à pénétration anti-bunkers", comme l'a indiqué Rokke, dont l'article est paru récemment sur Alef, mais il est déjà utilisé par l'artillerie des tanks.

Ci-dessous, lien vers une photo prise par Indymedia, Grande Bretagne, d'un obus à pénétration en uranium appauvri prêt à être chargé. Beaucoup d'informations complémentaires peuvent être trouvées en faisant une recherche Google avec les mots-clés "Uranium Appauvri au Liban". Un autre élément pour les futures accusations de crimes de guerre !

Calman Altman



Les Israéliens utilisent de l'uranium appauvri au Liban
Campagne Contre l'Uranium Appauvri
21.07.2006 20:51

Lien vers photos montrant les forces israéliennes chargeant leurs tanks avec des armes en Uranium Appauvri.
Photo n° 71440735 - David Silverman – Getty Images News – 14 juillet 2006


Cette photo a été prise par David Silverman le 14 juillet près de la frontière libanaise. Les soldats israéliens sont vu en train de charger des obus d'Uranium Appauvri dans des tanks.

La première photo est parue dans les premières éditions du journal Britannique The Guardian le 15 juillet et a été ensuite remplacée dans éditions ultérieures.


Laissez-moi ajouter à la déclaration de Rokke ci-dessous, que si l'IDF propose de détruire les abris souterrains du Hisbollah avec des "obus anti-bunkers" en uranium appauvri, (ce qu'il fait apparemment), et d'envoyer ensuite nos "vaillants" soldats les nettoyer, - nous pouvons nous attendre à ce qu'une version israélienne "du syndrome de la guerre du Golfe" survienne dans les mois et les années à venir, avec une grande proportion des participants qui succomberont aux divers cancers, auront une progéniture anormale et un empoisonnement aux métaux lourds – ce qui fut le sort des malheureux soldats de la première et de la seconde guerre du Golfe.

Est-ce que ce sont des dommages collatéraux considérés comme acceptables ?

Calman




La situation concernant l'uranium appauvri empire et exige une action immédiate du Président Bush, du premier ministre Blair, et du premier ministre Olmert
Dr. Doug Rokke, ancien directeur, du Projet sur l'Uranium Appauvri de l'armée américaine
24 juillet 2006

La fourniture d'au moins 100 bombes guidées anti-bunkers de type GBU 28 contenant des ogives en uranium appauvri par les Etats-Unis à Israël pour qu'il les utilise contre des cibles au Liban aura comme conséquence la contamination toxique radioactive et chimique ainsi que des effets nocifs à la santé et à l'environnement dans l'ensemble du Moyen-Orient.

Aujourd'hui, les Américains, les Anglais, et maintenant le personnel de l'armée israélienne utilisent des armes en uranium illégales (Les Etats-Unis et la Grande Bretagne possèdent leurs propres "bombes sales") tandis que l'armée américaine, le ministère de l'Energie américain, le Département de la défense des États-Unis, et les responsables du Ministère de la Défense Britannique nient tout risque pour la santé et l'environnement suite à la fabrication, les tests, et/ou l'utilisation d'armes en uranium afin d'éviter tout responsabilité dans la dispersion volontaiee et illégale d'un matériel toxique radioactif : l'uranium appauvri.

L'utilisation des armes en uranium est absolument inacceptable, et un crime contre l'humanité.

En conséquence les citoyens du monde entier et tous les gouvernements doivent obliger la cessation de l'utilisation d'armes en uranium.

Je dois exiger qu'Israël fournisse maintenant des soins médicaux à toutes les victimes de l'Uranium Appauvri au Liban et qu'il nettoie l'ensemble de la contamination à l'Uranium Appauvri.


Les responsables américains et britanniques ont avec arrogance refusé de se conformer à leurs propres règlementations, ordres, et directives qui exigent des responsables du Département de la Défense américain de fournir des soins médicaux rapides et efficaces à "tous les" individus exposés.

Référence : Gestion Médicale des Victimes peu communes de l'Uranium Appauvri, DOD, Pentagone, du 14/10/93, Gestion Médicale du personnel de l'Armée exposé à l'Uranium Appauvri, Quartier Général, Armée Américaine. Commandement Médical de l'Armée Américaine le 29 avril 2004, et article 2-5 du règlement 700-48 de l'armée américaine. Les responsables israéliens ne doivent pas en faire autant.


Ils refusent également de nettoyer la contamination radioactive disséminée selon les exigences du règlement AR 700-48 de l'armée : "Direction de l'Equipement Contaminé par des produits en uranium appauvri ou radioactifs" (Quartier Général, Département de l'Armée, Washington, C.C, Septembre 2002) et Bulletin Technique de l'Armée TB 9-1300-278 : "Directives pour une réponse sûre à la manipulation, au stockage, et aux accidents de transport impliquant l'armement des tanks de l'armée ou des armes qui contiennent de l'uranium appauvri." (Quartier Général, Département de l'Armée, Washington, C.C, Juillet 1996).

En particulier l'article 2-4 du Règlement-AR 700-48 de l'armée des Etats-Unis daté du 16 septembre 2002 qui exige que :

(1) "Le personnel militaire "identifie, sépare, isole, sécurise, et étiquette l'ensemble du RCE" (Equipement Contaminé Radiologiquement).

(2) "Des procédures pour réduire au minimum la diffusion de la radioactivité seront mises en application dès que possible."

(3) "Le matériel et les déchets radioactifs ne seront pas éliminés localement par l'enterrement, l'immersion, l'incinération, la destruction sur place, ou l'abandon" et

(4) "Tous les équipements, y compris ceux capturés ou les RCE de combat, l seront examinés, emballés, rétrogradés, décontaminés et dégagés. Bulletin Technique de l'IAW n° 9-1300-278, DA PAM 700-48" (Note : Des limites maximum d'exposition sont indiquées dans l'annexe F).

L'utilisation précédente et actuelle d'armes en uranium, la démobilisation de composants radioactifs détruits aux États-Unis et d'équipement militaire étranger, et la démobilisation de matériels industriels, médicaux, d'équipements de recherche radioactifs ont eu comme conséquence des expositions inacceptables.

Par conséquent, la décontamination doit être effectuée selon les exigences du Règlement 700-48 de l'armée américaine et devrait inclure la démobilisation de tous les matériaux radioactifs résultant des opérations militaires.

L'ampleur des effets nocifs à la santé et à l'environnement par la contamination des armes en uranium n'est pas limitée aux zones de combat mais inclut les équipements et les sites où les armes en uranium ont été fabriquées ou testées qui comprennent : Vieques ; Porto Rico ; Colonie, New York ; Concord, MA; Jefferson Proving Grounds, Indiana; et les casernes de Schofield, Hawaii.

Par conséquent, des soins médicaux doivent être fournis par les responsables du Département américain de la Défense à tous les individus affectés par la fabrication, les tests, et/ou l'utilisation des armes en uranium.

Une décontamination environnementale complète doit être également achevée sans délai.


Je suis stupéfait de voir que quinze ans après que j'aie demandé de nettoyer le gâchis initial de l'Uranium Appauvri de la première du Golfe et plus de dix ans après que j'aie terminé le Projet de l'Uranium Appauvri, des responsables du Département de la Défense des Etats-Unis et d'autres essayent toujours de justifier l'utilisation d'armes en uranium tout en ignorant les conditions obligatoires.

Je suis consterné que des fonctionnaires et des représentants du Département de la Défense et du Ministère de l'Energie continuent des attaques personnelles visant à réduire au silence ou à discréditer ceux d'entre nous qui exigeons que des soins médicaux soient fournis à toutes les victimes de l'Uranium Appauvri et qu'une décontamination environnementale soit effectuée conformément au règlement 700-48 de l'armée américaine.

Mais au delà des actions obligatoires qui sont ignorées, la dispersion volontaire de tonnes de déchets radioactifs et chimiquement toxiques sous forme de munitions en uranium est illégale et ne passe pas même le test du bon sens et selon le Département de la Sécurité Interne des États-Unis, le CSAD, c'est une bombe sale.

Le CSAD a publié des directives de réponse aux "bombes sales", le 3 janvier 2006 pour des incidents aux Etats-Unis mais ignore le DOD de l'utilisation des armes en uranium et les règlementations existantes.

Ces directives déclarent spécifiquement que :
"Caractéristiques des incidents de RDD et d'IND : Un incident radiologique est défini comme un événement ou une série d'événements, délibérés ou accidentels, menant à la démobilisation, ou à la démobilisation potentiel, dans l'environnement de matériel radioactif en quantité suffisante pour justifier l'examen d'actions de protection. L'utilisation d'un RDD ou d'un IND est un acte terroriste qui produit un incident radiologique."

Ainsi l'utilisation des munitions en uranium est "un acte terroriste" comme défini par le CSAD.

Enfin, la conformité persistante à l'infâme Mémorandum Los Alamos de mars 1991 qui a été publié pour garantir l'utilisation incessante des munitions en uranium ne peut pas être justifiée.

En conclusion : le Président des Etats-Unis George W. Bush, le Premier Ministre de Grande Bretagne, Tony Blair, et le Premier Ministre d'Israël, Olmert, doivent reconnaître et accepter leur responsabilité dans l'utilisation volontaire d'armes en uranium illégales - leurs propres "bombes sales" - ayant pour résultat des effets nocifs sur la santé et sur l'environnement.

Le Président Bush, le Premier Ministre Blair, et le Premier Ministre Olmert doivent ordonner :
• 1. des soins médicaux pour toutes les victimes,
• 2. une décontamination environnementale complète,
• 3. une cessation immédiate des représailles contre tous ceux d'entre nous qui exigeons la mise en conformité des soins médicaux et des décontaminations environnementales requises.
• 4. et l'arret de l'utilisation déjà illégale (conclusions de l'ONU) des munitions en uranium appauvri.


Références :
ces références sont des copies des règlementations et des ordres actuels et d'autres documents officiels pertinents :

http://www.traprockpeace.org/twomemos.html
http://www.traprockpeace.org/rokke_du_3_ques.html
http://www.traprockpeace.org/du_dtic_wakayama_Aug2002.html
http://www.traprockpeace.org/karen_parker_du_illegality.pdf
http://www.access.gpo.gov/su_docs/aces/fr-cont.html
http://cryptome.org/dhs010306.txt


Participer à notre campagne contre les livraisons d'armes à Israël

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Armement israélien

Même auteur

Rela Mazali

Même date

29 juillet 2006