Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1396 fois

Jénine -

Jénine se prépare au retrait de quatre colonies alors que 5 colonies demeurent

Par

Ali Samoudi est le correspondant à Jénine de Reuters et d'Al Jazeera. Il est également le coordinateur local de l'ISM.

Jénine a commencé à se préparer au retrait des forces de l'occupation israélienne de quatre sites colonisés, bien que la présence colonisatrice se trouve encore dans cinq autres sites, ce qui suscite beaucoup de questions sur la nature du retrait.
Celui-ci est considéré formel mais l'Autorité Palestinienne et les forces nationales considèrent qu'il est la conséquence de la résistance.

Les appareils de la sécurité palestinienne ont commencé à se préparer pour ce qui pourrait se passer dans cette région.

Abdel Raziq Abul Hayjâ', préfet de la région de Jénine, a déclaré que l'Autorité palestinienne était prête à contrêler toute région de laquelle se retireraient les forces de l'occupation, et à étendre les forces palestiniennes qui sont déjà prêtes à assumer leur rêle.


Dans un entretien privé, Abul Hayjâ' a assuré que l'Autorité palestinienne n'a cependant reçu aucune information de la partie israélienne à propos des mécanismes, de l'étendue et de la date du retrait, disant :
"Il y a un silence israélien total sur ce sujet. Mais nous avons déjà pris toutes les mesures sécuritaires nécessaires, nous sommes prêts.
Nous avons coordonné avec la direction de la région et ses appareils sécuritaires, et avec toutes les formations nationales et islamiques, ainsi qu'avec les appareils civils et notamment ceux de la santé.
Mais nous nous attendons aussi à ce que les forces de l'occupation ferment toutes les issues autour des colonies dont ils disent vouloir se retirer, et c'est pourquoi il nous faut mettre un place un plan d'urgence pour faire face à ces conditions
".


Abul Hayjâ' a rejeté que des problèmes puissent intervenir au niveau palestinien, disant : "Il y a un accord et une concorde entre toutes les forces et les formations, nous espérons que les choses s'achèveront sans problèmes, mais il y a une crainte que les colons ne suscitent des problèmes afin d'empêcher le retrait, que nous considérons comme étant un aboutissement de la résistance palestinienne que la province de Jénine a opposée face à l'agression israélienne."

Il poursuit : "le retrait est à la fois le fruit du sacrifice et de la lutte, et un souci sécuritaire israélien qui correspond à leurs plans".



Un retrait formel

Selon ce qu'Israël a annoncé, le plan de retrait de Jénine comporterait les colonies de Homesh, près de Silat Dhahr, Ganim et Qadim à proximité de la ville de Jénine et le camp militaire de Sanour.

"Le retrait de ces colonies soutient leurs plans sécuritaires, il est utile car ces colonies sont la cible de la résistance" a ajouté Abul Hayjâ', "mais en même il y aura un changement partiel dans la vie des citoyens, surtout dans les villages à l'est de Jénine, qui sont soumis à l'isolement et au siège du fait des mesures sécuritaires autour des colonies de Qadim et Ganim, ce qui cause des souffrances énormes pour plus de 20.000 personnes".

"Mais ceci n'est pas suffisant, car il y a plusieurs autres colonies, et nous demandons, pour qu'il y ait la paix, le démantèlement de toutes les colonies, et que les zones visées par le retrait passent à la zone A et non à la zone B, comme Israël l'a annoncé".


Il a ajouté : "les négociations concernant cette question et la poursuite de la domination sécuritaire israélienne n'avancent pas.
Nous ne sommes pas arrivés à des résultats avec les Israéliens car ils campent sur leurs positions, c'est ce qui nous pousse à dire que le retrait reste formel, car nos expériences avec l'occupation est amère à ce propos, ils se sont retirés de Tulkarm puis sont revenus pour l'occuper.
C'est pourquoi nous espérons que le retrait soit réel et différent, nous voulons qu'Israël respecte ce qui lui est demandé
".

D'un autre cêté, Abul Hayjâ' a mis en garde contre les paroles israéliennes montrant que le retrait se fait dans un cadre de bonnes intentions et de désir de paix.

Il dit : "c'est un mensonge pour tromper l'opinion internationale, si Israël veut vraiment la paix, il doit démanteler toutes les colonies car elles représentent l'essence de leur présence coloniale, c'est ce qui fait que nous n'avons pas confiance dans les intentions israéliennes".


Alors que les sources israéliennes annoncent le début d'une opération de retrait des colons des sites autour de Jénine, le sort de ces zones sera décidé par une décision palestinienne émise par le conseil des ministres.

Abul Hayjâ' dit : "L'Autorité palestinienne prendra une mesure spéciale pour régler la situation dans ces zones et les terres qui les composent, en fonction de l'intérêt palestinien et les besoins des institutions civiles et sécuritaires palestiniennes".



Données et chiffres

Selon Abul Hayjâ', il y a dans la région de Jénine 9 colonies que les forces de l'occupation ont installées, qui sont Ganim, Qadim, Mabodotan, Genit, Shakid, Hananit, Rihan, Homesh, Harmish.

La colonie de Qadim se trouvantà l'est de Jénine est construite sur les terres publiques de 166 dunums.

Elle comporte 80 unités d'habitation sous formes de cottages, avec deux rues principales longues de 2,5 km, des trottoirs larges de 4 mètres, avec de l'électricité alimentée par le réseau régional, de l'eau de la compagnie israélienne Makarout.

Il y a aussi un jardin d'enfant et des terrains de jeux. Cette colonie est habitée par 160 personnes, soit 30-40 familles. Elle avait une usine de plaques électriques qui a fermé en 1998.



La colonie de Ganim se trouve à l'est de Jénine, elle a été bâtie en 1983 sur une terre d'Etat de 496 dunums, il y a environ 150 unités d'habitation sous forme de cottages. 5 km de routes internes dont la largeur est de 4 mètres.

Le réseau d'eaux usées se termine au bas de la colonie, près du village de 'Aba. 300 colons l'habitent. La plupart travaillent à Afoula.

Un grand château abrite le maire de la colonie, Mikalo kalan.



La colonie de Homesh

Selon un rapporté préparé le le vice-préfet, la colonie de Homesh se trouve au sud-est du bourg Sila Dhahr, sur une colline élevée à 680 m de la mer. Toute la terre, 1000 dunums, est une terre d'Etat.
La colonie a été construite en 1978.

Elle est reliée à la route principale Jénine-Naplouse par une route de 1 km, de largeur de 5-6 mètres.

Elle comporte 105 unités d'habitation, dont la superficie de chacune est entre 63m2 à 200m2. 4 kms de route internes avec des trottoirs, un réseau d'eau, une réserve importante d'eau dont dépend le bourg de Sila Dhahr.

Une zone industrielle où se trouvent des usines alimentaires et des pièces pour les voitures. Deux jardins d'enfants, plusieurs terrains de jeux et sportifs, une salle pour les fêtes.

Pendant la guerre du Golfe, en 1990, des fusées Patriot y ont été installées.



Colonie de Sanour

Elle se trouve sur la route principale reliant Jénine à Sila Dhahr, entre les villages de 'Ajja et Jaba'.

Elle est construite sur 77 dunums, l'ancienne mosquée a été transformée en synagogue.

3 familles y sont installées, qui ont été rejoints par des colons de Kiriat Arba' et Itsahar.


Carte du plan d’évacuation des 4 colonies de la région de Jénine : Kadim, Ganim, Sa-Nur et Hornesh (fichier PDF)

Source : www.amin.org

Traduction : Centre d'Information sur la Résistance en Palestine

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Interviews

Même auteur

Ali Samoudi

Même date

3 août 2005