Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3659 fois

Egypte -

Jour 18 de la révolution égyptienne : le peuple demande à l'armée de prendre position

Par

Tous les médias font état de la "surprise" américaine face au discours "je reste" de Moubarak. Est-ce que les US se seraient fait doubler par un front pro-Moubarak mené par les Saoudiens et rassemblant la Jordanie, les Emirats et les sionistes (entre autres) ? Les Saoudiens ont-ils décidé de redorer leur piteuse situation et de jouer sur "la condamnation des interventions étrangères" ? Ou cette comédie n'est-elle qu'une vaste manipulation ?

Jour 18 de la révolution égyptienne : le peuple demande à l'armée de prendre position

L'important, c'est que le peuple égyptien ne cède pas et que la révolution du 25/01 suit son cours pour le changement de régime. Discours ou pas discours, les manifestants se préparent, ce jour après la prière de vendredi, à envahir le palais présidentiel. L'armée devra prendre ses responsabilités et cesser les tergiversations, le peuple l'appelle et lui dit : واحد اثنين الجيش المصري فين؟
WA7ED ETNENE EL GUESH EL MASRI FENE ? (et un et deux, et elle est où l'armée ?)

Revue de presse de ce matin :

Le quotidien libanais Assafir souligne le rôle de l'Arabie saoudite qui s'est clairement positionnée derrière Moubarak. Le roi Abdallah (démentant en passant son décès) aurait fermement expliqué à Obama, lors d'un entretien téléphonique le 29/01/11, qu'il ne fallait pas "humilier un ami" ; ensuite l'Arabie se serait officiellement proposé de remplacer les Usa si ces derniers décidaient de ne plus payer les fameuses subventions annuelles de 1,4 milliards de dollars à l'Egypte.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères saoudien, Saoud el Fayçal, en visite au Maroc, a vivement condamné "les ingérences des pays étrangers" en Egypte.

Assafir cite un article du New York Times du 09/02 qui cite une importante pression de l'Arabie saoudite, de la Jordanie, des Emirats Arabes Unis et de l'entité sioniste, qui s'exerce sur l'administration Obama pour qu'elle arrête de demander le départ de Moubarak.

Assafir cite les propos des responsables sionistes : "Moubarak et Suleimane sont deux facteurs de stabilité dans la région" et la position d'un diplomate arabe qui aurait déclaré que l'opération démocratique en Egypte ressemblait à un train rempli d'étudiants "à la fin tout le monde va descendre et il restera les Frères Musulmans".

Le quotidien libanais Al-Akhbar indique que le discours moubaresque a été préparé dans l'après-midi, qu'il a subi divers montages et découpages et que plusieurs versions étaient proposées, enfin qu'il n'a été diffusé qu'après le départ de Moubarak vers une destination inconnue hors du Caire (Sharm el Sheikh ou Dubai ?)

Al-Akhbar souligne le rôle bizarre de certains officiers de l'armée qui ont laissé courir le bruit, dès 17 heures, qu'une "bonne nouvelle" serait annoncée, sur Meydane al Tahrir.

Enfin Al Akhbar fait état de la présence de voitures à l'aéroport du Caire apparemment transportant des fonds de la famille Moubarak.

Photos de la soirée d'hier sur BBC News.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Même auteur

Nadine Acoury

Même date

11 février 2011