Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1559 fois

Bilin -

Journée Internationale d’action contre Caterpillar à Bil’in

Par

Le mercredi 13 avril, environ 15 internationaux, 6 Israéliens et 50 Palestiniens se sont rassemblés devant la mosquée de Bil'in avec des pancartes et des affiches dénonçant Caterpillar et le Mur d'annexation.
À 14 heures, les protestataires sont partis jusqu’au site de construction du Mur pour arrêter la construction du Mur d'Annexion et pour dénoncer la participation de Caterpillar dans les crimes de guerre commis en Cisjordanie occupée et à Gaza.

Dès que nous nous sommes approchés du chantier de construction, huit policiers des frontières israéliens nous ont informés que nous étions entrés dans une zone militaire fermée et que nous avions trois minutes pour partir avant qu'ils commencent à utiliser la force.

Les négociations entre les villageois et la police des frontières ont débuté avec la présentation d’une carte de la région par la police des frontières.

La police des frontières a transmis par radio la demande des villageois d’accéder jusqu’à la terre confisquée, mais on nous a répondu que nous devions nous repartir vers le village.

À 14h30, nous avons été repoussés, mais nous sommes parvenus à écrire : "Pas de Mur" en anglais et en arabe, en utilisant des pierres peintes aux couleurs du drapeau palestinien, sur une route menant au village.

A ce moment-là, quelques protestataires ont été physiquement repoussés vers le village, et les soldats israéliens et la police des frontières ont pris position tout autour.

A 14h45, des pierres ont commencé à être jetées contre la présence de l'armée. Les soldats ont répondu avec du gaz lacrymogène, dont la majorité des boîtes métalliques étaient tirées directement sur les protestataires.
Cette pratique est une violation des règlements israéliennes d'engagement.

A 15h, deux pacifistes israéliens des Anarchistes Contre le Mur ont été arrêtés et accusés d’attaque verbale.



Vers 15h50, les soldats israéliens se sont retirés vers le site de constructions. Les jets de pierres et de gaz lacrimogène ont continué avec l’armée qui avançait et se retirait à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’ils partent à 18 h.

Juste avant minuit, on nous a annoncé que l'armée était entrée dans le village, avait détenu deux Palestiniens et avait confisqué leurs téléphones portables et leurs papiers d’identité. Un humvee et une jeep sont entrés dans le village peu de temps après.


Nous avons été informés plus tard qu’en fait, les soldats s’étaient approchés à pied d’une maison qui avait été prise pour cible une heure auparavant.


Un groupe de 20 villageois, de 10 internationaux et de 10 pacifistes israéliens ont marché vers la maison pour assurer la libération des personnes détenues.


Prenant l'armée par surprise, nous avons traversé leurs lignes et les avons forcé à libérer les Palestiniens et que leur soient rendus leurs téléphones portables et leurs papiers d’identité. L'armée s’est retirée du village vers minuit et demi.


Les deux pacifistes israéliens ont été détenus toute la nuit et ont eu une audience au tribunal ce matin (14 avril 2005) à Jérusalem où ils ont été mis en liberté sous caution..


Voir la carte du District de Ramallah publiée par OCHA en novembre 2004

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Le Mur

Même auteur

ISM

Même date

14 avril 2005