Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2857 fois

Cisjordanie -

Journée de la liberté de la presse à la mode israélienne - deux journalistes blessés pendant les manifestations pacifiques contre l'occupation en Cisjordanie occupée (vidéo)

Par

Hier vendredi 3 mai, des dizaines de manifestants ont été blessés par les forces israéliennes d'occupation pendant les rassemblements de protestation qui ont été organisés comme chaque semaine dans de nombreux villages. Comme à son habitude, l'armée d'occupation a particulièrement ciblé la presse : deux journalistes, un palestinien et un irlandais, ont été blessés.

Journée de la liberté de la presse à la mode israélienne - deux journalistes blessés pendant les manifestations pacifiques contre l'occupation en Cisjordanie occupée (vidéo)

Nabi Saleh, 3 mai 2013

A Kufr Qaddum, près de Qalqilia (vidéo ci-dessous), le journaliste palestinien a été blessé par une grenade lacrymogène tiré par les forces israéliennes d'occupation, courageusement repoussées par les manifestants dans les rues du village.



A Deir Jarir, près de Ramallah, des dizaines de personnes, dont le gouverneur de Ramallah Laila Ghannam, ont été incommodées par l'inhalation des gaz lacrymogènes. Ghannam a appelé la communauté internationale à faire pression sur Israël pour faire cesser les attaques incessantes des colons.

Dans le village d'Al-Ma'asara, au sud de Bethléem, les troupes d'occupation ont arrosé les manifestants de grenades lacrymogènes après qu'un d'entre eux ait réussi à placer un drapeau palestinien sur un véhicule militaire.

A Nabi Saleh, les soldats israéliens ont tiré des grenades lacrymogèjnes, des balles caoutchouc-acier et des grenades assourdissantes sur les manifestants et les fermiers qui essayaient d'atteindre leurs terres volées.

Photo

A Bi'lin, les forces d'occupation ont tiré des grenades lacrymogènes et des balles caoutchouc-acier sur les participants qui ont brulé des pneus pour protester contre les colonies et le mur d'apartheid.

Des affrontements ont également eu lieu à Beit Ommar, au nord d'Hébron, où là aussi, les villageois ont été aspergés et blessés par les gaz lacrymogènes.

Pendant la manifestation à Silwad, au nord-est de Ramallah, le photographe irlandais Tommy Donnellan, 65 ans, qui avait déjà été la cible des tirs il y a quelques jours, a été blessé au bras et à la jambe par des balles caoutchouc-acier des forces d'occupation.

Photo
La blessure à la jambe de Tommy Donnellan (Photo Hamde Abu Rahmah)


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM-France & Agences

Même date

4 mai 2013