Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2566 fois

France -

Journée internationale des Prisonniers révolutionnaires : Le Nord-Pas-de-Calais se lève pour Georges Ibrahim Abdallah

Par

Hervé Poly est secrétaire de la fédération communiste du Pas-de-Calais.

Il y a un an, jour pour jour, Christian Champiré, son maire, présidait la cérémonie liée à l’élévation de Georges Ibrahim Abdallah au titre de « citoyen d’honneur » de la ville de Grenay. Il est 20h ce mercredi 19 juin 2013, en cette Journée internationale des Prisonniers révolutionnaires. L’orage s’est tu pour laisser la parole à Georges Ibrahim Abdallah. Sa voix résonne de puissance et de vérité au coeur de la salle des mariages de Grenay, dans le Pas-de-Calais. L’émotion est perceptible. Des applaudissements nourris accompagnent la fin de l’intervention du plus ancien prisonnier politique d’Europe. L’impérialisme lui fait payer cher, très cher, la fidélité à ses convictions communistes et antisionistes. L’Etat capitaliste français vient de faire l’objet d’une plainte à l’ONU pour « détention arbitraire ».

Journée internationale des Prisonniers révolutionnaires : Le Nord-Pas-de-Calais se lève pour Georges Ibrahim Abdallah

Poing levé, les soutiens de Georges sont déterminés à l'arracher des griffes de l'impérialisme
Le buste de Jean Jaurès qui domine la scène n’a plus que les yeux pour pleurer. Dans la lignée de leurs prédécesseurs, les socio-démocrates au pouvoir bafouent les principes fondamentaux de leur République. Guy Mollet est de retour sous les traits de François Hollande, l’abject Manuel Valls ou Christiane Taubira...

Georges Ibrahim Abdallah était libérable depuis janvier. Les autorités impérialistes ont estimé qu’il valait mieux casser les avis de la Justice favorables à sa libération « et me garder encore ici, dans les geôles de la République. Comme toujours, ces criminelles autorités réactionnaires estiment, qu’avec le temps, tout finit par s’essouffler, s’épuiser et peut-être disparaître. Et pourtant elles ont tort et toujours elles ont eu tort à ce niveau. Et les faits sont là aussi têtus que l’on ne peut d’aucune façon en faire abstraction. Plusieurs milliers dans les geôles sionistes depuis tant d’années, et leur résistance est toujours intacte nourrie d’inépuisable élan populaire solidaire », proclame le militant révolutionnaire. Avant de conclure : « La solidarité est une arme camarades, faisons-en bon usage ! »

Le Collectif « Bassin minier » pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, la municipalité PCF de Grenay, les sections PCF de Grenay et de Calonne-Ricouart, la Jeunesse communiste du Pas-de-Calais, Solidarité Georges Lille et le comité « Libérez-les ! » de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques (59 – 62), mais aussi la Fédération PCF du Pas-de-Calais qui s’est fendu pour l’occasion d’un communiqué de soutien (voir ci-dessous, ndlr) tout comme le NPA « Bassin minier », font le serment de répondre à son appel et d’élargir la mobilisation afin d’arracher Georges des griffes de l’impérialisme.



Discours de Jacques Kleinpeter, représentant le NPA « Bassin minier », à Grenay (Pas-de-Calais), le 19 juin 2013 à l’occasion de la Journée internationale des Prisonniers révolutionnaires

« Après plus de 28 ans de détention, l’Etat français s’acharne contre le militant communiste libanais Georges Ibrahim Abdallah. Communiste révolutionnaire internationaliste, militant de la cause palestinienne, il est condamné aujourd’hui pour n’avoir jamais renié ses engagements de révolutionnaire, tant aux côtés de la résistance palestinienne que de la lutte de libération nationale libanaise.

Il n’a jamais renié son engagement anti-impérialiste. L’acharnement contre Georges Ibrahim Abdallah en fait le plus ancien prisonnier politique en France. Il est libérable depuis 1999. Nous savons, aujourd’hui plus que jamais, que le maintien en détention de Georges Ibrahim est le fruit d’un acharnement politico-judiciaire sans précèdent. Dans cette affaire l’arbitraire, les manipulations, les pressions et la calomnie ont été au rendez-vous pour garder embastillé 28 ans un coupable sans preuve.

Belle image de la France et de ses dirigeants actuels !!!!!

Nous devons encore amplifier la lutte pour sa libération, et dénoncer toutes les pressions exercées sur ses soutiens.

Nous, militants anticapitalistes, anti-impérialistes et internationalistes, témoignons de notre solidarité à Georges Ibrahim et sommes fiers de notre présence aujourd’hui aux côtés du collectif pour sa libération.

Le NPA bassin minier exige la mise en liberté de Georges Ibrahim Abdallah
."


Source : Blog d'Hervé Poly

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Prisonniers

Même date

21 juin 2013