Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2721 fois

Naplouse -

Kafr Qaddum : Les forces d'occupation tirent des grenades lacrymogènes dans une mosquée, asphyxiant des centaines de personnes avant le début de la manifestation (vidéo)

Par

Témoignage de l'équipe de Naplouse d'ISM.

Le vendredi 23 août, les forces d'occupation israéliennes ont envahi le village de Kafr Qaddum, situé à 25km à l'ouest de Naplouse, avant que ne commence la manifestation hebdomadaire. Tirant des grenades lacrymogènes et assourdissantes sur les résidents, l'armée a attaqué le village de plusieurs directions différentes, tentant d'arrêter des habitants ; deux manifestants ont été blessés par des grenades lacrymogènes. Les soldats ont lancé des grenades à l'intérieur de la mosquée du village, où priaient environ 300 personnes, les obligeant à fuir le lieu de culte.

Kafr Qaddum : Les forces d'occupation tirent des grenades lacrymogènes dans une mosquée, asphyxiant des centaines de personnes avant le début de la manifestation (vidéo)

Vers midi, plus d'une vingtaine de soldats ont descendu au pas de charge la rue principale de Kafr Qaddum, tirant des grenades lacrymogènes et assourdissantes en direction d'un groupe de villageois, dont certains se préparaient à aller à la mosquée. Peu de temps après, les soldats ont reculé mais ont continué à attaquer le village de différentes directions pendant une heure, avant même le début de la manifestation. Deux Palestiniens ont été blessés par les grenades lacrymogènes, les soldats de l'occupation tirant directement dans la foule qui fuyaient la charge de l'armée d'occupation ; l'un a été touché au dos et l'autre au bras. La blessure de celui-ci a nécessité que les secouristes du Croissant Rouge lui posent immédiatement des points de suture (photo ci-dessous) avant d'aller plus tard à l'hôpital pour vérifier que l'os de son bras était intact.

Photo


Les dispositions militaires israéliennes pour les tirs des grenades lacrymogènes indiquent qu'elles doivent être tirées en arc de cercle dans l'air, mais comme d'habitude, les soldats n'ont que faire des règles et ont tiré directement sur les gens. C'est une pratique meurtrière qui a tué des manifestants par le passé et aujourd'hui, plusieurs villageois ont rapporté qu'ils avaient vu et senti les lourdes grenades métalliques voler juste au-dessus de leurs têtes. "J'ai vraiment cru mourir aujourd'hui," a dit un manifestant qui venait d'expérimenter le quasi-accident.

Photo
Les soldats de l'armée d'occupation tirant des grenades lacrymogènes (photo Svenson Berger)


A 13h, après avoir tiré une pluie de grenades lacrymogènes depuis la colline qui surplombe le village, l'armée d'occupation a lancé plusieurs grenades directement à l'intérieur de la mosquée du village. Environ 300 Palestiniens étaient à l'intérieur, allant d'hommes âgées à de très jeunes enfants - et tandis que la fumée remplissait la mosquée, ils se sont précipités à l'extérieur, aveuglés et asphyxiés par les effets redoutables de l'inhalation des gaz.



Furieux de l'attaque de la mosquée, les habitants de Kafr Qaddum ont alors commencé leur manifestation hebdomadaire, se rassemblant dans la rue principale qui jadis conduisait à Naplouse et qui est maintenant bloquée par la colonie de Qedumim. Des pneus enflammés ont été disposés sur la route de manière à ce que la fumée noire parte en direction de la colonie illégale (photo ci-dessous) - un rappel des villageois de Qaddum qu'ils sont toujours présents et qu'ils sont les propriétaires légitimes de la terre, ainsi qu'une tentative de dissuader l'armée d'envahir le village, en vain.

Photo

Les soldats ont poursuivi l'invasion, tirant des salves de grenades lacrymogènes dans les zones résidentielles, entre les maisons et dans les jardins - provoquant l'asphyxie de davantage de résidents. Finalement, les villageois ont réussi à avancer le long de la route bloquée, en direction de la colonie, pendant que les soldats reculaient et quittaient le village, non sans avoir tiré une dernière volée de lacrymogènes. Les villageois de Kafr Qaddum ont pu alors regagner leurs maisons, chantant et applaudissant, célébrant la pérennité de leur existence et de leur résistance.

Photo
Les gaz lacrymogènes remplissent les rues du village (photo Svenson Berger)


Le village de Kafr Qaddum a tenu des manifestations tous les vendredis depuis deux ans. Ces dernières semaines, trois jeunes ont été arrêtés lors de raids nocturnes dans le village, dont un de 17 ans. De ce fait, plusieurs manifestations spontanées ont eu lieu d'autres jours que le vendredi la semaine dernière.

Kafr Qaddum organise des manifestations pour protester contre la poursuite de l'occupation de la Palestine, ainsi que contre les injustices et les violations des droits de l'homme qui s'en suivent. Le village, comme tant d'autres, souffre cruellement de l'occupation : ses terres ont été volées pour la construction de la colonie illégale de Qedumim et son accès à la route principale qui va à Naplouse est bloqué, ce qui ajoute 14 km au trajet et a entraîné deux décès parce que des ambulances n'ont pu atteindre le village à temps à cause du détour.

Photo
Un manifestant sur la route bloquée qui mène à Naplouse (photo Svenson Berger)



Vous pouvez suivre ISM-Palestine tous les vendredis à Kafr Qaddum et les autres manifestations dans toute la Cisjordanie : twitter @ISMPalestine ou hashtag #PalResists

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Invasions

Même auteur

ISM

Même date

27 août 2013