Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2711 fois

Qalqilia -

Kufr Qaddoum : Nous ne sommes pas des cacahuètes dans le bocal des colonialistes

Par

Amal est une militante d'ISM. Son nom a été changé.

Ni le froid et la pluie, ni même la tempête de grêle n'ont empêché les habitants de Kufr Qaddoum de protester vendredi dernier pour d'exiger leurs droits. Les mots sont vains pour exprimer la résilience et le courage des habitants du village, près de Qalqiliya. Mais ce n'était pas là le message qu'ils voulaient diffuser. Outre leurs revendications quotidiennes pour la justice, ils voulaient exprimer leur angoisse sur la "judaïsation de Jérusalem". Ce terme fait référence à la stratégie israélienne d'effacer toute l'identité palestinienne et arabe de Jérusalem. Les habitants de Kufr Qaddoum ont exprimé leur inquiétude en portant des habits arabes traditionnels pendant la manifestation. Ils se sont promenés fièrement en tenues traditionnels parce qu'ils connaissent l'histoire de cette terre et les liens légitimes qui les lient à elle. Bien que ce fut un geste symbolique de solidarité avec les Palestiniens de Jérusalem, le vol de la culture est une préoccupation partagée par tous les Palestiniens.

Kufr Qaddoum : Nous ne sommes pas des cacahuètes dans le bocal des colonialistes

Le terme de "judaïsation de Jérusalem" ne donne pas la pleine mesure de la menace, parce que c'est toute la Palestine qui court le risque de voir son histoire censurée. La stratégie d'Israël consiste à délégitimer la Palestine pour se légitimer lui-même. Cette stratégie est en place depuis la création de l'Etat, et rien ne semble la ralentir.

Le gouvernement israélien a recours à de nombreuses méthodes, mais l'une des plus inhumaines est la démolition des maisons. Le Comité israélien contre les démolitions de maisons (ICAHD) a recensé que le nombre de démolitions a doublé en 2011 par rapport aux années précédentes. Pour "faire de la place" à toujours davantage de colonies illégales, Israël continue tous les ans à déplacer des centaines de Palestiniens. Selon un rapport de l'ICAHD, 622 structures palestiniennes ont été démolies en 2011, et 60% des personnes déplacées étaient des enfants.

Le paysage lui-même est victime des bulldozers et des aménagements paysagers. Les décombres des villages détruits sont nettoyés et le Fonds National Juif plante des arbres pour créer des forêts, pour faire accroire que la terre n'a jamais été peuplée, tandis que les réfugiés ont toujours les clés de leurs maisons rasées.

Dans cette attaque contre le paysage, les noms mêmes des villages, dans toute la Palestine, ont été changés pour des noms en hébreu. Le rabbin Kahane, un sioniste américain ultra-nationaliste, a déclaré qu'il n'y avait pas un seul village arabe avec un nom arabe. "Tout est juif", et c'est selon lui, à juste titre.

Cette tentative de détruire la Palestine vise aussi bien sûr la culture, en plus de la géographie. D'une façon qui pourrait sembler comique si elle n'était tragique, Israël s'approprie la culture levantine en volant les falafels et le houmous par des coups médiatiques et la commercialisation dans les supermarchés, en traduisant des chansons populaires arabes en hébreu ou en empruntant la culture des juifs arabes pour masquer un projet colonial essentiellement européen.

Les Palestiniens continuent malgré tout de dessiner l'histoire authentique de leur terre quand la plupart des Israéliens finissent par admettre d'où ils viennent, tout en ressassant mécaniquement la propagande de leur gouvernement.



Les indigènes, indépendamment de la religion, ont plus en commun avec la terre et son histoire que les immigrants sionistes peuvent en attester.

Si les manœuvres israéliennes de "judaïsation" continuent de cibler la terre, les maisons et le peuple qui est "remplacé" de force par "les héritiers choisis de la terre," alors la culture indigène palestinienne et arabe sera remplacée par une culture israélienne fabriquée.

Ce sont les raisons pour lesquelles les habitants de Kufr Qaddoum et les autres Palestiniens résistent : pour leur existence. Et quand un homme politique américain déclare que les Palestiniens sont "un peuple inventé", il montre combien il est essentiel, pour ceux qui sont solidaires de la Palestine, d'alerter sur ce qui se passe réellement sur le terrain : que c'est Israël lui-même qui se fabrique.

Il est de plus en plus évident que les colons violents reflètent la nature du colonialisme, avec le comportement suffisant et arrogant de celui qui tient le fusil. Aucun Palestinien ne défigurerait la terre juste pour prouver quelque chose. La vérité historique ne change pas, peu importe les millions de cartes et de livres qu'Israël et les US(a) produisent. Comme l'a écrit Edward Said, "On entend souvent de hauts responsables à Washington, ou ailleurs, parler de redessiner les frontières du Proche-Orient, comme si des sociétés aussi anciennes et des populations aussi diverses pouvaient être secouées comme des cacahuètes dans un bocal."

D'autres photos de la manifestation ici.




Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Qalqilia

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Amal

Même date

18 janvier 2012