Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1404 fois

Qalqilia -

L’armée israélienne échoue à intimider Izbit Al Tabib

Par

Un village de 300 habitants de Cisjordanie, Al-Tabib d'Izbit, a été privé d’eau pendant deux jours après les conduites d'eau aient été endommagées par un bulldozer israélien qui installait un barrage de route vendredi.
Situé à l'ouest d'Azzoun dans la région de Qalqilya, le village d’Izbit Al Tabib n'a été jamais reconnu par le gouvernement israélien, et est sujet régulièrement aux harcèlements.

Des ordres de démolition ont été émis pour un certain nombre de maisons dans le village, et le mur de Ségrégation d'Israël l’a séparé d’une importante terre agricole.

Un contingent de 20 soldats israéliens, trois jeeps et un bulldozer ont débarqué sans prévenir dans le village tranquille vers midi vendredi. Ils ont installé trois barrages de route – de 2,5 mètres de haut - en apportant de gros rochers, des débris, des cailloux et de la terre sur la route principale qui mène au village.


Les soldats israéliens n'ont donné aucune explication.


Le barrage de route a coupé l'accès du village à la route principale et à la ville voisine de Qalqilyia.

Il a également emprisonné des familles qui vivent dans cinq maisons coincées entre les deux principaux barrages de route et à côté des canalisations endommagées.


Les femmes et les enfants ont été obligés de grimper sur les hauts monticules pour sortir. Plusieurs enfants malades et un enfant handicapé ne pouvaient pas aller à l'hôpital pour leur traitement en raison des blocs.

Les hauts blocs de béton et de débris ont également rendu impossible pour les locaux de réparer les canalisations qui avaient été enterrées profondément dans le sol.


Les barrages de route ont été enlevés par des soldats Israëliens dimanche suite à la pression de l’International Solidarity Movement et des groupes israéliens des Droits de l'Homme toute la journée de samedi.

Un capitaine de l'armée a décrit plus tard la décision de construire les barrages de route comme "une erreur".

Le conseiller de village, Bayain A-Tabib, a dit que le village avait été injustement visé.

"Ils ont dit c'était une erreur, mais il est clair que ce n'était pas une erreur," a-t’il déclaré.

"Ils ont fait le blocus sans raison. Il n'y a aucun problème dans notre village, mais ils le font de toute façon.

"C'est juste de l’intimidation, mais nous vivons ici et nous ne partirons pas. C'est notre village, c’est notre terre."

M. A-Tabib a remercié les organisations internationales et israéliennes de leur intervention.

"Nous aurions pu rester longtemps sans eau si vous ne nous aviez pas aidé" a-t’il dit.

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Qalqilia

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

ISM

Même date

16 janvier 2005