Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1644 fois

Grande Bretagne -

L’Exode de Gaza vers l’Egypte

Par

Les Nations Unies indiquent que 350.000 habitants de Gaza se sont rendus en Egypte
Les habitants de Gaza ont fait exploser le mur de la plus grande prison sur terre, et, avec lui, ils ont déjoué les manœuvres d’Israël, montré que le droit international humanitaire n’était qu’une vaste plaisanterie, ébranlé la dictature égyptienne, et déshonoré tous ceux qui ont soutenu et permis à Israël de perpétrer ses crimes.

L’Exode de Gaza vers l’Egypte


Parmi les dizaines de milliers qui ont submergé hier la rude opposition des services de sécurité égyptienne, certains sont allés rendre visite à des parents dont ils étaient séparés depuis longtemps, certains sont aller chercher des médicaments pour sauver des vies et acheter des produits indispensables non disponibles dans la bande de Gaza.

Alors que les chancelleries du monde entier travaillaient pour forcer les Palestiniens à abandonner tout espoir de résistance à Israël ou de récupérer leurs terres perdues, une fois de plus et comme si souvent dans l'histoire, des dizaines de milliers de "gens ordinaires" extraordinaires – dont un petit nombre de combattants légèrement armés, ont ouvert la voie vers la liberté.

Le régime égyptien n’a pas pu contenir les Palestiniens tandis que les Israéliens vaquaient à leurs tueries, en explosant même la tête d’une petite fille pour «confirmer sa mort". Même si le mur séparant Gaza de leurs frères et sœurs arabes est remis en place, il ne sera que temporaire : quand les habitants de Gaza auront besoin d’aller en Egypte, ils le feront.

Israël peut, et va, continuer à tuer, mais il a perdu l’une de ses principales armes. Quand la police égyptienne est restée à l'écart et a permis aux Palestiniens d’affluer, le régime de Moubarak a été affaibli.

Reuters fait état d'une vague d'arrestations de militants pro-Palestiniens au Caire, mais l'exemple des habitants de Gaza invaincus par le terrorisme israélien continuera d’éroder la peur des Égyptiens qui les empêchent de rejoindre ceux qui s'opposent à leur président à vie.

Peut-être qu’à l’avenir, nous considérerons ce mouvement populaire qui fait tomber un petit morceau de mur comme le début de l'effondrement du système de frontière géométrique imposé aux Arabes par le Royaume-Uni et la France dans l'accord Sykes-Picot pour diviser et piller la région.

Chaque être humain décent sur la planète se tient aux côtés du peuple arabe palestinien de Gaza.
Mais, ils ont toujours contre eux les États-Unis, l’Union Européenne, la Banque Mondiale, l'ONU et les régimes arabes. Alors qu’Israël réalisait son plan visant à les plonger dans la famine, le froid et la misère, situation unique sur la côte méditerranéenne, le silence de la société civile mondiale hurlait qu'ils avaient obtenu, à juste titre, leur traversée du désert et que la punition ne serait jamais terminée avant qu’ils embrassent le fouet israélien et qu’ils acceptent le fait que des colons européens les aient chassés de leurs maisons et de leurs terres.

Avec de petites bombes et un courage surhumain, les habitants de ce camp de concentration contrôlé par les Israéliens et les Américains ont déjoué les plans des Etats-Unis, d’Israël, de l’Union Européenne et de l’ONU : la coalition qui a décidé de les punir pour leur vote et leur résistance à Israël.

Le Mouvement de résistance islamique (Hamas) démocratiquement élu a rejoint le Hezbollah parmi les géants du monde arabe, un monde gouverné par des petits tyrans corrompus, méprisés par leurs populations, qui collaborent avec Israël pour massacrer les Palestiniens.

Israël, équipé de la dernière technologie américaine de mort peut tuer des pauvres habitants de Gaza depuis des plates-formes armées très haut dans le ciel, mais les gens qui gagnent dans un combat ne sont pas ceux qui tuent le plus, mais ceux qui souffrent le plus et qui ont encore des réserves pour continuer.

Manifestement, après toute la douleur et la souffrance que leur ont infligées nos gouvernements, ce sera les Palestiniens.

Source : http://www.scottishpsc.org.uk/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Résistances

Même auteur

Mick Napier

Même date

29 janvier 2008