Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2104 fois

Salfit -

L’Occupant confisque 180 dunums pour une décharge à ordures sur les terres de Deir Sharaf et Qusin

Par

L'occupation a confisqué 180 dunums de terres agricoles des villages de Deir Sharaf et de Qusin, situés au nord-ouest de Naplouse, pour les utiliser comme décharge à ordures. Il s’agit d’une approbation officielle d'une pratique qui a lieu depuis 2002 et a causé d'importants dégâts à l'agriculture et à la santé des villageois.

L’Occupant confisque 180 dunums pour une décharge à ordures sur les terres de Deir Sharaf et Qusin


Photo : Décharge à ordures des colonies à Jayyous: Comme à Deir Sharaf, l’Occupant utilise les terres palestiniennes en Cisjordanie comme dépotoirs.

En Septembre, la Haute Cour de l’Occupation a statué de confisquer 180 dounams de terres appartenant aux villages de Deir Sharaf et de Qusin pour les transformer en dépotoir. Avant même que le tribunal rende sa décision, les bulldozers avaient déjà commencé à élargir et à raser le terrain.

La présence d'une décharge publique dans cette région n'est pas nouvelle et, depuis 2002, le colonie voisine de Qedumim ainsi que les zones industrielles de l’occupant ont utilisé le site comme dépotoir.

Suite au siège de Naplouse en 2002, les Forces d’Occupation Israélienne ont pris le contrôle de nombreux secteurs dans la région.

Près de Deir Sharaf, les soldats ont installé une position de l’armée dans une carrière, en expulsant les propriétaires et en confisquant leurs machines et matériel. La colonie et les zones industrielles voisines ont exploité la situation, et des camions avec des plaques d’immatriculation israéliennes ont commencé à déverser leurs ordures sur une base régulière.

Les habitants ont déposé des plaintes auprès de toutes les institutions possibles, ce qui a entrainé un arrêt temporaire des dépôts d’ordures. Toutefois, l’entreposage des déchets a repris un an plus tard, avec l'arrivée de camions pendant la nuit.

Le dépotoir a causé de graves problèmes dans les villages touchés. En plus de la confiscation des terres agricoles, le site pollue les principales sources d’eau locales, affectant la santé et les cultures.

Un puits à rendement élevé est situé à seulement 250 mètres du site, tandis que cinq puits artésiens se trouvent à 700 mètres. De graves problèmes de santé ont également été signalés à Dir Sharaf, qui est situé à 500 mètres de la zone.


A lire également :

Manifestation de prières contre un dépôt d'ordures illégal à Deir Sharaf

Source : http://stopthewall.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Environnement

Même auteur

Stop The Wall

Même date

8 octobre 2008