Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1891 fois

Beit Furik -

L'armée d'occupation utilise la punition collective contre les villages autour de Naplouse

Par

Après des échanges de tirs entre les combattants palestiniens de la résistance et l'armée israélienne sur l'une des routes d'Apartheid reliant les colonies israéliennes situées au Nord de Naplouse, les soldats israéliens ont décidé de punir collectivement Salem et d'autres villages environnants.
Environ 15 jeeps israéliennes sont entrées dans le village de Salem où vivent 5.500 personnes.

L'armée d'occupation utilise la punition collective contre les villages autour de Naplouse


Une centaine d'hommes ont été cependant forcés d'attendre pendant près de quatre heures

Les soldats ont fermé totalement toutes les entrées et sorties du village et ont interrompu la préparation des festivités de la soirée pour un mariage .

Toutes les routes autour de Salem, y compris les chemins de terre utilisés habituellement par les gens pour contourner les points de contrôle sporadiquement fermés, ont été bloquées par des militaires à 15 h et personne n'a été autorisé à entrer ou sortir du village.

Quelques personnes frustrées ont décidé d'essayer de passer à travers champs avec divers résultats. Plusieurs véhicules transportant des gens, tous fatigués et affamés après avoir passé une journée difficile au bureau, ont été ramenés à la pointe du fusil.

Le principal checkpoint de Beit Furik a été également complètement fermé, affectant les habitants non seulement de Salem mais de plusieurs villages de la région.

Les soldats ont d'abord promis de laisser passer les femmes, les enfants et les personnes malades, mais ils ont ensuite reçu des ordres plus stricts de leurs commandants et ils ont fermé totalement le checkpoint.

Après des négociations, les femmes avec des enfants en bas âge et les malades ont pu passer. Une centaine d'hommes ont été cependant forcés d'attendre pendant près de quatre heures avant que le checkpoint leur soit ouvert vers 19h30.

Les hommes de plus de 50 ans ont, au début, été interdits de passer sauf s'ils s'éloignaient du checkpoint et s'ils restaient derrière la barrière en métal utilisée pour arrêter les voitures.

Les soldats ont, cependant, été forcés d'annuler cet ordre ridicule, apparemment purement conçu pour humilier, puisque tout le monde avait décidé de l'ignorer.


Les routes autour de Salem ont été fermées jusqu'à environ neuf heures du soir, quand les militaires israéliens sont finalement partis. Nullement gênés par ce genre d'interruption récurrente de leur vie quotidienne, les gens de Salem s'attendent à ce que les festivités du mariage durent toute la nuit.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Furik

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

Lina

Même date

12 août 2006