Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1492 fois

Jénine -

L'armée israélienne arrête un jeune marié à Jénine

Par

"Nous ne pouvions pas nous approcher de la fenêtre parce qu'elle donne sur la rue et les soldats tiraient toujours sur la maison. Alors nous avons commencé à ramper sur le plancher mais j'étais à demi paralysée par la peur. Je ne peux pas décrire mes sentiments quand je voyais des balles voler au-dessus de ma tête."
Il y avait tellement de tirs sur la porte et les fenêtres de la maison que la famille s'est rassemblée dans la cuisine, les enfants hurlant de peur.

Juste quelques jours après son mariage, Jamil Al Damj, 30 ans, a été arrêté par les Forces de l'Occupation Israélienne dans sa maison du camp de réfugiés de Jénine.

La jeune mariée en larmes raconte : “Je n'oublierai jamais cette nuit. Le monde entier dit que les Palestiniens sont des terroristes mais le véritable terrorisme est perpétré par l'Occupation, qui insiste sur notre misère.
Qu'a fait mon mari ? Il n'a pas même pu vivre ces moments de joie dont chacun rêve. Au lieu de cela, ils ont tout cassé dans notre maison et ils ont commencé à tirer avant de l'arrêter sans pitié.
Ils ont emporté ma joie – la joie dont rêve chaque jeune fille. C'est tellement injuste…les gens venaient encore pour nous féliciter de notre mariage et maintenant nous sommes accablés de tristesse et de désespoir parce que mon mari a été emmené et je ne sais même pas où il est.”


Jamil a été arrêté mercredi à l'aube quand plus de 30 véhicules de l'armée israélienne sont entrés dans le camp. Les témoins oculaires disent que les forces israéliennes ont cerné toutes les entrées du camp dans une campagne visant le Jihad Islamique.

Elles ont envahi plusieurs quartiers en tirant lourdement et ont cerné des maisons avant d(y faire intrusion à la recherche d'activistes recherchés des Brigades Al-Quds.

Vers 2h du matin, l'armée a pris possession de plusieurs maisons, en positionnant des tireurs isolés à leurs fenêtres. La maison de Jamil était l'une des premières visées selon son épouse.

"Je crois que Dieu a voulu une nouvelle vie pour nous,"dit-elle. "Les soldats n'ont pas frappé à la porte bien qu'ils aient cerné la maison. Mon mari et moi avons été réveillés par des verres brisés au-dessus de nos têtes dans la chambre à coucher suite à des tirs."

Elle continue, "Jamil et moi avons sauté. Les balles entraient dans la chambre."
Les balles étaient encore dispersées dans toute la chambre à coucher au moment de la rédaction de cet article.

"Nous ne pouvions pas nous approcher de la fenêtre parce qu'elle donne sur la rue et les soldats tiraient toujours sur la maison. Alors nous avons commencé à ramper sur le plancher mais j'étais à demi paralysée par la peur. Je ne peux pas décrire mes sentiments quand je voyais des balles voler au-dessus de ma tête."

Il y avait tellement de tirs sur la porte et les fenêtres de la maison que la famille s'est rassemblée dans la cuisine, les enfants hurlant de peur.

Cela a duré près d'une demi-heure, jusqu'à ce que les soldats nous aient demandé de sortie avec les mains sur la tête.
"Quand nous sommes sortis à l'extérieur, nous avons trouvé plus de 50 soldats qui nous attendaient en regardant comme s'ils étaient prêtsà se battre.
Ils ont pris les cartes d'identité des hommes et ont commencé à nous interroger. Une autre unité de l'armée était entrée dabs la maison et la fouillait.
Alors les soldats ont mis à l'écart Jamil et son frère Adel pour les fouiller à nouveau avant de les menotter.

Quand mon beau-père a essayé de protester, les soldats lui ont dit qu'ils avaient un ordre pour leur arrestation.

'Si vous faites quoi que ce soit, nous vous emmenerons aussi" ont-ils dit à mon beau-père.

Il a essayé de leur expliquer que Jamil était un jeune marié mais ils ont juste dit : 'Félicitations, mais il passera sa lune de miel en prison.'"


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Incursions

Même auteur

Ali Samoudi

Même date

3 décembre 2005