Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2135 fois

Salfit -

L'armée israélienne impose le couvre-feu sur Kafr ad-Dik pendant que les colons attaquent le village

Par

A approximativement 4h du matin le 27 septembre, l'armée israélienne est entrée dans le village de Salfit de Kafr ad-Dik et a imposé un couvre-feu. Selon les habitants du village, les soldats sont entrés par la force dans de nombreuses maisons, mais ont quitté le village après quelques heures. Il n'était pas clair s'ils avaient ou non levé le couvre-feu.

L'armée israélienne impose le couvre-feu sur Kafr ad-Dik pendant que les colons attaquent le village

Date de l'incident : 27-28 septembre 2008
Lieu : Kafr ad Dik, Salfit
Témoins : Habitants de Kafr ad-Dik et volontaires de l'IWPS

Selon les rapports des médias, ces évènements ont été précédés par un incident à l'ouest de Kafr ad-Dik près de la colonie de Ale Zahav, où il paraît que des palestiniens armés ont ouvert le feu sur un colon conduisant sa voiture.

A approximativement 9h30 ce soir-là, environ 100 colons des colonies voisines Ale Zahav et Pedu'el sont entrés dans Kafr ad-Dik à pied. Selon les témoins oculaires, quelques colons étaient accompagnés par des chiens et quelques-uns étaient aussi armés.

Les habitants de Kafr ad-Dik ont rapporté que cinq jeeps de l'armée israélienne sont revenues vers leur village à peu près au même moment où les colons sont entrés.

Marchant le long de deux rues parallèles de Kafr ad-Dik, les colons ont à ce qu'on dit lancé des pierres sur les maisons des habitants et les voitures, causant des dommages considérables à au moins 16 maisons et 10 véhicules, dont 6 camions et deux tracteurs. A part les miroirs et les vitres brisés, les pierres ont détruit deux panneaux solaires familiaux et ont touché des habitants de Kafr ad-Dik, causant des blessures légères.

Selon les témoins, l'armée israélienne n'est pas intervenue pour empêcher le raid des colons ; au lieu de cela, ils sont renouvelé le couvre-feu à environ 10h du soir pour empêcher les Palestiniens de quitter leurs maisons.

Quand quelques habitants de Kafr ad-Dik ont bravé le couvre-feu et sont sortis pour défendre leurs biens, l'armée israélienne a répondu en lançant des grenades soniques et en tirant des gaz lacrymogènes, des balles acier caoutchouc et des balles réelles.

Pendant ces confrontations, au moins six personnes âgées de 13 à 37 ans ont été blessées par les balles acier caoutchouc, les grenades soniques et les assauts physiques des soldats. Trois personnes ont été emmenées en ambulance à l'hôpital de Salfit.

Il est important de noter qu'à part ces blessures physiques, un grand nombre de personnes et spécialement les plus âgés et les jeunes enfants souffrent de stress sévère et d'anxiété, causés à la fois par l'attaque des colons et par les actions de l'armée.

Après une heure environ, les colons ont quitté le village de Kafr ad-Dik ; selon le Bureau des affaires humanitaires de l'armée israélienne, ils ont essayé de continuer leur raid dans le village voisin de Al-Lubban Al-Gharbi.

L'armée a maintenu sa présence dans le village jusqu'au matin tôt du 28 septembre. Les volontaires de l'IWPS ont vu les jeeps de l'armée patrouiller sur la route qui avait été prise plus tôt par les colons, lançant des grenades soniques et tirant des fusées éclairantes et des gaz lacrymogènes sur les jeunes dans les rues.

Source : International Women Peace Service

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Attaques de colons

Même auteur

IWPS

Même date

30 septembre 2008