Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3526 fois

Jayyous -

L’armée israélienne terrorise les civils à Jayyous

Par

13 février 2009

L'armée israélienne a intensifié ses opérations militaires à Jayyous au cours de la semaine dernière afin de briser toute forme de résistance, que ce soit contre la confiscation des terres du village et la privation de liberté de mouvement ou que ce soit contre une famille qui résiste à l’occupation de sa maison et à sa transformation en avant-poste de l’armée.

Pas de greffon vidéo disponible...

Les soldats israéliens ont vandalisé des maisons, terrorisé des familles, tiré à balles réelles et blessé grièvement plusieurs personnes dans le village de Jayyous.

Vers midi, environ 20 soldats israéliens ont pénétré le village de Jayyous en passant par la porte sud. À ce moment-là, aucun habitant n’était dans le secteur et la manifestation n’avait pas encore commencée.

Les soldats ont immédiatement occupé deux maisons situées à côté de la porte sud. Les militants des droits de l'homme se sont tout de suite rendus dans les maisons pour fournir une protection contre l'occupation militaire. L'armée israélienne garde souvent les familles en otage à l’intérieur de leurs maisons et utilise leurs toits comme position de sniper.

La nuit précédente, les soldats avaient occupé à plusieurs reprises la maison d’une famille actuellement hors du pays et imposé un couvre-feu au village. Les militants de l’ISM ont pu constater les dégâts causés par les soldats au cours de la nuit.

D'autres soldats sont entrés dans une maison une maison située à côté de l'entrée du village. Bien que la famille ait résisté à l’occupation de leur maison, les soldats l’ont utilisée comme base temporaire à de nombreuses reprises au cours de ces dernières semaines. Cette fois, les soldats ont frappé et menacé les membres de la famille et les militants de l'ISM avec leurs armes. Quinze soldats ont bloqué l'entrée de la maison, forçant certains membres de la famille à rester l’extérieur et d'autres à l'intérieur.

Des militants des droits de l’homme internationaux et israéliens et des villageois ont protesté pacifiquement à la violence et à l'occupation de la maison, en empêchant les soldats de prendre le contrôle total du bâtiment. Un militant a été durement frappé à la tête avec un fusil et a reçu des coups de pied dans le dos alord qu’il descendait les escaliers.

Alors qu’il résistait à son arrestation, un autre activiste a été frappé durement au front à l’aide d'une arme et a saigné abondamment. Un activiste israélien a été arrêté après avoir été tabassé par des soldats. On ne sait toujours pas où ils ont été emmenés.

Puis quand les soldats ont réussi à se frayer un chemin pour entrer dans la maison, on a entendu des cris à l'intérieur. De nombreux militants israéliens et internationaux sont entrés par une porte dérobée et ont vu les membres de la famille être frappés, dont deux jeunes filles, un jeune garçon.



La mère et le père ont été isolés et tabassés. Les militants et les voisins ont tenté de protéger la famille, en poussant les soldats hors de la maison. Mais ensuite, d’autres soldats sont entrés dans la maison. Ils ont renversé les armoires et les étagères, en cassant les assiettes et les tasses à l’intérieur.


Ils ont ensuite tiré une grenade paralysante à l'intérieur de la salle et le père, qui souffre d'une maladie cardiaque et d'hypertension artérielle, a perdu connaissance. Les soldats ont refusé à l’équipe de secouristes d’entrer pour soigner ou évacuer l'homme inconscient.

Les soldats sont alors sortis et ont occupé la cage d'escalier et le toit de la maison. Ils ont laissé derrière eux une famille terrorisée, un père inconscient et grièvement blessé et une maison saccagée. Alors que le père était évacué, son petit fils est tombé en état de choc, d’hyperventilation et a dû être évacué lui aussi.

Les habitants de Jayyous ont marché du centre du village en direction des maisons occupées. Les gens se sont rassemblés devant les maisons en chantant et en scandant des slogans demandant aux soldats de partir. Sans heurts, les manifestants ont effectué leur rassemblement non-violent et sont ensuite retournés dans le village où la manifestation était terminée.

Malgré la nature non-violente de la manifestation, les soldats sont entrés à pied dans le village en tirant au hasard des balles de caoutchouc.

Des militants des droits de l'homme ont encerclé les soldats. Les soldats se sont retrouvés escortés sans violence jusqu’à l’extérieur du village. Les militants ont demandé aux soldats restés sur le toit de deux maisons de se retirer et de cesser de tirer sur le village. Les militants ont remis symboliquement une facture de "l'Hôtel Palestine" aux soldats présents dans la maison pour le «coût» de la nuit passée par neuf soldats dans la maison.

Alors que les soldats quittaient le village, l’un d’eux s’est retourné et a tiré, touchant un homme à la cuisse.

Environ une heure plus tard, des soldats se sont positionnés à l'extérieur de la porte pour entrer à nouveau dans le village. 20 d'entre eux sont entrés à pied dans le village, en visant les militants internationaux et israéliens avec du gaz lacrymogène et des balles de caoutchouc.

Ils se sont ensuite déployés dans le village par petits groupes en visant au hasard des civils. Les militants les ont suivis et les soldats ont immédiatement commencé à tirer dans leur direction. Au bout d’une demi-heure, ils se sont retirés du village.

Pas de greffon vidéo disponible...

Source : http://palsolidarity.org/2009/02/5320

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jayyous

Même sujet

Incursions

Même auteur

ISM

Même date

16 février 2009