Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2661 fois

Ramallah -

L'armée israélienne tire une balle de caoutchouc dans la tête d’un gosse de 12 ans dans le village de Ni'lin.

Par

> ism-media@googlegroups.com

Hier, le 28 août, les Forces d’Occupation Israélienne ont tiré une balle de caoutchouc dans la tête d’un gosse de 12 ans dans le village de Ni'lin.
Le jeune de 12 ans a été emmené à l'hôpital de Ramallah où il a été soigné.
Un bébé de 4 mois a également été soigné pour inhalation de gaz lacrymogène après que les soldats de l’occupation aient tiré du gaz lacrymogène.

Pas de greffon vidéo disponible...

Vidéo : Attaque de la manifestation du 21 août dernier par les Forces d'Occupation Israélienne
Hier, le 28 août, les Forces d’Occupation Israélienne ont tiré une balle de caoutchouc dans la tête d’un gosse de 12 ans dans le village de Ni'lin.
Le jeune de 12 ans a été emmené à l'hôpital de Ramallah où il a été soigné.

Vers 16h15, les Forces d’Occupation Israélienne ont tiré sur lui une balle en acier recouvert de caoutchouc après que l'armée israélienne ait attaqué la manifestation rn utilisant des gaz lacrymogènes, des bombes assourdissantes et des balles de caoutchouc. Il doit sortir de l'hôpital aujourd’hui.

Une jeune femme enceinte de 20 ans s’est également évanouie quand l'armée israélienne a tiré quatre cartouches de gaz lacrymogène dans sa maison. Elle a été conduite, inconsciente, au centre médical de Ni'lin avant d’être prise de vomissements. Elle a été soignée pour inhalation de gaz et état de choc.

Un bébé de 4 mois a également été soigné pour inhalation de gaz lacrymogène après que les soldats de l’occupation aient tiré du gaz lacrymogène.

Un autre garçon de 12 ans garçon a reçu une balle dans la jambe suite au tir de gaz lacrymogène dans la maison de ses parents. Alors qu’il sortait de sa maison, aveuglé par le gaz lacrymogène, il a été touché à la jambe par le tir d’une balle de caoutchouc. Un homme de 37 ans a été également emmené à l’hôpital de Ramallah, souffrant de blessures graves après avoir reçu une balle en acier recouvert de caoutchouc dans la poitrine.

Ces blessures graves surviennent à un moment où l'extrême violence des forces d’Occupation israélienne à Ni'lin a causé la mort d'Ahmed Mousa, 10 ans, et d’Amira Youssef, 17 ans, il y a trois semaines.

A ce jour, 15 Palestiniens dont 10 mineurs ont été tués lors des manifestations contre le Mur

Muhammad Fadel Hashem Rian, 25 ans
Tué lors d’une manifestation contre le Mur à Biddu le 26 février 2004

Zakaria Mahmoud ‘Eid Salem, 28 ans
Tué lors d’une manifestation contre le Mur à Biddu le 26 février 2004

Abdal Rahman Abu ‘Eid, 62 ans
Mort d’une attaque cardiaque suite au tirs de gaz lacrymogène à l’intérieur de sa maison pendant une manifestation contre le Mur à Biddu le 26 février 2004

Muhammad Da’ud Saleh Badwan, 21 ans
Blessé lors d’une manifestation contre le Mur à Biddu le 26 février 2004. Il est décédé de ses blessures le 3 mars 2004

Hussein Mahmoud ‘Awad ‘Alian, 17 ans
Tué lors d’une manifestation contre le Mur à Betunya le 16 avril 2004

Diaa’ A-Din ‘Abd al-Karim Ibrahim Abu ‘Eid, 23 ans
Tué lors d’une manifestation contre le Mur à Biddu le 18 avril 2004.

Islam Hashem Rizik Zhahran, 14 ans
Blessé lors d’une manifestation contre le Mur à Deir Abu Mash’al le 18 avril 2004. Il est décédé de ses blessures le 28 avril 2004.

‘Alaa’ Muhammad ‘Abd a-Rahman Khalil, 14 ans
Tué alors qu’il jetait des pierres sur un véhicule israélien conduit par des gardes de sécurité privée près du mur à Betunya le 15 février 2005.

Jamal Jaber Ibrahim ‘Asi, 15 ans
Tué lors d’une manifestation contre le Mur à Beit Liqya le 4 mai 2005

U’dai Mufid Mahmoud ‘Asi, 14 ans
Tué lors d’une manifestation contre le Mur à Beit Liqya le 4 mai 2005

Taha Muhammad Subhi al-Quljawi, 16 ans
Tué alors que ses amis et lui tentaient de couper une partie des fils barbelés du Mur dans le camp de réfugiés de Qalandiya, le 2 février 2007. Il a été blessé à la cuisse et est décédé après avoir perdu beaucoup de sang après être resté un long temps au sol sans être soigné.

Muhammad Elias Mahmoud ‘Aweideh, 15 ans
Tué lors d’une manifestation contre le Mur à Um a-Sharayet - Samiramis le 28 mars 2007

Mahmoud Muhammad Ahmad Masalmeh, 15 ans
Tué alors qu’il tentait de couper une partie des fils barbelés du Mur à Beit Awwa le 2 mars 2008.

Ahmed Husan Youssef Mousa, 10 ans
Tué lors d’une manifestation contre le Mur à Ni’ilin le 29 juillet 2008

Youssef Ahmed Younes Amireh, 17 ans
Blessé à la tête d’une balle de caoutchouc lors d’une manifestation contre le Mur à Ni’ilin le 30 juillet 2008. Il a succombé à ses blessures le 4 août 2008.


Trois autres, tous mineurs ou handicapés mentaux ont été tués seulement parce qu’il s’étaient approchés du Mur :

Du’aa Naser Saleh ‘Abd al-Qader, 14 ans
Tuée à Far’un alors qu’elle s’approchait du mur avec une amie le 19 décembre 2006.

Fatah a-Deen Muhammad ‘Ali al-Khuli, 20 ans
Tué près d’Habla alors qu’il s’approchait du mur le 22 janvier 2005. Il était handicapé mental.

Mahyoub Ahmad Nemer ‘Asi, 15 ans
Tué par un garde de sécurité privée alors qu’il se trouvait sur un terrain de sa famille situé à 200 mètres du tracé du Mur le 8 juillet 2005


Sur ces 580 hectares de terres que le village de Nilin possédait à l’origine, plus de 69% ont été prises par Israël en 1948, et depuis 1967, 44% de la superficie restante ont été utilisées pour la construction des colonies voisines. Le mur d'annexion, illégal au regard du droit international, prend 25 autres pour cent des terres agricoles qui sont la source de revenus du village et isolera des villages voisins ce qui était autrefois la capitale commerciale de la région. Lorsque le Mur sera terminé, Nil'in n’aura plus que 10% de ses terres d'origine (moins de 150 hectares).

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Non Violence

Même auteur

ISM

Même date

29 août 2008