Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2769 fois

Cisjordanie occupée -

L'armée israélienne utilise "l'intelligence artificielle, la reconnaissance faciale" pour suivre les civils palestiniens à la trace

Par

L'armée israélienne serait en train de tester une technologie de reconnaissance faciale litigieuse en Cisjordanie occupée pour traquer des Palestiniens, en installant un logiciel de biotechnologie aux postes de contrôle militaires dans le cadre d'opérations de surveillance draconiennes contre des civils. Cette technologie est produite par Anyvision Interactive Technologies, la start-up biométrique la plus en vue d’Israël.

L'armée israélienne utilise 'l'intelligence artificielle, la reconnaissance faciale' pour suivre les civils palestiniens à la trace

Une vue extérieure de l’inqualifiable checkpoint de Qalandia (entre Jérusalem et Ramallah), maintenant équipé d’un système de reconnaissance faciale.
TheMarker, un quotidien économique en hébreu, a annoncé que la société basée au Royaume-Uni, opérant dans 43 pays et sur plus de 350 sites, travaille sur deux projets avec l'armée israélienne dans les territoires palestiniens occupés.

Au début de l'année, un projet de ce type a vu la mise en place de 27 points de contrôle biométriques en Cisjordanie occupée, y compris de nouveaux postes d'identification et d'inspection pour surveiller les travailleurs palestiniens entrant en Israël [en particulier à l’énorme terminal de contrôle de Qalandia, où des milliers de Palestiniens sont obligés de passer chaque jour pour aller travailler à Jérusalem, ndt.]

Le second projet comprend l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale via des caméras à l'intérieur de la Cisjordanie occupée pour surveiller les civils palestiniens, selon TheMarker.

Normalement installée dans les aéroports, les casinos et les stades, l'utilisation de la technologie Anyvision par Israël pour cibler les Palestiniens est sans précédent.

Le cofondateur et directeur général de la société, Eylon Etshtein, a déclaré à TheMarker que sa société ne vend que dans les démocraties et qu'elle est sensible aux préjugés raciaux et sexistes.

« C'est vraiment un énorme dilemme, mais je ne suis pas du genre à poser cette question. Finalement, nous sommes une société de technologie qui fait le maximum pour que sa technologie ne soit pas utilisée à mauvais escient », a-t-il déclaré à propos du fait que l'armée israélienne utilise la technologie de Anyvision en Cisjordanie occupée.

Israël mène déjà l'une des plus grandes opérations de surveillance au monde dans les territoires palestiniens occupés, dont la surveillance des comptes de réseaux sociaux et l'utilisation de la police prédictive, qui se sert d’algorithmes pour rechercher d'énormes quantités de données à partir de mots-clés afin de constituer les bases des arrestations.

La Chine est actuellement l'un des seuls États à mettre en œuvre des opérations de surveillance de masse en utilisant la reconnaissance faciale pour espionner ses propres citoyens.

Les groupes de défense des droits de l'homme ont fortement critiqué les outils de surveillance de masse tels que la reconnaissance faciale, en les qualifiant de technologie à la « Big Brother », qui viole la vie privée des individus.

En mai, San Francisco est devenue la première ville américaine à interdire la technologie de reconnaissance faciale, tandis que le fabricant de caméras Axon a récemment décidé d'éliminer la capacité de reconnaissance faciale de ses produits.




Source : The New Arab

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Armement

Même date

11 août 2019