Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2248 fois

Egypte -

L'Égypte refuse l’entrée des Palestiniens vivant à l’étranger sur son territoire

Par

Leila Al Haddad, une journaliste palestinienne de Gaza est actuellement détenue avec ses deux enfants à l'aéroport du Caire. Al Haddad arrivait des États-Unis avec l'intention d'entrer à Gaza via Rafah, le passage frontalier avec l’Egypte. Al Haddad possède un passeport américain et un passeport palestinien.
Les autorités égyptiennes lui ont dit qu’elles avaient reçu l’ordre de ne pas autoriser les Palestiniens résidant à l'étranger à entrer en Égypte, et qu'elle et ses enfants allaient être renvoyés aux États-Unis.

L'Égypte refuse l’entrée des Palestiniens vivant à l’étranger sur son territoire


Leila Al Haddad, une citoyenne palestinienne de Gaza, une bloggeuse et journaliste bien connue, est actuellement détenue avec ses deux jeunes enfants, 1 an et 5 ans, à l'aéroport du Caire.

Al Haddad était arrivée en Egypte en provenance des États-Unis avec l'intention d'entrer à Gaza via Rafah, le passage frontalier avec l’Egypte.

Al Haddad possède un passeport américain et un palestinien. Les autorités égyptiennes lui ont dit qu’elles avaient reçu l’ordre de ne pas autoriser les Palestiniens résidant à l'étranger à entrer en Égypte, et que, elle et ses enfants allaient être renvoyés aux États-Unis.

Le mari d’Al Haddad est un réfugié palestinien qui vit actuellement aux États-Unis parce que son droit au retour en Palestine est refusé par Israël. Le couple vit ensemble de temps en temps car Leila vit dans la Bande de Gaza avec ses enfants une grande partie du temps.

Le passage frontalier de Rafah est le seul moyen pour Al Haddad d’entrer dans la bande de Gaza, Israël a bloqué tous les accès maritimes et aériens à Gaza, ainsi que les postes frontaliers sous son contrôle.

Sur son blog, a-mother-from-gaza.blogspot.com, Al Haddad décrit «les difficultés d’élever mes enfants entre espaces et identités, déplacement et occupation, et tout ce qui en découle : de l’instruction dingue aux passages des frontières. Mon mari est un réfugié palestinien privé de son droit au retour en Palestine, et donc de notre droit à une vie familiale. Ensemble, nous endurerons beaucoup de choses, et le personnel devient politique ».

Pour plus d’informations, contactez:
Yaseen El Haddad, le mari de Leila (arabe et anglais) 1 617 216 3209
Les parents de Leila dans la ville de Gaza (en arabe et en anglais): 972 599 358 606.


QUE FAIRE ?

Ecrivez à l’Ambassade d’Egypte et faites-leur part de votre profonde indignation !

Demandez-leur non seulement d’autoriser l’entrée de Laila El Haddad et de ses enfants, mais l’entrée de tous les Palestiniens qui veulent rentrer chez eux dans la bande de Gaza.

Par cette nouvelle décision, les autorités égyptiennes nous montrent encore une fois leur collaboration avec le régime sioniste.

N'oubliez pas d'envoyer une copie à l'ambassade des États-Unis ambassadedegypteaparis@hotmail.com, à l'ambassade de France au Caire cgfcaire@link.net et au Ministère français des Affaires Etrangères webmestre.paris-dci@diplomatie.gouv.fr

Ci-dessous un modèle d'email.


De: XXXXX
A : ambassadedegypteaparis@hotmail.com
Cc : cgfcaire@link.net; webmestre.paris-dci@diplomatie.gouv.fr; Embassy@egyptembassy.net;

Monsieur l'Ambassadeur d'Egypte

En tant que citoyen du monde, je suis choquée d'apprendre que votre pays a décidé de refuser l'entrée aux Palestiniens vivant à l'étranger.

Je viens d'apprendre que vous retenez à l’aéroport du Caire Mme Leila Al Haddad, une citoyenne palestinienne de Gaza, une journaliste et bloggeuse très connue et ses deux enfants et que vous avez l'intention de les renvoyer aux États-Unis.

Le poste frontière de Rafah est le seul moyen pour Mme Al Haddad d’entrer dans la bande de Gaza, car Israël a bloqué tous les accès maritimes et aériens de Gaza, ainsi que les postes frontaliers dans le cadre de son contrôle.

J’ai appris aussi que de nombreux autres Palestiniens sont bloqués en Egypte et ne peuvent pas rentrer chez eux dans la bande de Gaza.

Je sais également qu’environ seuls 100 camions d’aide sont autorisés à pénétrer dans la bande de Gaza alors que, selon l'Organisation des Nations Unies, il faudrait entre 500 et 600 camions d’aide pour alimenter la population de Gaza, .

Je sais aussi tonnes d'aide envoyés par de nombreuses organisations, dont même des organisations américaines, sont en train de pourrir dans la région d'Al Arish alors qu’à Gaza, 100.000 personnes sont sans abri et ont besoin de cette aide humanitaire.

Alors je vous demande de laisser entrer en Egypte Mme Al-Haddad et ses enfants et de l’autoriser à rentrer chez elle à Gaza ainsi que tous les Palestiniens présents dans votre pays ou ceux venant de l’étranger.

Je vous demande de mettre fin à cette punition collective de la population de Gaza et d’ouvrir la frontière de Rafah!.


Nom, prénom
Pays


Déclaration universelle des droits humains (10 décembre1948)
Article 13 :
1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Actions

Même auteur

IntMorb

Même date

8 avril 2009