Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1890 fois

Naplouse -

L'histoire d'Hassan Jaber Eid et ses oliviers brûlés

Par

David Nir, physicien et membre de Ta'ayush

La plantation (5,2 ha) de 400 oliviers appartenant à Jaber, 49 ans, a entièrement brûlé il y a 3 ans quand trois colons de la colonie de Moshe Zar y ont mis le feu.
Jaber priait à la mosquée de son village de Jinsafut près de Naplouse quand, vers midi, il a été alerté qu'un feu avait pris à environ 1 kilomètre à l'ouest, sur sa parcelle de terre.
Il a foncé sur les lieux en courant suivi de ses copains.
Alors qu'ils s'approchaient du site, ils ont vu des colons courir et disparaître de l'autre côté de la colline.

Des pompiers étaient déjà sur le sommet de la colline, près de la colonie, mais ils n'éteignaient pas le feu sur sa parcelle de terrain: Ils maintenaient simplement le feu à l'écart de la colonie.

Quand il est monté vers ses arbres, en saisissant des branches et en tentant désespérément d'éteindre le feu, les soldats positionnés sur le sommet de la colline ont tiré deux balles dans sa direction pour l'effrayer.

Ses amis l'ont appelé d'une distance sûre pour renoncer puisque de toute façon le feu avait déjà tout détruit. Jaber avait perdu son frère peu avant, c'était donc encore un autre gros choc :
Son frère, Ahmed Hassan Eid, avait été abattu par un sniper de l'IDF juste vingt jours précédemment.
Jaber n'a pas la moindre idée du "pourquoi", parce qu'Ahmad n'était impliqué dans "rien du tout".

Le lendemain, Jaber est allé à la police dans la colonie voisine de Kedumim, mais il est resté à attendre devant la porte pendant des heures, jusqu'à ce qu'il soit clair qu'il n'irait nulle part ce jour-là.

La même chose s'est produite le jour suivant.

Il est revenu le troisième jour, et a été admis à l'intérieur par le soldat de garde.

Il est entré dans la pièce où les plaintes sont déposées, seulement pour être accueilli par le policier présent : "Qui vous a fait entrer ici, partez tout de suite !"

Le policier a alors chargé son arme, a visé Jaber, et lui a promis que s'il ne le voyait sur la route principale depuis la fenêtre, "il pourrait lui arriver du mal....."

Jaber a compris le conseil et est parti en courrant, et ensuite, l'il n'a plus jamais ennuyé personne au sujet du problème.

En raison des circonstances, Jaber a été empêché par l'IDF d'obtenir un permis pour aller n'importe où et il ne peut pratiquement rien faire. Avec la mort de son frère, il a en grande partie la charge de la veuve et des deux orphelins. Il se sent comme un être humain inutile puisqu'il peut à peine fournir à sa famille les revenus des oliviers qui ont disparu.

Jaber éprouve beaucoup d'anxiété, comme nous l'avons constaté quand il a fondu en larmes à plusieurs reprises alors qu'il racontait son histoire.

Hier et aujourd'hui, une délégation des Rabbins pour les Droits de l'Homme a protégé Jaber alors qu'il allait jusqu'à sa parcelle de terrain : la première fois en trois ans.

Nous avons aidé à tailler les quelques oliviers dont les racines ont survécu (environ 60 oliviers sur 400), et dont des pousses commençaient à se développer à la base du tronc.

L'action était plus symbolique; car il y a de fortes chances que les colons viennent très bientêt détruire les arbustes.

Cependant, pour Jaber ce fut un grand soulagement de venir sur sa terre et s'occuper de ses arbres.


Source : http://www.kibush.co.il/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Colonies

Même auteur

David Nir

Même date

11 octobre 2005