Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2148 fois

Gaza -

La Loi de la Terre

Par

Je ne suis pas sûre qu'il faudra encore beaucoup de temps avant que les gens comprennent toute l'absurdité de ce qui se passe.
Je veux dire, pour l'amour de Dieu, sanctionner un peuple occupé ?
Demander une fin de la "violence" à ce peuple occupé alors que les Etats-Unis filent encore 30 milliards de dollars en aide militaire à la troisième armée la plus forte au monde ?

La Loi de la Terre


Photo :Laila al-Haddad et son fils Yousuf

J'ai suivi la situation de près depuis que je suis rentrée à la maison. Ces derniers mois m'ont vraiment donné le cafard, peut-être la fatigue du journaliste.

Je suis fatiguée d'avoir à expliquer "la situation chez moi" à chaque fois que quelqu'un, qui est venu ici récemment, découvre que je suis de Gaza. Cela pourrait sembler curieux pour quelqu'un qui est tellement connu sur internet.

Mais pour beaucoup de gens avec qui j'étais en contact, j'ai commencé à repartir de zéro… peu importe les cartes d'identité et le passage des frontières et une autorité sans souveraineté, non-fonctionnelle coupée en deux territoires toujours occupés séparés par des frontières et un espace aérien et l'eau qu'ils ne contrôlent pas.

Je suppose que cela est dû en partie au fait que je réalise que dans cette histoire mon existence est, en quelque sorte, en jeu.

Je dois remplacer bientôt mon "passeport" palestinien (je le mets entre guillemets parce que le "passeport" est, comme indiqué dans la première page, émis conformément à cette mascarade qu'est Oslo), mais je ne peux pas rentrer à Gaza.

Je n'ai nulle part où aller, nulle part où rentrer. Au moins pas maintenant. La permanence est passagère. Le passager est permanent.

Dernièrement, j'ai commencé à faire des choses absurdes. J'ai essayé de m'éclaircir les idées, de retrouver une certaine perspective.

L'autre jour, j'ai regardé un extrait de "L'évadé d'Alcatrez".
C'est drôle, mais cela ressemblait au paradis comparé à Gaza maintenant.

Je viens également de finir de lire "Brèves Rencontres avec Che Guevara" de Ben White, un recueil d'histoires courtes, dont un grand nombre parle d'Haïti et de l'intervention américaine.

Naturellement, j'ai pensé à notre situation. Je me suis demandée : Existe-t'il des pires fouteurs de merde qu'eux ? Pas vraiment, je suis sérieuse, Y-en-a-t'il ?

Je ne suis pas sûre qu'il faudra encore beaucoup de temps avant que les gens comprennent toute l'absurdité de ça. Je veux dire, sanctionner un peuple occupé pour l'amour de Dieu ?

Demander une fin de la "violence" à ce peuple occupé alors que les Etats-Unis filent encore 30 milliards de dollars en aide militaire à la troisième armée la plus forte au monde ?

Et là, je ne parle pas que des Etats-Unis. Je parle de nos propres gouvernements arabes qui, d'un jour à l'autre, se sont soumis aux ordres des Etats-Unis et ont gelé les versements d'argent au Hamas.
Oui, le monde, y compris le monde arabe, a été complice dans la destruction d'une société.

Et maintenant, nous avons Abbas, le taré, qui fait véritablement semblant en Cisjordanie ; soudain l'argent commence à arriver, certains prisonniers devant être libérés de toute façon sont libérés, laissant des milliers d'autres languir en prison ; et Abbas et ses potes deviennent les nouveaux "modérés";

Est-ce que cela en valait la peine ?

Il y a quelques semaines, un ami travaillant pour une organisation des droits de l'homme respectée a demandé à Saeb Erekat s'il y avait eu des discussions ou des négociations avec Israël au sujet de la ré-ouverture du passage de Rafah.

Il a répondu, franchement et simplement : NON.

Si seulement, il avait fait autant d'efforts dans toutes ses négociations

C'est incroyable parce qu'il y a seulement quelques années, Sharon s'envolait pour Washington afin de convaincre Bush qu'Abbas n'était pas un partenaire pour la paix.

Et maintenant, il y a des appels pour des élections anticipées qui excluront les partis qui ne "respectent pas la Loi". Mais de quelle loi parle-t'on, exactement ?

Source : http://a-mother-from-gaza.blogspot.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Même auteur

Laila al-Haddad

Même date

17 août 2007