Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4392 fois

Vallée du Jourdain -

La Nakba continue - les habitants de Fayasil racontent (vidéo)

Par

> contact@jordanvalleysolidarity.org

Mardi 14 juin, l'armée israélienne a démoli 24 structures dans le village palestinien de Fayasil, au sud de la Vallée du Jourdain. A 6h du matin, une dizaine de jeeps militaires, un véhicule de l'administration civile et 3 bulldozers sont entrés dans le village, le décrétant "zone militaire fermée", empêchant quiconque d'y entrer pendant plus de 3 heures. L'armée a détruit 18 maisons, 3 abris pour les animaux et 3 autres structures. Les familles vivent depuis sans abri dans les décombres de leurs maisons, sans aide significative et sans soutien.

La Nakba continue - les habitants de Fayasil racontent (vidéo)



Traduction des sous-titres

Un homme :
Je m'appelle Issa Abdulla Gazel. Ma famille se compose de 5 personnes qui vivent à Fayasil. Le mardi 15 juin, l'armée est arrivée, elle a encerclé le secteur et elle s'est mis à détruire les maisons et les abris dans lesquels nous vivons. Ils nous ont laissés en plein soleil, nous n'avons rien, pas d'eau, pas d'électricité, ils ont coupé les câbles sur 150m à partir d'ici et confisqué le panneau de contrôle. Ils ont mis toutes nos affaires par terre, ils les ont recouvertes de terre et ils nous dit que nous devions quitter le secteur, que cette terre appartenait à l'Etat.

Une femme avec un petit garçon sur les genoux :
Où pouvons-nous aller ? Nous sommes des réfugiés. Cette tente... que pouvons-nous en faire ? le réfrigérateur est cassé et que nous n'avons pas d'eau à boire. Nous avons tout perdu. On nous a amené une tente qui a 40 ans. Nous avons besoin de toilettes parce que sans ça, les gamins restent dans leur merde. Des toilettes mobiles, quelque chose pour les enfants. Ce n'est pas notre faute, c'est parce que nous n'avons rien à leur donner. Où est l'humanité ? Où sont les gens ? Regardez cet enfant. Les enfants des étrangers ne sont pas comme ça, pas plein de terre comme ça. Où pouvons-nous aller ? Regardez ça, où pouvons-nous aller ? Où sont nos frères ? Il n'y a aucun organisme, rien pour nous aider. Regardez les enfants comme lui, il n'y a rien ici pour les enfants, ils doivent rester en plein soleil, assis par terre. Nous nous asseyons tous sous l'arbre, où pouvons-nous aller, vous voyez ? C'est un problème, avec des enfants comme celui-ci, en plein soleil. Il n'y a pas d'eau fraîche dans le frigo, le sucre, la farine, tout est parti.

Issa Abdulla Gazel à nouveau :
Ce carton vient de la Croix-Rouge. Le carton et la tente, 4 matelas, 4 couvertures, et ceci (il montre 4 rouleaux de papier-toilette), du shampoing.

La dame à nouveau :
Qu'est-ce que vous voulez qu'on fasse de ça ? Nous n'avons pas de toilettes. Un wc portable serait plus utile que tout ça. Sans toilettes, que voulez-vous que les enfants fassent avec ça ?

Un autre homme :
Je suis Khalid Abdullah Gazel. Je vis ici, à Fayasel. Le 14 juin, l'armée israélienne est arrivée, elle a détruit nos abris et notre maison. Nous avions un hangar de 10m sur 5. J'avais aussi un petit abri pour la cuisine, ils ont détruit tout ce que nous avions. La cuisine, les matelas, nous n'avons plus rien. Personne ne nous aide. J'ai des petits enfants ici, en pleine chaleur, au soleil. Nous n'avons plus d'eau, plus d'électricité. Voilà notre situation. Nous avons besoin que des gens responsables viennent constater la situation et nous aident avec de l'eau, de l'électricité et des abris. Nous avons des petits enfants en plein soleil.

Un autre homme :
L'armée israélienne est arrivée avec tout son attirail. Ils ont détruit cette maison. Nous n'avons pas d'argent. La Croix-Rouge est venue et n'a aidé que 2 familles. Ils ont vu cette maison, là, et n'ont rien fait. C'est 1948 et 1967, la Nakba et la Naksa. C'est ici, à Fayasil. Ils ont détruit la maison et n'ont rien laissé. Aucun organisme ne nous a aidés, même pas une fois. Je suis étudiant à l'Université ouverte d'Al-Quds depuis 2 ans, ils ont détruit mes livres et mes magazines. Le boulot des Israéliens, c'est de détruire notre éducation.

La dame du début
Où puis-je aller ? Nous ne quitterons jamais cette terre. C'est notre terre, nous sommes tous d'ici. Où aller ? Si ça arrivait à un des colons, les Juifs ne le laisseraient pas dans cette situation. Mais nous, les Arabes, on nous y laisse. Pourquoi ? Pourquoi ? Vous voyez nos enfants ? Ils ont des enfants et nous avons des enfants. Nous avons besoin d'aide pour rester ici sur notre terre. Il faut que nous restions déterminés et nous avons besoin d'une solution à notre problème avec les Juifs. Pas comme ça, toutes les semaines, tous les mois, tous les ans comme ça. Regardez le visage de cet enfant. Il est brûlé. N'est-ce pas interdit ? Ici, regardez (elle montre le cou du petit). Tu vois, il est brûlé. N'est-ce pas interdit ?

Exister, c'est résister.
Sauvons la Vallée du Jourdain.


Jordan Valley Solidarity
http://www.jordanvalleysolidarity.org
Fathy Khdirat
+972599352266

Pour faire un don, cliquez ici.
http://www.jordanvalleysolidarity.org/index.php?option=com_content&view=article&id=259&Itemid=28


Ndt : La destruction du 14 juin a fait l'objet de 2 articles :

- 10 habitations détruites dans la Vallée de Jéricho, par Ma'an News, ISM-France le 15 juin 2011
- Encore 100 palestiniens sans abri – qui s'en soucie ? Anne Paq, Chroniques de Palestine, 14 juin 2011

Source : Jordan Valley Solidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Jordan Valley Solidarity

Même date

20 juin 2011