Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2904 fois

Moyen Orient -

La caravane pour Gaza est arrivée à Maghnia

Par

> e.colonna@free.fr

De la part de Zahia. Alger, transmis par Eric Colonna

La caravane pour Gaza, formé de 100 camions britanniques chargés d'aide humanitaire, avec à sa tête le Parlementaire George Galloway, est arrivée aujourd'hui à Maghnia dans l'ouest algérien après la décision par les autorités algériennes d'ouvrir exceptionnellement la frontière algérienne avec le Maroc fermée depuis maintenant 15 années, pour permettre le passage sans encombre de ce convoi humanitaire.

Pas de greffon vidéo disponible...

Ce convoi a été accueilli avec beaucoup ferveur par les autorités locales ainsi que par un comité populaire pour la défense de Gaza, une délégation formée de journalistes du journal Echorouk Al Yaoumi et d'autres journalistes de médias internationaux.

Ce convoi humanitaire britannique destiné à la population meurtrie de la bande de Gaza va traverser le territoire algérien d'Ouest en Est jusqu'à la frontière tunisienne en passant par Ain Temouchent, Oran, Alger, Annaba.

Les hautes autorités algériennes ont instruit les Walis de la République de prendre les mesures idoines pour assurer le passage sur le sol algérien de ce convoi humanitaire dans les meilleures conditions et de veiller au bien–être et à la quiétude des 280 personalités se trouvant au sein de cette caravane et ce jusqu'à la frontière algéro-tunisienne.

Galloway a pris l'avion pour Londres et compte re-rejoindre la caravane ici à Alger....ils ne précisent pas quel incident l'a fait rentrer chez lui.


Historique : Viva Palestina va franchir la frontière entre le Maroc et l’Algérie
Yvonne Ridley

Les politiciens bellicistes à travers le monde qui ont utilisé le statut de superpuissance de leur pays pour intimider les autres et les obliger à se soumettre à leurs demandes regarderont demain le convoi Viva Palestina avec incrédulité.



Le convoi d’un kilomètre et demi, composé de plus de 100 véhicules et 315 conducteurs et pacifistes, traversera en toute discrétion la frontière entre le Maroc et l’Algérie, mais l’importance de ce petit voyage ne doit pas être sous-estimée.

Bien qu'il y ait encore des milliers de kilomètres d’ici la fin du voyage et de la livraison de l'aide à Gaza, le franchissement de la frontière samedi sera enregistré dans les livres d'histoire.
Le Maroc et l'Algérie ont mis de côté leurs divergences pour ouvrir leur frontière terrestre pour la première fois en 15 ans par égard pour la Palestine.

La Palestine a souvent été décrite comme la clef qui peut ouvrir la porte de la paix au Moyen-Orient, mais demain elle ouvrira une porte dans les pays du Maghreb qui était fermée depuis 1994.
Ce geste est une chose merveilleuse que Condoleezza Rice n'a pas réussi à faire : sa dernière tentative a eu lieu en septembre, avant le départ de George W Bush.

Mais la mission de paix et le véritable caractère humanitaire du convoi Viva Palestina ont touché le cœur des hommes vivant des deux côtés de la frontière terrestre et son ouverture facilitera le passage de ceux qui transportent plus d'un million d’Euros d'aide à la bande de Gaza.

Les relations entre les deux pays n’ont eu aucune amélioration depuis que la frontière a été fermée en 1994 et compte tenu des graves problèmes socio-économiques et sécuritaires auxquels ils sont confrontés et plus généralement, la région du Maghreb, le coût de leur relation antagoniste n'a jamais été aussi grand, selon certains analystes.

La frontière a été fermée suite à la guerre du Sahara et est resté fermé dans les années quatre-vingt. En 1994, elle a été à nouveau fermée après un attentat terroriste contre un hôtel de Marrakech.
Bien qu’Alger ait présenté rapidement ses condoléances, Rabat a accusé les services secrets algériens d’être responsables de l'attaque. Une crise en a découlé, des visas ont été imposés, les frontières ont été fermées et des milliers de touristes algériens ont été expulsés.

Pourtant, le Maroc a commencé récemment à demander publiquement à l'Algérie de rouvrir les frontières, ce que l'Algérie refuse de faire et évite même généralement de faire des commentaires sur le sujet.

Mais les deux parties ont mis de côté leurs différends pour leur amour et leur affection envers les Palestiniens et, en particulier, pour montrer leur solidarité avec la population de Gaza.

Il s'agit d'un geste étonnant, et les deux pays sont d'être félicités pour cette initiative généreuse.
Encore un autre exemple que lorsque les gens agissent, leurs dirigeants suivent.

Maintenant la grande question est : Est-ce que le symbole et la mascotte de Viva Palestina franchira la frontière demain ? Les mécaniciens de Fès d'arrache-pied pour que le camion de pompier du Lancashire qui dirige le convoi reprenne la route après une panne.

Toute dernière nouvelle : Le camion de pompier a été réparé et est escorté par la police marocaine pour rejoindre le convoi plus rapidement

NOTE :
Yvonne Ridley et le réalisateur Hassan al Banna Ghani font partie du convoi Viva Palestina où ils réalisent un documentaire sur le voyage historique.



Viva Palestina en train de franchir la frontière entre le Maroc et l’Algérie
CAPJPO

Le convoi britannique, après une traversée du Maroc très "encadrée" par les autorités et la police marocaine, est en train de faire la queue pour passer la frontière d’Oujda. Claude, un militant français qui a raccroché sa vieille 305 Peugeot à la caravane, raconte.

"Après le sympathique accueil de Bègles (près de Bordeaux), par les élus et la population, puis l’étape de San Sebastien où nous arrivons dans la nuit et sommes hébergés dans un centre sportif moderne magnifique, la caravane Viva Palestina aura droit le lendemain matin à une cérémonie d’accueil devant l’olivier planté par la mairie "gauche unie", en présence de nombreuses équipes de télévision espagnole.

Puis en fin d’après-midi départ pour Tarifa ; arrivée au petit port du bout de l’Espagne face et proche de l’Afrique vers les 6h du matin pour prendre le 1er Ferry ; en fait il a fallu les ferries de 9h de 11h et de 13h pour passer la caravane à Tanger ;

A Tanger, l’émotion change de grandeur ; il ne s’agit plus du soutien d’une communauté marginalisée et de la gauche non sioniste mais bien du soutien du peuple de la masse des petites gens : extraordinaire ! Dès l’arrivée sur le quai du port, par une très belle journée avec déja un peu de chaud, j’ai ressenti dans la manif de 300 personnes (derrière une très belle banderole dénonçant le massacre) qui nous a accueillis, d’une part l’émotion populaire, et d’autre part des sourires de circonstances des officiels marocains.

La caravane sera accueillie très officiellement — un peu trop !- avec les discours d’usage, au club de tir de Tanger (paradis pour milliardaires) et George Galloway, sera même amné à parrainer la très huppée L’Ecole Anglo-Marocaine de tanger.

Mais, dès l’arrivée, sous escorte policière massive, les tee-shirts verts "Viva Palestina" portés par tous les caravanier-es sont déclarés "non grata". Ils seront tous confisqués, comme étant "non conformes à l’orientation du gouvernement". Fouille sous les sièges, remous chez les caravaniers, mais aucun rescapé, et ces T.shirts ne seront pas rendus pour la poursuite du voyage !

Puis nous avons pris la route d’Oujda via Rabat, Fèz et Sidi Harazem où nous sommes arrivés à 4heures du matin, et où nous sommes reposés, avec des sentiments mitigés, dans un grand hotel mis à notre disposition, par les autorités.

Même si nous avons traversé le Maroc de nuit et sous forte escorte policière, le soutien populaire au peuple palestinien est omniprésent. Ici, un groupe d’habitants est venu rencontrer la caravane, entretiens et et prière commune ; puis ce matin, les enfants qui se rendaient à l’école, ont fait un détour pour venir nous saluer, chacun tenant un petit drapeau palestinien à la main.

Claude




Carnet du Frenchie du convoi Viva Palestina
From: "Claude Ganne"


Ça y est ma carte 3G+ remarche après 2 jours de coups de téléphone à Orange; pour les textes, no Pb, pour les images un 1er essai m'enseigne que je vous envoie les photos 2 par 2;
On y va : retard :

- accueil à Begles très sympa, une centaine de personnes qui avaient préparé de la nourriture pour les caravanier-es ( couscous, tagines, etc.) qui ont commencé à arriver vers 9h du soir au lieu des 18h prévues ; pas de discours, ni de réception, absence d'officiels ;

- le lendemain départ des 110 véhicules, essentiellement des fourgons remplis à raz bord, des ambulances, des gros camions, un 4X4 tirant un bateau ( pour les pécheurs) vers Madrid, ou plus exactement San Fernando de Henares, proche du grand aéroport de Madrid, via San Sebastian, Burgos; accueil dans un centre sportif moderne magnifique, les caravanier-es arrivent à partir de 3h 30 du matin jusqu'à 6h ; déjà un peu de retard et de la fatigue;

- peu importe, le lendemain matin à 11h cérémonie d'accueil devant l'olivier planté par la mairie "esquerda unida" , speech de Mr l'ambassadeur de Palestine à Madrid, de Mr G Galloway, député "respect" au parlement britannique et initiateur de la caravane, très imposante par l'effort fourni, de Mr le Maire de San Fernando, tout cela dans une lumière intense et malheureusement dans le bruit intermittent des avions atterrissant à l'aéroport tout proche ;

- mais quand même émouvant avec beaucoup d'équipes de télé présente dont TVE ;


- puis en fin d'après-midi départ pour Tarifa ; arrivée au petit port du bout de l'Espagne face et proche de l'Afrique de la caravane vers les 6h du matin pour prendre le 1er Ferry ;

- en fait il a fallu les ferries de 9h de 11h et de 13h pour passer la caravane à Tanger ;

- à Tanger, l'émotion change de grandeur ;

- il ne s'agit plus du soutien d'une communauté marginalisée et de la gauche non sioniste mais bien du soutien du peuple de la masse des petites gens ; extraordinaire ;

- dès l'arrivée sur le quai du port, par une très belle journée avec déja un peu de chaud, j'ai ressenti dans la manif de 300 personnes (derrière une très belle banderolle dénonçant le massacre) qui nous a accueillis, d'une part l'émotion populaire et d'autre part des sourires de circonstances des officiels marocains ;

- la caravane sera accueillie très officiellement, avec les discours d'usage, le parrainage de G. Galloway de la très huppée english - maroccan school, au club de tir de Tanger (paradis pour milliardaire), mais les tee-shirts verts "viva palestina" portés par tous les caravanier-es sont déclarés "non grata" ; remous chez les caravaniers, speech de G. Galloway et tous les tee-shirts seront ramassés sans exception et je viens de me renseigner ne seront pas rendus ; finish les green tee-shirts "viva Palestina" ; et puis nous prenons le chemin de Oujda via Rabah, Fèz et Sidi Harazem où nous sommes arrivés à 4heures du matin, et où nous sommes en repos pour la journée avant de partir demain pour la frontière algérienne ;

- pour moi ce sera le véritable test ; G Galloway m'a souhaité la bienvenue dans la caravane parce que j'avais les visas et l'assurance requise, mais si je voyage avec la caravane, je voyage sous ma propre responsabilité et le coordinateur de cette caravane m'a dit 2 fois non à Bègles et depuis quand il me croise, il tourne la téte ;

- s'il veut se débarrasser de ma présence, ce sera facile de le faire à la frontière algérienne ;

- à la frontière marocaine, j'ai simplement dit la vérité et la police m'a d'emblée intégré à la caravane, y compris en notant l'immatriculation de mon véhicule, une vieille 305 Peugeot qui fait rire tout le monde, ah ces "little frenchies", même les très officiels policiers de la sécurité royale marocaine sont venus me voir pour me conseiller de me mettre derrière leur 4X4 tout neuf pour recevoir de l'aide si je tombais en panne ...

- révision obligatoire de mon anglais, proche du nul, mais là ça m'est sympathique, je fais l'effort et dès aujourd'hui je me sens capable d'exposer en anglais la réponse à la question que certains me posent : quelles sont mes motivations de les accompagner ; par parenthèse, s'ils n'avaient pas verrouillé très fort leur caravane je pense que nous aurions pu être une quinzaine de véhicules de France à les accompagner ;

- même si nous avons traversé le Maroc de nuit et sous forte escorte policière, le soutien populaire au peuple palestinien est omniprésent, ici un groupe d'habitants est venu rencontrer la caravane, petits speech et prière commune et autour sur la route les enfants ont chacun le petit drapeau palestinien de circonstance.

À suivre


POUR REJOINDRE LE CONVOI EN EGYPTE

LES COORDINATEURS SUGGERENT POUR LES PERSONNES INTERESSEES D'ARRIVER PAR AVION LE 6 OU 7 MARS ET PREVOIENT DE FRANCHIR LA FRONTIERE A RAFAH LE 9 MARS. MAIS CELA PEUT EVOLUER EN FONCTION DE LA SITUATION.

Si vous désirez rejoindre le convoi en Egypte, envoyez un email à l'adresse suivante : cairosupport@vivapalestina.org ou téléphonez à Richard (le soir) au 07760 224 580.

Pas de greffon vidéo disponible...

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Moyen Orient

Même sujet

Actions

Même date

21 février 2009