Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4013 fois

Palestine occupée -

La colonie sioniste d’Ariel asphyxie 18 groupes résidentiels palestiniens

Par

Jour et nuit, sans arrêt, les bulldozers ne cessent d’élargir Ariel, la deuxième plus grande colonie sioniste de la Cisjordanie, la seule colonie qui abrite une université avec vingt mille étudiants. Cette colonie, cette cellule cancérigène se répand jour après jour, heure après heure, au détriment de dix-huit groupes résidentiels du département palestinien de Salfit.

La colonie sioniste d’Ariel asphyxie 18 groupes résidentiels palestiniens

Les premières cellules cancérigènes d’Ariel ont sorti la tête à la veille de la signature de l’accord de Camp David entre l’Egypte et "Israël", le 17 août 1978. C’est le ministre de l’Agriculture du cabinet de l’époque, le cabinet d’Ariel Sharon, qui avait désigné le sommet de la montagne surplombant la ville de Salfit comme sa base. La colonie a commencé avec une centaine de bâtiments provisoires, sur une superficie de cinquante hectares, sur les terrains du village de Marda et de la ville de Salfit. Et la colonie continue à s’élargir. Actuellement, elle est de plusieurs dizaines de kilomètres carrés.

Photo

Le fermier septuagénaire Ahmed Hassan, originaire de Salfit, marche péniblement, alourdi par les soucis et la tristesse, parmi ses oliviers, vers le mur de séparation discriminatoire. Il ne lui est permis d’atteindre sa terre que pendant de courtes durées tout au long de l’année. De plus, les occupants sionistes en ont rasé une bonne partie. Auparavant, les oliviers lui apportaient de grandes quantités d’huile, ses ressources de survie, aujourd’hui quasiment rien.

Hassan se rappelle comment Netanyahu insistait à dire que tout accord de paix à venir avec les Palestiniens devrait laisser à "Israël" le contrôle d’Ariel et des autres grandes colonies de la Cisjordanie . En fait, à travers ses politiques, à travers ses colonies, à travers la colonie d’Ariel, dit-il, Netanyahu cherche à éradiquer toute vie palestinienne non seulement à Salfit, mais partout en Cisjordanie . « Comment pouvons-nous comprendre ces déclarations autrement ? », se demande-t-il.

Une colonie ville

La colonie sioniste d’Ariel abrite environ 50.000 colons. Elle est reliée aux territoires palestiniens occupés en 1948 par une route appelée « le passage de la Samarie ». Elle ne se trouve qu'à quelques kilomètres de la « Ligne verte ». Et pour bien servir la colonie et ses visiteurs, un hôtel, une station-service et une zone industrielle y ont été installés.

Photo

Et avant Netanyahu, Ehud Barak avait déclaré que tout traité permanent avec les Palestiniens devait laisser quatre groupes coloniaux, dont la colonie d’Ariel, sous le contrôle d’"Israël".

Le chercheur Dr Khaled Maali confirme que la colonie d’Ariel fait disparaître ce qui reste de vie à Salfit et ses villages, en confisquant leurs eaux, en creusant plus de puits dans la vallée Abdou ar-Rahman, au nord de Salfit. Les colons volent les fermes riches en oliviers pour y bâtir des unités résidentielles. Ils rasent les terrains et prennent les pierres pour leurs propres utilisations.

Les colonies sionistes dont celle d’Ariel continuent à s’étendre, à imposer des nouvelles donnes sur le terrain, à s’emparer de la Cisjordanie , à la transformer en cantons séparés par le mur discriminatoire et par les barrages militaires, à tuer toute chance de naissance d’un Etat palestinien. On a peur de voir les localités et les maisons palestiniennes disparaître, dévorées par les colons et leurs usines et maisons, dans les années à venir.

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Colonies

Même auteur

Palestine Info