Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2866 fois

Palestine -

La colonie sioniste d’Ariel déverse ses égouts sur une ville palestinienne

Par

La Palestinian Water Authority a indiqué que la colonie d’Ariel déverse directement ses eaux usées sur le territoire du village palestinien voisin, Bruqin, ce qui crée une situation dangereuse pour la santé pour les habitants de ce village. Selon le maire de Burqin, la situation est devenue extrêmement préoccupante, les eaux d’égout contaminant la nappe phréatique et les cultures dans l’ensemble de la région.

La colonie sioniste d’Ariel déverse ses égouts sur une ville palestinienne


Ariel est la plus importante colonie sioniste en Cisjordanie ; environ 40.000 Israéliens y habitent. Les responsables sionistes ont indiqué qu’ils feraient tout pour garder Ariel lors d’éventuelles négociations avec les Palestiniens, bien qu’il soit reconnu internationalement qu’Ariel, comme d’ailleurs toutes les colonies sionistes en Cisjordanie , a été construite en violation flagrante du droit international, notamment de la Quatrième Convention de Genève.

Le déversement de leurs eaux d’égout par les sionistes sur le territoire palestinien est chose courante ; Israël a la mainmise sur 80 % de la ressource hydrique de la Cisjordanie , bien qu’il s’agisse d’un territoire palestinien [ainsi, d’ailleurs, que la « Judée » et la « Samarie », ndt, mais, passons…].

Le maire de Burquin, Ikrimah Samara a indiqué à des journalistes que le déversement des tinettes sionistes « rend la vie intenable ; cela pollue la nappe phréatique et donc les sources du village ».

L’Autorité palestinienne [sic et re-sic], supposée régir le village comme la totalité de la Cisjordanie , n’a pas été en mesure d’y instaurer son administration effective en raison de l’occupation israélienne qui n’a jamais cessé.

Le responsable de la Palestinian Water Authority Shaddad al-A’tili a récemment dit au maire de ce village, M. Samara, que l’Autorité palestinienne dispose de la technologie nécessaire pour installer des canalisations et des pompes capables de détourner le déversement des égouts [de la colonie sioniste illégale d’Ariel, ndt], mais que « les autorités de l’occupation font obstruction à la construction des installations nécessaires susceptibles de résoudre le problème ».

Les autorités israéliennes ont refusé d’accorder les autorisations requises par Israël pour que le village soit autorisé à installer les canalisations indispensables afin de détourner le déversement des égouts sionistes à distance suffisante de son territoire communal.

Source : IMEMC

Traduction : Marcel Charbonnier

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Colonies

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

28 avril 2010