Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2395 fois

Naplouse -

La famille Al-Hwani a perdu deux fils en deux semaines

Par

Deux jeeps et un hummer se sont positionnés à environ 500 m de la pharmacie d'Abu Wardi, quand Mohamed Ismail Al-Hwani (20 ans) est allé voir au coin de la rue pour voir ce qui se passait.
En quelques secondes, Mohamed était à terre, saignant après avoir reçu une balle réelle dans le cou.

La nuit dernière, les Forces de l’Occupation Israélienne se sont réintroduit dans Balata par l’entrée sud du camp.

Deux jeeps et un hummer se sont positionnés à environ 500 m de la pharmacie d'Abu Wardi, quand Mohamed Ismail Al-Hwani (20 ans) est allé voir au coin de la rue pour voir ce qui se passait.

En quelques secondes, Mohamed était à terre, saignant après avoir reçu une balle réelle dans le cou.

Dix-huit jours après que son frère Salah ait été tué par les militaires israéliens, Mohamed a été déclaré mort, alors que les ambulances se précipitaient pour évacuer son corps.

Plus tard dans la soirée, des jeunes garçons qui jouaient dans les rues montraient aux passants la mare de sang laissée par Mohamed.


La nuit dernière, un homme du village de Kufr Kalil et un autre du village assiégé de Tell ont été tués par des snipers israéliens alors qu’ils tentaient d’attaquer la colonie israélienne voisine de Brakha.

Un autre homme de Naplouse a été appréhendé au point de contrôle d’Huwwara alors qu’il tentait de sortie avec une bombe hors de la ville.


Aujourd'hui, les boutiques de Balata sont restées fermées en signe de solidarité avec la famille d'Al-Hwani. Le cortège funèbre était immense.

Les pertes subies par la famille sont évidemment senties par chacun dans le camp. C’est dur de décrire ce que les morts permanentes ici font aux gens.

Il y a une dureté parmi certains jeunes hommes qui ressemblent à de l'hostilité, mais si vous vivez ici assez longtemps, vous savez qu’il s’agit de quelque chose de différent.


Parfois vous ne savez pas quoi dire devant une telle tragédie. Parfois, le silence vaut beaucoup mieux que les commentaires. Vous êtes soit paralysés ou alors vous essayez de canaliser la frustration, la perte et la confusion qui s’accumulent.


Ce soir, nous regardons à la télévision le championnat européen de football avec quelques amis dans le camp de Balata. Les Palestiniens regardent incredules comment les Portugais pleurent parce que leur équipe a perdu face aux Grecs en finale.

« C’est ce qui fait pleurer les Européens ? » demande notre voisin.

Encore, un autre commentaire sans réponse.

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Incursions

Même auteur

Kole

Même date

5 juillet 2004