Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2918 fois

Grande Bretagne -

La libération anticipée du meurtrier de Tom Hurndall est symptomatique des crimes israéliens en général

Par

L'International Solidarity Movement (ISM) condamne la libération anticipée du soldat israélien qui a assassiné le photographe et bénévole de l’ISM, Tom Hurndall, dans la bande de Gaza en 2003. La presse israélienne a indiqué hier que Taysir Hayb sera libéré trois ans avant la fin de sa peine déjà courte de huit ans.
Son meurtre n'est qu’une indication de la forte culture de l'impunité dans l'armée israélienne.

La libération anticipée du meurtrier de Tom Hurndall est symptomatique des crimes israéliens en général


Tom Hurndall, quelques minutes avant de partir à une manifestation lors de laquelle il recevra une balle dans la tête - Photo : ISM

Cette libération anticipée sert à renforcer l'idée que l'armée israélienne peut continuer à commettre des crimes de guerre contre les Palestiniens, sans crainte de conséquences graves.

La mère de Tom, Jocelyn Hurndall a déclaré à l’ISM-Londres : «Cette réduction de peine survient à un moment où le monde devient de plus en plus sceptique sur les enquêtes d'Israël sur ses propres actions. C'est un rappel du mépris qu'Israël a pour le droit international et l'opinion publique."

Quand Hayb a été condamné en 2005, le militant des droits de l’homme, Raphaël Cohen, qui se trouvait avec Tom le jour de la fusillade a déclaré: «Dans la rue où Tom a été tué, deux enfants avaient été tués quelques jours auparavant. C'est pourquoi lui et le reste du groupe étaient allés à cet endroit, pour protester contre les tirs sur des enfants qui jouent à l’extérieur de leur maison. Il n'y a jamais eu d'enquête sur les meurtres de ces enfants. "

À ce jour, il n'y a toujours pas eu d'enquête sur ces morts ou sur les milliers d'autres civils palestiniens tués par des soldats israéliens.
Rien que la semaine dernière à Jérusalem, Ziad Joulani, 41 ans, un commerçant palestinien, père de trois enfants, sans casier judiciaire ou d'histoire d'activisme politique, a été tué lorsque la police israélienne alors qu’il sortait de sa voiture. [1] Sa mort n’a jamais fait l’objet d’une enquête.

La famille de Tom a dû batailler ferme pour obtenir une condamnation de 8 ans pour homicide involontaire qu’elle a gagné en 2005, contre un système israélien mensonger et obscur, et un gouvernement britannique indifférent. Hier, dans une déclaration, le Foreign Office a simplement dit: "Nous notons la décision du tribunal de libérer Taysir Hayb et de savons la douleur que cette décision va causer à la famille Hurndall, en qualifiant l'acte délibéré de meurtre de "tragédie ".

Le père de Tom, Anthony, a riposté aujourd’hui dans le Guardian, en condamnant cela de «réponse molle» du gouvernement britannique et a exigé de rencontrer des ministres.
Il a dit: «J’aimerais leur dire que ce n'est pas seulement une tragédie, mais que le gouvernement israélien est directement responsable de la mort de Tom, et devrait le reconnaître et prendre des mesures pour redresser la situation en modifiant sa politique afin de garantir que des civils ne seront pas victimes de tirs ou tués de façon aveugle."

Israël n'a même pas pris la peine d'informer la famille Hurndall avant que l’information ne soit publiée par la presse israélienne, et la sœur de Tom, Sophie, a appris la nouvelle que lorsqu’ISM Londres l’a contactée hier.

Hayb a tiré une balle à grande vitesse dans le front de Tom en utilisant un fusil avec lunette de visée, pendant qu'il tentait de mettre à l’abri des tirs israéliens des enfants palestiniens à Gaza. Selon un reportage de The Observer publié pendant le procès de 2005, Hayb était "un tireur d’élite récompensé". [2]
Tom n'a jamais repris conscience, il est mort neuf mois plus tard dans un hôpital de Londres à l'âge de 22 ans.

L’infirmière juive et militant pour la paix, Alice Coy, qui a vu Tom tomber, a déclaré que Hayb n’était qu’une partie d'une «culture de l'impunité dans laquelle des générations d'Israéliens apprennent que les Arabes les haïssent et sont inhumains. On leur donne ensuite des fusils et ils savent qu'ils peuvent s'en tirer en tuant des Palestiniens. L'occupation et l'agression de la politique sioniste sont préjudiciables aux Israéliens ordinaires tout comme aux Palestiniens. "

Amnesty International affirme : «La vérité choquante, c'est que les soldats israéliens tuent des civils à Gaza avec une impunité quasi totale, de semaine en semaine» [3]

B'Tselem, l'organisation israélienne des droits de l’homme, indique qu’«entre le début du deuxième Intifada, qui a éclaté le 29 Septembre 2000, et la fin de l'année 2008 (sans tenir compte de l'Opération Plomb Durci à Gaza qui a débuté le 27 Décembre), les forces de sécurité (israéliennes) ont tué plus de 2.200 Palestiniens qui ne prenaient pas part aux hostilités au moment où ils ont été tués. Toutefois, une enquête de la police militaire n’a été ouverte que dans 287 cas de tirs illégaux suspects de la part des forces de sécurité. Ce nombre comprend des enquêtes sur des cas dans lesquels des civils ont été blessés. Seuls 33 de ces enquêtes ont abouti à l’enregistrement d'actes d'accusation»[4]

Pour plus d’informations :

Alice Coy, UK: +44 7828 540512

ISM Media Office, Ramallah: +972 59 760 6276 ou +972 2 241 0604

ISM London: +44 7913 067 189

Références

[1] “La famille d’un conducteur palestinien tué par la police demande une enquête”. LA Times online, 14 Juin 2010


[2] “Des parents se battent pour savoir pourquoi un sniper israélien a tire sur leur fils”. Observer, 30 janvier 2005


[3] “L’affaire Hurndall : les soldats israéliens tuent encore des civils avec une ‘impunité quasi-totale’” Déclaration d’Amnesty International, 7 Octobre 2008

[4] “Enquêtes de la police militaire pendant l’Intifada al-Aqsa” B’Tselem

Source : http://palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

ISM

Même date

21 juillet 2010