Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2953 fois

Bilin -

La manifestation Contre le Mur à Bil'in devient bleue

Par

Aujourd'hui, 18 août, l'armée israélienne et la police des frontières ont essayé d'empêcher la manifestation non-violente hebdomadaire des Palestiniens, des Israéliens et des internationaux à Bilin contre la confiscation illégale de leurs terres par le Mur d'Apartheid et les colonies.
La manifestation de cette semaine a vu l'utilisation d'une nouvelle arme contre les manifestants non-violents : le canon à eau.

La manifestation Contre le Mur à Bil'in devient bleue


L'armée israélienne utilise une nouvelle arme pour réprimer la manifestation à Bil'in

Ils utilisent habituellement la force pour empêcher la manifestation d'atteindre le site du mur, en dépit d'une décision d'un tribunal militaire israélien autorisant à la population la liberté de la parole par "la résistance légitime".

Au matin de la manifestation, un membre du Comité Populaire de Bilin a reçu un appel de l'armée menaçant d'utiliser la force pour empêcher les manifestants d'atteindre leur objectif : le Mur.

Avant même le début de la manifestation, l'armée et la police des frontières étaient déjà positionnés dans le village.

La manifestation de cette semaine a vu l'utilisation d'une nouvelle arme contre les manifestants non-violents : le canon à eau. Sans aucune provocation, les manifestants ont été arrosés d'eau bleue lumineuse tirée depuis des canons à eau, dès qu'ils ont été à portée du tank.

Beaucoup de manifestants ont été imprégnés d'un liquide bleu, de la tête aux pieds et la plupart d'entre eux ont parlé de brûlures et d'irritation de la peau.

Du gaz lacrymogène a été également utilisé contre les manifestants en même temps que le canon à eau, donc on ne sait pas exactement si les brûlures proviennent du gaz qui aurait été absorbé par la peau et les vêtements humides, ou si l'eau elle-même contenait un produit chimique.

Mais le message de l'armée israélienne était clair : la protestation non-violente ne sera pas tolérée et sera réprimée par la force.

Comme d'habitude, les soldats ont continué à utiliser des grenades assourdissantes, des balles en caoutchouc, et également le canon à eau alors que les manifestants et journalistes battaient en retraite.

Il n'y a pas eu de blessés graves, bien que plusieurs manifestants souffrent d'irritation de la peau et ont passé un moment difficile en respirant le gaz lacrymogène.

Le thème de la manifestation de cette semaine était la poursuite de la résistance à Bilin, et les villageois et les activistes ont diffusé le message suivant : "Vous ne pouvez pas briser notre esprit".

Le Comité Populaire Contre le Mur et les Colonies de Bilin a organisé des manifestations hebdomadaires depuis janvier 2005 contre le mur et contre la confiscation illégale de 60% de leurs terres, et il continuera ses manifestations hebdomadaires en dépit de l'intention apparente de l'armée de les réprimer brutalement.

Le comportement de l'armée lors de la manifestation de la semaine dernière et de cette semaine montre clairement qu'ils tentent de terroriser les villageois, les internationaux et les Israéliens et de les inciter à ne plus manifester.

Un représentant des ForcesNationales Islamiques a donné un discours au début de la manifestation, encourageant Bilin et ses partisant à poursuivre la lutte ensemble en dépit de la volonté de l'armée à faire échouer la lutte commune.

Au nom du Comité Populaire Contre le Mur et les Colonies de Bilin, ses membres ont ajouté qu'ils espéraient le prompt rétablissement des activistes, Lymor Goldstein et Rina Klauman, qui sont toujours à l'hôpital après avoir été blessés pendant la manifestation de la semaine dernière.

Lymor, un avocat israélien, qui a reçu, vendredi dernier, des balles en caoutchouc dans le cou et dans la tête tirées depuis une courte distance, a subi une opération chirurgicale pour enlever la balle et des bouts d'os de son crâne.

Il a été remis en soins intensifs aujourd'hui en raison d'une grave infection au cerveau et a été à nouveau opéré aujourd'hui.


Rina, du Danemark, souffre d'une forte commotion après avoir été frappée par un soldat avec la crosse de son arme vendredi dernier. Elle est toujours hospitalisé et attendant les résultats de son IRM. Cependant, elle commence à se sentir mieux et peut enfin marcher toute seule depuis aujourd'hui.


Pour plus d'informations :
Abudullah Abu Rahma : 054 725 8210
Mohammed Khatib : 054 557 3285
ISM Media Office : 02 297 1824

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Armement israélien

Même auteur

ISM

Même date

18 août 2006