Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1743 fois

Hébron -

La nouvelle étape d'Israel : Détruire les structures financières et économiques d'Idna

Par

Idna est un village situé juste à l'extérieur d'Hébron, de 21,000 habitants.
Depuis 1948, Israel a volé plus de la moitié des terres d'Idna pour la construction des colonies illégales.
La perte la plus récente a pris 3.000 dunams des terres d'Idna, en raison du mur illégal d'Annexion.
La grande majorité de cette terre volée était par le passé utilisée pour la culture des légumes et des oliviers.
Cette terre a également nourri les moutons et les chèvres des fermiers.

Depuis l'achèvement du mur, l'économie locale a été ruinée. Environ 20.000 oliviers se sont retrouvés de l'autre cêté du mur, dont beaucoup ont été brûlés par l'armée israélienne au cours de la construction du Mur.

Pendant le premier Intifada, de nombreuses maisons à Idna ont été détruites par les militaires israéliens, et ils n'ont pas cessé cette destruction, avec deux fermes détruites il y a juste trois mois, y compris les maisons de ces fermes.

L'une des familles, autrefois des bergers prospères avec 500 à 600 moutons, vit maintenant dans des tentes fournies par le Croissant Rouge.

Le jour où la ferme de cette famille a été démolie, les militaires ont également détruit un magasin et un comptoir commercial. Les villageois disent que les militaires ont commencé à se concentrer sur la destruction des structures financières et économiques d'Idna.

La plupart des maisons qui ont été démolies au cours de ces dernières années étaient situées à l'extérieur de la ville. L'armée prétend que soit les gens n'ont pas de permis et d'autorisation pour vivre ici, ou soit insiste sur le fait qu'ils sont trop près du mur.

Quand les fermiers essayent d'obtenir des autorisations pour vivre sur leur propre terre, ils ont essuyé à plusieurs reprises des refus.

Dans la plupart des cas, les militaires viennent le matin sans avertissement, et démolissent les maisons.

Maintenant, il y a environ 10 maisons situées à l'extérieur d'Idna qui sont menacées de destruction par l'armée depuis plus d'un an. Mais, puisqu'ils peuvent venir à tout moment, personne ne peut vraiment se préparer à ce qui pourrait se produire.

De plus, l'électricité a été détruite pour certains des fermiers, et plus de 20 puits et sources ont été détériorés. Idna a un problème avec les ressources en eau, parce qu'une compagnie israélienne livre l'eau, et ils n'en obtiennent jamais assez.

A l'extérieur de la ville, il y a une colonie israélienne illégale de 1000 habitants; ces colons reçoivent plus d'eau de la compagnie qu'Idna en reçoit pour ses 21.000 habitants.


Les villageois d'Idna ont beaucoup souffert en raison du mur. Avant qu'il soit construit, beaucoup d'entre eux travaillaient à l'intérieur d'Israël. Maintenant le chêmage atteint environ 65%, et les fermiers ne peuvent pas gagner leur vie, puisqu'ils ont perdu la majeure partie de leur terre et que leurs maisons sont démolies.

Aussi, la situation ici est très incertaine, et, comme dans le reste de la Palestine, Israël rend la vie aussi difficile que possible aux Palestiniens, en essayant de les inciter à partir de leur propre terre.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Démolitions de maisons

Même date

24 août 2005