Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2025 fois

Palestine 48 -

La police et des unité spéciales israéliennes occupent le quartier d’Al Halissa à Haïfa afin d’expulser des familles arabes.

Par

A l'aube du mardi 24 février, la police israélienne et des unités spéciales ont encerclé le quartier d’Al Halissa dans la ville de Haïfa. Le but de l'opération est l'expulsion d’un nombre de familles arabes de leurs maisons, sous prétexte que ces familles n'ont pas payé de loyer depuis plus de 40 ans!

La police et des unité spéciales israéliennes occupent le quartier d’Al Halissa à Haïfa afin d’expulser des familles arabes.


Des affrontements entre les habitants du quartier et les forces des unités spéciales ont eu lieu, quand les membres de ces unités ont frappé violement la famille Abou Shamla et ont expulsé tous les membres de cette famille des leurs deux maisons.

Le quartier Al Halissa, habité à 95% par des Arabes, a assisté ce matin à une nouvelle occupation. Plusieurs bus appartenant à la société "IJD" ont servi à transporter des centaines de membres de la police et des unités spéciales israéliennes dans le quartier, où ils ont immédiatement fermé toutes les issues, afin de préparer l'expulsion des familles arabes.

Les policiers ont frappé violement les membres de la famille : Monsieur Khadr Abou Shamla, sa femme Fatima et leurs enfants. M.Abou Shamla étant cardiaque, il a été victime d'un malaise cardiaque, mais cela n'a pas empêché la police d'arrêter toute la famille.

L'intervention musclée a eu lieu à l'aube, alors que toute la famille dormait. Les deux maisons ont été vidées de leurs mobiliers et tous les membres de la famille ont été conduits au poste de police.

Il faut signaler que ce n'est pas la première fois que les habitants de ces maisons sont traités de la sorte. Il y a 5 ans les services de démolition de la commune de Haïfa avaient tenté de démolir ces maisons et de violents affrontements entre les forces policières et les habitants arabes du quartier avaient fini par dissuader la police d'expulser les familles et de démolir leurs maisons. Une tente a été dressée sur les lieux pour contester ces abus.

Ce mardi, après s’en être pris à la famille Abou Shamla, la police a tenté de vider une 3ème maison dans le même quartier, mais les voisins et les habitants de tout le quartier se sont regroupés, créant un climat de tension, ce qui a empêché sans doute la progression de cet opération policière. Maître Walid Khamis, membre du bureau politique du parti du "Rassemblement National et Démocratique", est aussi intervenu après avoir pu pénétrer dans le quartier encerclé en passant par les chemins d'Al Tafafia dans le secteur de la vallée de Roushima.

Arabs48 a appris aussi que des rassemblements d'habitants du quartier ont fait suite à des appels à la solidarité intracommunautaires dans toute la ville de Haïfa. Les forces policières ont fini par se retirer et renoncer à la poursuite des expulsions contre un accord sur le paiement d'une amende, et la restitution des meubles qu'ils ont confisqués dans les deux maisons.

Ces familles habitent les maisons du quartier depuis plus de 40 ans , et voilà qu'un homme d'affaires de Tel-Aviv appelé "Galanti" est apparu en prétendant qu’un ensemble de maisons dans ce quartier lui appartiennent, et que tous ceux qui y habitent lui doivent 40 ans de loyers.

Par exemple, cet homme réclame à la Famille Abou Shamla une somme de 100.000 shekels!(équivalent de 18.700 euros)

Cet homme d'affaires a fait appel aux tribunaux en prétendant qu'il a les preuves qu'il est le propriétaire de 70 maisons dans ce quartier, réclamant aux habitant les loyers dûs.

Le feu vert de l'occupation et l'encerclement du quartier ont été donnés par le maire de la commune de Haïfa, afin de faciliter l'expulsion des familles de leurs maisons. Pour précision, la vice-maire de la commune d’Haïfa n'est autre que la vice-présidente du parti "Iisrael baytinou"(Israël est notre maison), le parti dont son président, Advigor Liebermann, a pour slogan l'épuration ethnique des quartiers mixtes.

Dans un entretien accordé à Arab 48, Maitre Khamis a déclaré que le problème n'est pas les soi-disant dettes, mais la décision politique, en complicité avec le maire de la ville, d’expulser les familles. Ce qui nous confirme ce fait, c’est la mobilisation de près de 1000 policiers et membres des unités spéciales pour cette opération. C’est là un acte de vengeance contre la famille Abou Shamla qui a mené une résistance farouche il y a 5 ans contre l'opération de démolition qui avait visé leur maison après avoir fait une petite modification à leur habitation.

Il a ajouté que ce qui s'est produit est le résultat d'une décision politique qui converge avec la politique qui vise les Arabes dans les villes mixtes, et qui les considère comme un danger démographique. Ce qui confirme ceci, c'est la transformation d'une affaire civile (allégation de dettes) en une affaire d'occupation de tout un quartier habité par des familles arabes depuis plus de 40 ans.

L'encerclement du quartier et les tentatives d'expulsions font partie intégrante d'une politique gouvernementale et communale, surtout quand on constate que le maire et d’adjointe au maire de la ville ont eux-mêmes donné le feu vert de l'opération!

Il ajoute:" On a pu protéger quelques familles de l'expulsion, mais l'affaire est loin d'être terminée. Nous allons dresser une tente de contestation en face des maisons menacés, au même endroit qu'il y a 5 ans! Ce qu'il faut, c'est faire de cette affaire un combat de l’ensemble de la population arabe, et que le "Haut Comité de Suivi des Affaires Arabes en Palestine 48" et toutes les forces et partis politiques nationaux prennent tout de suite position et assument immédiatement leur rôle. Une assemblé extraordinaire au plus vite serait nécessaire pour s'opposer à ces politiques".

Il a résumé que ce qui se passe aujourd'hui à Halissa, se passera demain ailleurs, et sur ces données il faut une intensification de la lutte afin de contrer avec fermeté ce genre de politique.


Le secrétaire général du parti politique Rassemblement National et Démocratique, Awad Abdel Jalil, a déclaré à Arab48 qu'il est clair que les institutions israéliennes ont pris la décision de renforcer leurs agressions contre les citoyens arabes et d’appliquer la théorie de Liebermann, "le racisme à visage découvert", dans sa haine envers la présence des Arabes.


Il a ajouté: «On a toujours dit que Liebermann n'est que l'expression brute du racisme israélien officiel dont nous souffrons au quotidien et dans tous les domaines, les plus dangereux étant quand cela touche le logement et les terres. Les déclarations faites à propos d'un nombre énorme d'habitations menacées de démolition dans la vallée d’Aara, dans des régions comme Allad ou encore Al Ramla ou le Negev (Nakab), et bien d'autres, sont proches d'une déclaration de guerre contre l’existence et les terres des citoyens palestiniens dans ce pays.

Ce comportement sauvage de l'Etat hébreu contre la population autochtone, menace une explosion populaire de grande ampleur d’un jour à l'autre. La question est : est ce que les autorités israéliennes le planifient? Croient-elles qu’elles vaincront lors de ces prochains affrontements, c'est-à-dire faire taire, réprimer ou obliger les arabes à se soumettre à ces injustices dont ils sont victimes? Ils goutent à l'enfer tous les jours! c'est pour cela qu'on est obligé en tant que partis politiques ou forces populaires compétentes de se pencher sur cet affaire et d'user de tous nos réseaux militants, populaires et internationaux
."

Source : http://www.arabs48.com

Traduction : Fatima pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Racisme

Même auteur

Arabs48

Même date

26 février 2009