Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2792 fois

Palestine 48 -

La politique de nettoyage ethnique d’Israël : Un ancien village arabe doit faire de la place pour une nouvelle ville Haredi dans le Wadi Ara

Par

Récemment, les plans se sont fortement accélérés pour établir une ville haredi (d’ultra-orthodoxes juifs) dans le Wadi Ara, entre Harish et Katzir. Dans les années 1990, Ariel Sharon avait déjà inclus ces deux dernières villes dans son "Plan star", dont le but déclaré était de séparer les villes arabes et d’empêcher leur développement par la construction de nouvelles villes habitées seulement par des Juifs. Maintenant, le ministère du Logement envisage de créer, dans la zone située entre Harish et Katzir, pas moins de 20.000 logements pour Haredis.

La politique de nettoyage ethnique d’Israël : Un ancien village arabe doit faire de la place pour une nouvelle ville Haredi dans le Wadi Ara


Photo : Vue du Wadi Ara

"Nous devons arrêter l'expansion arabe dans le Wadi Ara, a déclaré le ministre israélien de la Construction et du Logement, Ariel Atias.

La zone affectée à la future ville est située entre les villages arabes de Bartaa, Kufr Qara, Dar Alhanoun et Um Alkatif. Le village arabe de Dar Alhanoun, qui existe depuis les années 1920, n'est pas reconnu par l'État d'Israël sous prétexte qu'il s'agit d'un secteur avec des "caractéristiques pittoresques."

Maintenant, le ministère du Logement envisage de créer une grande ville, à seulement à 200 mètres du village, tandis que des ordres de démolition ont été émis contre les habitations du village sous prétexte de "construction illégale."

Une grande partie de la terre des villages reconnus d'Um Alkatif et de Barta seront confisquées pour établir la nouvelle ville haredi. À l'entrée de Kufr Qara, une zone industrielle a été planifiée pour répondre aux besoins de la ville haredi.

Avant même que les habitants de la région aient eu le temps de digérer la nouvelle de la grande ville prévue à proximité de l'entrée de leurs maisons, de nouvelles menaces arrivent déjà.

Le 6 août 2009, les inspecteurs du ministère de l'Intérieur sont arrivés à Dar Alhanoun accompagnés par des dizaines des policiers. Les inspecteurs ont distribué à tous les propriétaires du village des lettres d'"invitation" à des interrogatoires. Dans les lettres, le ministère de l'Intérieur notifie les habitants qu'ils sont soupçonnés d'avoir violé la loi sue l’Urbanisme et la Construction.

Les policiers et les inspecteurs sont venus pendant la journée, quand les hommes du village étaient au travail et leur patrouille a terrifié les femmes et les enfants du village.

Il semble que leur objectif soit d'inciter les habitants à abandonner leur village, même avant l'approbation finale par le Ministère de la Construction pour l'établissement de la ville haredi. Ces menaces ne servent qu'à souligner la discrimination évidente du gouvernement israélien.

Alors que de nouvelles villes réservées aux Juifs sont créées en permanence dans le secteur, le ministère de l'Intérieur tente de déposséder les habitants arabes de la région de leurs terres afin de nettoyer le secteur pour construire une ville nouvelle réservée aux Juifs.

Quand cette dépossession finira-t’elle? Qui va arrêter la discrimination?

Source : http://www.alternativenews.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même date

24 août 2009