Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1454 fois

Ramallah -

La résistance continue à Aboud en dépit de la violence israélienne

Par

Accompagnés par des dizaines d'internationaux, entre 150 et 200 manifestants palestiniens sont venus sur le chantier de construction de la barrière d'Annexion à Aboud qui s'appropriera illégalement une grande partie des terres du village.
C'est la troisième manifestation contre la barrière illégale dans ce village où les gens résistent héroiquement au vol de leur terre.

Les manifestants sont arrivés à midi et sont allés immédiatement au chantier de construction où ils ont protesté contre la construction ces deux dernières semaines.

Cette fois, les Forces de l'occupation n'ont pas tenté d'arrêter les manifestants alors qu'ils s'approchaient de la barrière de barbelés qui avait été installée en travers de la route.
Les protestataires se rendaient compte qu'il y aurait une violence considérable de la part des Forces de l'Occupation en comparaison aux deux semaines précédentes.

A peu près 60 soldats ainsi qu'un certain nombre de policiers des frontières et des policiers des forces spéciales (Yasim) entouraient la barricade de barbelés qui bloquait la route en direction du chantier de construction.

Les manifestants se sont approchés pacifiquement des barbelés qui les séparaient des soldats sans provoquer de violence.

Presque tous les soldats étaient armés de matraques et l'un des officiers responsables avaient placé en évidence sur sa poitrine 4 bombes assourdissantes.

Sans qu'il y ait eu la moindre provocation, les soldats ont commencé à utiliser leurs matraques en tabassant certains des activistes israéliens qui étaient positionnés sur la ligne de front de la manifestation.

Comme par le passé, la résistance non-violente a été confrontée à la violence des Forces de l'occupation.

En moins de 10 minutes, les Forces de l'Occupation ont commencé à attaquer la manifestation pacifique avec des bombes assourdissantes (8 en 3 minutes) tandis que les forces de police se ruaient surla foule en attrapant et en tabassant certains manifestants.


Des balles en métal recouvert de caoutchouc ont été tirées à bout portant sur la foule causant de nombreuses blessures.

Un membre de l'ISM a été soigné par un médecin après avoir été blessé à l'aide d'une matraque par un policier et deux Palestiniens ont reçu plusieurs balles en métal recouvert de caoutchouc tirées à bout portant.



Au cours de l'attaque des Forces de l'Occupation, deux manifestants israéliens ont été détenus et arrêtés, et d'autres ont été blessés.

Après l'assaut initial de la police, beaucoup de manifestants se sont dispersés dans les environs, mais ensuite bon nombre d'entre eux se revenus maintenir une présence et n'ont pas quitté le secteur avant environ 14h.

Peu avant le départ des manifestants, une Palestinienne s'est tordue la cheville pendant une bouscalade et a été évacuée par le Croissant Rouge Palestinien qui était présent pendant la manifestation.



En savoir plus sur la situation à Aboud


Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM

Même date

2 décembre 2005