Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1837 fois

Palestine -

La "seule démocratie au Moyen-Orient"

Par

La semaine dernière, nous avons eu deux décisions de la Cour Suprême de l'Etat Sioniste qui nous rappellent à quel point ce régime est raciste.
La première est la loi sur la Citoyenneté qui affectera des milliers de familles palestiniennes des deux côtés de la Ligne Verte et la seconde est la décision originale concernant l'affaire en justice de Bil'in.

La Loi sur la Citoyenneté (voir l'article de Haaretz)

Personne (moi y compris) n'aurait cru qu'Israël prendrait une mesure aussi folle que celle-ci jusqu'à ces derniers mois.

Aucun pays en Occident n'a pris une telle mesure, même les pays qui ont eu des attaques terroristes contre leurs civils sur leurs territoires. Cela signifie que des attaques terroristes ne devraient pas être utilisées comme excuse pour légiférer une Loi d'Apartheid.

Personne au monde ne peut dire que si quelqu'un d'une minorité raciale ou religieuse qui a pris une mesure violente contre les citoyens d'un pays, cette communauté devrait être punie collectivement.

Cependant, c'est la raison que les services secrets israéliens ont invoqué aux juges pour les convaincre mais c'était seulement l'argument qu'ils ont l'habitude d'utiliser (la sécurité).

Pourtant, tout le monde sait que le seul véritable sujet qui les inquiète, c'est la question démographique, bien que le président de la Cour Suprême ait déclaré que, depuis 1993, seules 16000 demandes de réunification des familles avaient été déposées par des Palestiniens.

Cela signifie qu'il n'y a pas de véritable danger mais personne ne mentionne la réalité qui se cache derrière cette loi, c'est que l'Etat d'Israël est un Etat Juif. Ce qui signifie qu'il n'y a pas de place pour quiconque qui n'est pas Juif !

C'est la seule démocratie au Moyen-Orient qui établit sa constitution selon des principes racistes.

Toutefois, Israël n'aurait pas approuvé une loi de ce type, s'il n'y avait pas le silence honteux et le soutien de la communauté internationale qui a fait penser à Israël qu'il serait soutenu même dans une initiative aussi raciste que celle-ci.

Le silence de la communauté internationale continue, en particulier après 58 ans d'occupation de la Palestine Historique, bien qu'Israël refuse toujours d'assumer sa responsabilité des réfugiés et des massacres qui se sont produits à cette époque-là et ne reconnaît toujours pas les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations-Unies telles que les résolutions 194, 242 et 338.

Plus tard, Israël a déclaré Jérusalem "Unifié" comme capitale d'Israël, en l'annexant officiellement. Jérusalem-Est est un territoire occupé selon le droit international.

Pour consolider son occupation, Israël continue à construire des colonies en Cisjordanie avec le soutien total des Occidentaux et le Mur ou la soi-disant "Barrière de sécurité".

Tous ces faits sur le terrain font que je ne suis pas vraiment étonné de voir la Cour Suprême israélienne approuver une loi aussi raciste qui n'est qu'un détail dans une série d'actions qui ont pour but "d'évacuer" ou "de transférer" la population locale et les propriétaires légaux de leurs terres en leur rendant la vie et l'existence impossibles.

"Nous vivons au 21ème siècle et nous ne pouvons pas faire les mêmes choses que nous avons déjà fait par le passé pour continuer le transfert.
Il y a des manières plus inélégantes pour cela : en rendant la vie impossible aux gens pour qu'ils partent sans les terrifier comme l'ont fait la Hagana et d'autres groupes militants juifs pendant la soi-disant 'Guerre d'Indépendance'" m'a dit un ami israélien.


Affaire en justice de Bil'in

Après avoir parlé de la loi sur la Citoyenneté et de ses conséquences, il est évident qu'Israël continuera sa grande histoire de la sécurité.

Dimanche dernier, le 14 mai, la Cour Suprême de Jérusalem a abordé une question très importante : le cas du Mur à Bil'in, un petit village à l'ouest de Ramallah en Cisjordanie .

Heureusement, il n'y a pas encore de décision définitive, même après un débat qui s'est prolongé jusqu'à 21 h.
Lors du débat, une chose très importante a été mentionnée. C'est encore le racisme et la discrimination au nom de la sécurité.

Le juge a dit que la construction du Mur avait pour but de protéger les citoyens Juifs contre des attaques terroristes, peu importe si le mur est contruit sur la Ligne Verte et peu importe les droit légaux des propriétaires de la terre. Cependant, le mur à Bil'in, comme dans de nombreux endroits, est construit pour protéger les colons qui, selon le droit international, n'ont pas droit d'être là puisqu'ils "colonisent" une terre volée par la force à ses propriétaires légaux.

La construction du Mur pour protéger les citoyens juifs cache un fait dangereux : Israël a commencé par son propre plan unilatéral.

C'était une introduction à la construction du Mur autour des principaux blocs de colonies comme Maale Adumim, Gush Etzion, Alfe Menashe et Ariel.
Le plan demande l'annexion à Israël des blocs de colonies sous prétexte de la "sécurité" et de la "protection", peu importe leur statut juridique.

Cela crééra un précédent et permettra la construction du Mur n'importe où en Cisjordanie pour les mêmes raisons. Il est évident que c'est une nouvelle façon de forcer les gens à abandonner leurs maisons.

Je ne sais pas jusqu'à quand ils continueront d'utiliser ces justifications, mais en ce qui concerne les Palestiniens, je ne pense pas qu'ils veulent plus de pagaille dans leur vie.

Nous savons ce que signifie être un réfugié : vivre dans un autre pays en tant qu'étranger. La population a décidé qu'elle ne quitterait pas encore la Palestine.

D'une part, la communauté internationale devrait se réveiller et prendre ses responsabilités pour garantir les droits de l'homme et l'application du droit international, et d'autre part, elle devrait faire pression sur Israël concernant ses lois racistes destinées à expulser les Palestiniens de leurs maisons.

Source : http://www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Racisme

Même auteur

Raad

Même date

20 mai 2006