Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3272 fois

Israël -

Laura Milo : "Je vais aller en prison aujourd’hui"

Par

Aujourd’hui, je vais aller en prison. Si, au dernier moment, les autorités ne retrouvent pas la raison, je vais languir en prison pendant une période indéterminée, jusqu'à ce que l'armée décide que j'ai "payé ma dette envers la société".
Je vais être emprisonnée aujourd'hui, et je devrai donc arrêter mon travail social et éducatif, j'entrerai dans un environnement totalement déprimant au lieu d'être une personne engagée.

Certains de mes partenaires dans ce pays ont perdu leur boussole morale, et je refuse de devenir comme cela. Une injustice a été commise ici, non seulement envers moi mais également envers les citoyens qui ont honnêtement déclaré ce que leur dicte leur conscience.

L'injustice est commise envers tous ceux qui refusent d’éviter leurs responsabilités et deviennent de simples rouages dans un système qui nous détruit en tant que société et comme individus.

Ceux qui sont allés en prison avant moi ont déjà payé le prix pour avoir insisté pour offrir leur contribution selon leur conscience et non contre elle. Ce n'est pas un cas de désobéissance civile; nous suivons notre conscience. C'est ma seule conscience qui m'indique ce qui est bien ou mal; Je n'en ai pas d’autre.

Tout que je demande, c’est de continuer mon service dans la communauté que j'ai effectué depuis deux ans, à Yeruham, dans les vieux quartiers d'Ashkelon, à Kiryat Moshe à Rehovot, à Jesse Cohen, Holon, au Katamons à Jérusalem, à Shlomi, à Aacre et dans d'autres endroits qui ont eu besoin de moi. C'est une demande simple qui devrait être acceptable. Pourquoi est-ce que je devrais faire des faux ou mentir afin que l’on me permette de faire des choses selon mes envies ?

L'Etat ne comprend-il pas qu'il se nuit à lui-même avec ce comportement indigne ? Car les grands idéaux d'une société démocratiquedevraient encourager les citoyens actifs et critiques.
La FDI et la Cour suprême ont réussi à transformer en malédiction les gens politisés. Ce ne devrait pas être l'attitude de mon pays.


Je ne suis pas un virus destructeur et je ne permettrai à personne d'en faire un de moi. Je suis une jeune femme idéaliste qui lutte pour l'obligation et le droit de prendre une part active dans la construction d'une société juste - une société israélienne qui poursuit un idéal de justice où les gens occupent une place centrale.


Je crois que chaque personne a un sens de justice qui est pur et beau, et il suffit de leur rappeler de l'utiliser. Je crois en les gens, et ni l’IDF ni la Cour suprême ne peuvent me l'enlever.


Cette lettre de Laura Milo est parue dans le Ha'aretz de lundi (23 août 2004). Le même jour, l'armée l'a renvoyée dans la prison 400 pour la seconde fois, de nouveau pour 14 jours. Elle est là parce que l'armée et la Haute Cour de justice ont jugé sa conscience et ont estimé qu'elle laissait à désirer. Pour eux, refuser d'opprimer un autre peuple est inadmissible.


Laura est seule en prison et a un besoin urgent de support moral.
Envoyez le plus vite possible des Emails de soutien à :
danielmilo at barak-online.net

Source : www.refuz.org.il/

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Objecteurs de conscience

Même date

2 septembre 2004