Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4231 fois

Gaza -

Le 31 décembre 2008, au cinqième jour de guerre israélienne sur Gaza : 400 morts, 2.000 blessés

Par

> Sameh.habeeb@gmail.com

Dans trois heures, une nouvelle année va commencer pour le reste du monde. Les Palestiniens de Gaza l’accueilleront dans le sang, la tristesse et les bombardements. C’est un feu d’artifice sanglant et de haute technologie que l’armée de l’air, les forces navales et les bombes israéliennes veulent partager avec eux.

Le 31 décembre 2008, au cinqième jour de guerre israélienne sur Gaza : 400 morts, 2.000 blessés


La guerre contre la Bande de Gaza continue à faire davantage de victimes, au fur et à mesure que les hélicoptères Apaches et les F16 détruisent de nombreuses cibles partout dans la Bande assiégée.

Il y a eu de nombreux appels à cessez-le-feu. Le Mouvement Islamique Hamas a déclaré qu’il était prêt pour une trêve en échange de la levée du siège et la fin de la guerre. La position du Hamas a été transmise par la Russie, qui essaie de jouer un rôle dans la fin de la guerre. Mardi, en fin de journée, Israël a refusé une suggestion française de 48 heures de trêve.

La télévision israélienne a dit que les troupes entreraient à Gaza vendredi pour continuer la guerre en cours. Entretemps, le premier ministre Hamas, Ismail Haniyeh, a dit que la guerre israélienne sur Gaza était contre les pays arabes, islamiques et libres.

Le nombre des victimes des lourds bombardements israéliens s’élèvent à 400, et environ 2.000 blessés, dont 210 sont dans un état critique et risquent de mourir faute de médicaments.

Le gouvernement libyen a fait livrer 10 ambulances.

Les couveuses d’Al Nasir pour les nouveaux nés ont été détruites, ainsi que les tunnels utilisés pour passer de la nourriture à la frontière égyptienne, les bureaux de l’Administration civile à Jabaliya, les bâtiments du front de mer et le port… Nous n’avons pas de fuel, pas de gasoil, pas d’électricité… l’eau potable est limitée parce que la station d’épuration a été bombardée, mais de toutes façons, nous n’avons pas les pièces détachées pour la réparer, ni le gasoil pour la faire fonctionner…

Je vous souhaite une heureuse année, meilleure que celle de Gaza,



Pas de greffon vidéo disponible...

Source : Gaza Today

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

Sameh A. Habeeb

Même date

31 décembre 2008