Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2878 fois

Jérusalem -

Le Grand Mufti de Jérusalem en détention israélienne pendant 6 heures

Par

Mercredi 8 mai, la police israélienne a arrêté à Jérusalem le plus haut dignitaire religieux musulman palestinien et l’a détenu durant 6 heures pour le soumettre à un interrogatoire à propos de heurts qui ont éclaté entre Palestiniens et Israéliens, à proximité de la mosquée d’Al-Aqsa, avant de le relâcher sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui.

Le Grand Mufti de Jérusalem en détention israélienne pendant 6 heures

Les leaders palestiniens et de la Jordanie voisine ont condamné l’arrestation de Sheikh Mohammed Hussein, Grand Mufti de Jérusalem, au lendemain de bagarres entre des croyants musulmans et des Israéliens, près de la mosquée d’Al-Aqsa de Jérusalem.

Le Président israélien Shimon Peres a cherché à rassurer la Jordanie, l’une des rares puissances arabes à avoir reconnu l’Etat juif, en indiquant que la liberté religieuse serait maintenue à Jérusalem.

L’arrestation d’Hussein est intervenue le jour même où Israël commémore l’anniversaire de sa mainmise sur Jérusalem-Est, où se trouve la mosquée d’Al-Aqsa, saisie au contrôle jordanien durant la guerre de 1967. Le porte-parole de la police, Mickey Rosenfeld, a déclaré que Hussein avait été arrêté afin de répondre à des questions sur ce qu’il a appelé des "troubles à l’ordre public" près d’Al-Aqsa, dont l’esplanade surplombe le Mur des Lamentations du judaïsme. Rosenfeld a ajouté qu’aucune charge n’avait été retenue contre Hussein suite son interrogatoire qui a duré 6 heures.

Photo
AlQuds envahie par les sionistes le 8 mai 2013, ou le résultat de 20 ans de "négociations"


« Ils m’ont arrêté à mon domicile à 8 heures du matin, en m’accusant d’incitation à la violence, » a raconté Hussein à Reuters. « Je n’incite à rien. Je protège la mosquée d’Al-Aqsa, et c’est le fondement de mon travail. »

Hussein, qui occupe son poste depuis 2006, a précisé que c’est la première fois que les autorités israéliennes l’arrêtent et le soumettent à un interrogatoire. Depuis 1967, il y a eu au moins un précédent d’un mufti arrêté par la police israélienne, a-t-il ajouté.

Photo
AlQuds occupée, le 8 mai 2013


L’Autorité Palestinienne désigne le Grand Mufti en concertation avec les dignitaires religieux locaux, mais la monarchie jordanienne, qui est de longue date le gardien des lieux saints de Jérusalem, verse les salaires des personnels religieux et contribue à la préservation des sanctuaires. Le Président palestinien Mahmoud Abbas a condamné l’arrestation, la qualifiant de « remise en question flagrante de la liberté de croyance ». Le Premier Ministre Salam Fayyad a déclaré que cela constituait une « escalade grave dans les incessantes violations du Droit international par Israël ». Le Premier Ministre jordanien Abdullah Ensour a annoncé devant le parlement qu’Amman ferait transmettre par la voix de son Ambassadeur à Tel Aviv « le rejet par le Royaume des attaques récurrentes et en augmentation perpétrées par l’armée israélienne et les colons contre le lieu saint d’Al-Aqsa, » et a accusé Israël « d’actes prémédités synonymes de sinistres desseins. »

(...)







Source : Reuters

Traduction : CR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Reuters

Même date

9 mai 2013