Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1648 fois

Jérusalem -

Le Mur de Berlin annexera plus de terres palestiniennes

Par

Selon une projet préparé par la Défense, l'itinéraire de la barrière de séparation à l'est de Jérusalem comprendra une large bande de territoire s’étendant de la route d'Alon et aux falaises de Wasi Kelt.
La barrière encerclera aussi la région industrielle de Mishor Adumim, la colonie de Kfar Adumin et des villages palestiniens tels que Hizmeh et Anata.

Le secteur à l'est de Jérusalem n'était pas inclus quand le gouvernement israélien a approuvé l'itinéraire du mur de Berlin.

Dans le plan actuel, qui peut encore être sujet à révision, la barrière arrivera à A-RAM, près de l'aéroport Atarot et du camp de réfugiés de Qalandiyah. Elle repartira ensuite vers l’Est, entourant la colonie de Geve Binyamin, et continuera jusqu’aux falaises de Wadi Kelt et de la route d'Alon.

À la jonction du Bon Samaritain, la barrière tournera au sud-ouest, encerclant de Ma’aleh Adumim et remontera pour rejoindre la barrière existante au nord et à l'est d'Abu Dis et d’Azzariyeh.

La barrière sera intégrée dans le plan E-1 approuvé par le gouvernement de Netanyahu vers la fin de son mandat en 1999.
Le plan E-1 a considérablement augmenté la juridiction territoriale de Ma'aleh Adumim.

L'administration des États-Unis a indiqué à de nombreuses occasions que la construction du mur de Berlin va à l’encontre du plan de paix. En dépit de l'opposition, le Premier Ministre israélien Ariel Sharon a dit qu'ils continueraient de construire le mur.

Si le plan actuel pour la barrière de Jérusalem est approuvé par le gouvernement israélien, il devra affronter l'opposition de beaucoup de pays qui sont contre leur décision.

Quelques officiers des Forces de Défense d'Israël soutiennent qu’il n’y a aucune justification pour inclure autant de territoires à l'ouest de la barrière.

Le Commissaire de Police Shlomo Aharonishki favorise également un itinéraire plus modeste de la barrière, alors que le Commandant de la Police de Jérusalem, Mickey Lévy, voudrait voir la barrière fournir une zone tampon aussi large que possible pour la ville.

En attendant, les Etats-Unis ont critiqué dimanche le Premier Ministre palestinien Ahmed Queria nouvellement désigné au sein du gouvernement Palestinien. Les ETATS-UNIS prétendent qu'Arafat sera responsable de la gestion de la Sécurité.

"Le Premier Ministre doit avoir le contrôle sur toutes les forces de sécurité et Washington insiste sur le fait que les terroristes et les organisations militaires qui ne sont pas sous contrôle de l'Autorité Palestinienne soient désarmés et démantelés" a expliqué dimanche la porte-parole du Département d’Etat des Etats-Unis, Amanda Batt.

Israël a également critiqué le nouveau gouvernement mais ils ont indiqué qu'ils étaient prêts à s'engager dans le dialogue avec le nouveau gouvernement de Queria une fois qu'il sera assermenté.


Le Ministre des Affaires Etrangères, Silvan Shalom, a dit dimanche que le nouveau gouvernement palestinien "sera jugé par ses actes," mais a ajouté : "laisser la responsabilité de la Sécurité entre les mains d'Arafat n'est pas prometteur."

Le gouvernement israélien a indiqué que le nouveau gouvernement assure que le cartel de terreur d'Arafat continuera à dominer la vie palestinienne. "C’est un non-départ si vous voulez vous faire avancer la Feuille de route".

Voir la carte

Source : www.jerusalemites.org/

Traduction : MG

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Le Mur

Même date

10 novembre 2003