Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1097 fois

Bilin -

Le Prix de la Non Violence

Par

Les militaires israéliens avaient distribué des tractsà Bil’in menaçant les habitants s'ils manifestaient contre la Barrière d'Annexion.
Puisque malgré ces menaces les villageois continuent leurs protestations non-violentes, les soldats ont envahi le village pendant la nuit et ont pris des villageois dans leurs maisons.
Dix-sept villageois qui ont été pris dans ces rafles sont détenus dans des prisons israéliennes.

La nuit dernière, deux autres Palestiniens ont été emmenés : Issam Ibrahim Ali Matar, 32 ans, pètr d'un bébé de 3 mois, et Hosam Mohammad Hassan Hammad, 28 ans, ont été enlevés par les Forces de l'Occupation la nuit dernière à Bil'in, un petit village de Cisjordanie .

Aucune information n'a été encore fournie à l'heure actuelle concernant les raisons de leur arrestation et le lieu de leur détention.

À 2 heures du matin, 10 jeeps militaires sont entrées dans le village, à la recherche de deux hommes.

Toutes lumières éteintes, ils ont cerné la maison de Hosam, et ont frappé à sa porte avec leurs armes.

Un Palestinien qui observait la scène a demandé aux soldats de faire moins de bruit pour ne pas effrayer les enfants, mais sa demande a été ignoré.
Au lieu de ça, le soldat a menacé de tirer sur lui s'il ne rentrait pas chez lui.

Ils ont sorti de la maison Hosam et ses deux frères, ont vérifié leurs identités et ont ensuite libéré les deux frères.

Les soldats ont alors forcé les familles de cinq autres maisons à sortir. Ils les ont intimidés et harcelés et ont vérifié les identités. Après un moment, les soldats ont pris Issam et ont finalement quitté le village à trois heures du matin.


Des tracts, qui ont été laissés dans le village par les soldats dans la nuit du 5 au 6 janvier demandent à la population de ne pas manifester et prévient les habitants :

- Ne suivez pas les agitateurs

- Les Forces de sécurité ne laisseront personne endommager le Mur

- Ne faites pas des choses qui vous causeront des problèmes dans votre vie quotidienne


En attendant, quinze activistes nonviolent du village de Bil'in sont actuellement en prison dans une tentative des autorités israéliennes de décourager les villageois de protester contre le vol de plus de la moitié de leur terre par le Mur.

Pour plus d'informations :

Abdullah (Bil’in): 054 725 82 10
Bureau de l'ISM : 02 297 18 24

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Incursions

Même auteur

ISM

Même date

10 janvier 2006