Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2250 fois

Beit Furik -

Le checkpoint de l'armée et les barrages routiers empêchent le développement de plusieurs projets d'aide à Beit Furik

Par

Interview du chef du Conseil de village, Abd Al-Basit Hannini

Le chekpoint de l'armée installé en 2001 à l’entrée du village Beit Furik, empêche tout progrès dans plusieurs projets d'aide, déclare Abd Al-Basit Hannini, le maire du village.
Il ajoute qu'au cours des deux dernières années, le checkpoint avait rendu impossible la poursuite du travail sur des projets d'aide existants.

Le checkpoint de l'armée et les barrages routiers empêchent le développement de plusieurs projets d'aide à Beit Furik


Photo EAPPI et Matt Robson : Le checkpoint des Forces de l'occupation israélienne installé à l'entrée du village de Beit Furik
Le chekpoint de l'armée installé en 2001 à l’entrée du village Beit Furik, empêche tout progrès dans plusieurs projets d'aide, déclare Abd Al-Basit Hannini, le maire du village.
Il ajoute qu'au cours des deux dernières années, le checkpoint avait rendu impossible la poursuite du travail sur des projets d'aide existants.

Ces projets avaient précédemment permis plusieurs développements dans la ville, dont la construction d'un lycée et d'une aire de jeux pour enfants.

Ces projets avaient également permis le renforcement d'un barrage, le regoudronnage des rues et le réinstallation de l'électricité

En outre, le village avait pu entretenir de bonnes relations avec les organisations civiles et juridiques de la région afin de dénoncer les pratiques illégales des Israéliens dans la région.

Dans un interview, Mr. Hannini a exprimé ses inquiétudes au sujet de l’impact du chekpoint sur l'évolution du village et ses aspirations futures dans les circonstances actuelles.



Projets existants et futurs

En plus de la construction d'un lycée, d'une aire de jeux pour enfants, du renforcement du barrage, du ramassage des ordures et d'un système de canalisations, le village espère voir beaucoup d'autres projets, dont le plus significatif impliquera l'alimentation en eau du village.

Cette initiative permettrait la création d'installation de stockage de l'eau, pouvant contenir jusqu'à 1000m3.

Le village espère également avoir une chaine de diffusion municipale et l’installation d’un réseau interne. Ce ne sont que quelques uns des projets que nous avons actuellement pour le village.



Progrès du village au cours des deux dernières années

En dépit des nombreux difficultés et changements subis par le village au cours de ces deux dernières années, les villageois sont tous dévoués à leur village, au travail et à l'esprit communautaires.

Depuis que le Conseil s’est emparé de plusieurs questions locales, l'implication de la population est devenue plus significative, ce qui a encouragé plus de participation des habitants dans les décisions locales et les projets pour le futur.

De nombreuses réunions entre les responsables et les habitants ont permis de prendre encore plus en considération l'opinion des villageois au sujet de la vie du village.

Indépendamment des nombreuses restrictions difficiles et épuisantes qu'ils affrontent, les habitants sont tous déterminés à changer les pires des situations en quelque chose de positif.



Obstacles affrontés par les habitants du village

Les obstacles affrontés par les habitants sont nombreux et épuisants. Le principal problème posé à notre population, c'est que leurs aspirations vont bien au delà de leurs possibilités, en raison des restrictions qu'elle doit subir.

Peut-être que le plus difficile de ces obstacles est le manque d'une autorité exécutive administrant et mettant en application les décisions et les lois du peuple.

C'est naturellement dû au fait que le village soit considéré en Zone "B" qui ne relève pas de la juridiction de l’Autorité Palestinienne.



Impact des restrictions sur les projets existants

Évidemment, le checkpoint est le plus destructif des restrictions. Il empêche non seulement les habitants de se rendre librement dans d'autres villes et villages, mais il interdit également l'entrée de diverses organisations importantes. Cela rend le village incapable de toute forme de progrès.



Impact du blocus monétaire sur le village

Sans aucun doute, le blocus monétaire a durement frappé le village. Suite à des raisons politiques, les financements de l'USAID ont été arrêtés, ce qui a compromis les perspectives pour le lycée local, ainsi qu'un retard dans le développement du réseau d'approvisionnement en eau



Le rôle de la communauté dans le développement du village

Comme nous avons maintenu de bonnes relations avec des organisations extérieures, et par conséquent, permis aux gens de prendre conscience de la cause palestinienne, les difficultés auxquelles nous faisons face ont contrecarré tout autre développement.

En plus de cela, la présence des colons a eu comme conséquence une plus grande quantité d'attaques contre la terre et l'agriculture locales.

Malgré tout cela, la population de Beit Furik, dans l'ensemble, est coopérative et espère préserver ses acquis. Bien que nous rencontrions des difficultés ici et là, nous devons les traiter avec bon sens et patience, des outils qui nous ont aidés jusqu'ici à surmonter nos problèmes.

Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Furik

Même sujet

Interviews

Même auteur

Amin Abu Warda

Même date

18 août 2007