Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1954 fois

Cisjordanie -

Le coordinateur du Comité anti-mur arrêté à Ni’ilin

Par

Ibrahim Amirah, coordinateur du Comité populaire contre le mur et les colonies à Ni’ilin, a été arrêté cette nuit chez lui pendant un raid nocture. Amirah, ainsi qu’un autre palestinien, Zaydou Srour, est soupçonné d’organiser des manifestations anti-mu dans le village. Vers 3h du matin, une force militaire de 15 jeeps blindés et d’une centaine de soldats israéliens ont envahi le village de Ni’ilin et ont encerclé la maison d’Ibrahim Amirah. Après être entrés en forçant la porte, les soldats ont sorti Amirah de son lit, fouillé la maison et l’ont emmené.

Pas de greffon vidéo disponible...

Amirah a été arrêté deux fois auparavant sous le même soupçon d’organisation de manifestations contre le mur à Ni’ilin, mais n’a jamais été accusé. Des protestations ont lieu dans le village depuis mai 2008.

De plus, l’armée a attaqué les maisons d’Hassan Mousa et Zaidoun Srour. Hassan Mousa, instituteur du village et membre du Comité Popualire, a été relâché après avoir été d’abord détenu. Srour, un activiste bien connu du village, est détenu avec Amirah.

Un raid a eu lieu en même temps dans le village de Bil’in, où les soldats ont arrêté Yassin Yassin, 21 ans.

Les arrestations d’aujourd’hui marquent une escalade des tentatives continues et extensives israéliennes pour supprimer la résistance populaire palestinienne en général, et réprimer ses dirigeants en particulier.

Hier, Israël a lancé un raid nocturne dans la zone A, près du centre de Ramallah, pour arrêter l’activiste de la solidarité internationale Eva Nováková au motif que son visa avait expiré. Une telle incursion dans le secteur A pour un visa expiré est extrêmement inhabituelle. De nationalité tchèque, Nováková était la coordinatrice média de l’ISM ces trois dernières semaines. Elle a été expulsée ce matin à 6h.

Le mois dernier, depuis le 16 décembre, l’armée israélienne a lancé onze incursions nocturnes à Ni’ilin. Depuis mai 2008, date du début des manifestations dans le village, 94 résidents ont été arrêtés, en lien avec les protestations. Des raids similaires ont eu lieu à Bil’in, où 34 habitants ont été arrêtés au cours des 6 derniers mois, ainsi qu’à Naplouse, Ramallah et Jérusalem Est.

Parmi les personnes visées lors de cette campagne, cinq membres du Comité populaire de Bil’in ont été arrêtés, sur une accusation d’incitation, dont Adeeb Abu Rahmah, qui est en détention depuis presque six mois, et le coordinateur du Comité Populaire de Bil’in, Abdallah Abu Rahmah.

Des militants très actifs, comme Wael al-Faqeeh (à Naplouse), Jamal Juma' Jérusalem Est) et Mohammad Othman (Jayyous), tous deux de l’ONG Stop the Wall, très impliqués dans la campagne anti-mur et de boycott, désinvestissement et sanctions, ont été arrêtés eux aussi. Ils sont tous les trois incarcérés, sur la base de « preuves secrètes » et sans qu’aucune accusation n’ait été portée contre eux.

Pas de greffon vidéo disponible...

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Popular Struggle Coordination Committee

Même date

12 janvier 2010