Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3626 fois

Cisjordanie occupée -

Le gouvernement israélien autorise la construction de 300 nouvelles unités de logement dans la colonie Beit El

Par

Article de Celine Hagbard pour IMEMC

05.01.2015 - Le Premier ministre israélien Netanyahu, en accord avec le ministre de la Défense Moshe Ya'alon, a approuvé dimanche 4 janvier l'extension de la colonie Beit El, construite sur des terres volées aux Palestiniens près de Ramallah. 300 nouveaux logements seront construits, pour un coût d'environ 18 millions de dollars.

Le gouvernement israélien autorise la construction de 300 nouvelles unités de logement dans la colonie Beit El

Image de Beit El, qui montre la proximité avec les villages palestiniens (image POICA)
L'argent sera pris sur le budget de la Défense, et sera utilisé pour fermer une base militaire dans la colonie utilisée actuellement par la patrouille israélienne des frontières, et pour construire de nouvelles maisons qui seront proposées à des civils israéliens aux fins de colonisation.

L'annonce de l'expansion est le résultat d'une promesse faite par le Premier ministre israélien aux colons de Beit El qu'il leur donnerait cette somme en échange de leur acceptation d'une décision prise par la Haute Cour israélienne en 2012, qui a ordonné le démantèlement de 30 logements construits illégalement sur des terres palestiniennes volées.

Photo


En secret, le Premier ministre israélien avait promis aux colons, au moment de la décision de justice, qu'ils recevraient une compensation qui permettrait la poursuite de l'expansion de la colonie. Avant même l'annonce faite dimanche des 17,8 millions de dollars pour le projet d'expansion, la construction de 90 logements supplémentaires avait déjà commencé, également dans le cadre de l'entente conclue en douce entre Netanyahu et les colons en 2012.

Le procès intenté contre les colons à l'époque par le groupe israélien pour les droits de l'homme Yesh Din était fondé sur l'illégalité de 5 immeubles (30 logements) qui avaient été construits sur des terres palestiniennes illégalement saisies.

Même si la Haute Cour avait statué en faveur des propriétaires palestiniens indigènes, la démolition des 5 bâtiments en 2012 a finalement conduit à la construction de plus de 10 fois plus de logements, en raison de l'accord secret conclu entre le Premier ministre israélien et les colons de Beit El.

Photo
Quelques maisons du village palestinien de Dura al-Qara, avec la colonie sioniste illégale de Beit El en arrière-plan (Photo: Silan Dallal, B'Tselem)


Le ministre des Finances précédent, Yair Lapid, avait fait valoir que le Premier ministre n'avait aucune autorité pour conclure un accord secret avec les colons, et que l'affaire devait être portée devant l'opinion publique pour discussion. Mais Lapid a été congédié par Netanyahu et aujourd'hui l'accord secret va de l'avant avec personne au sein de l'administration pour s'y opposer.

La colonie israélienne de Beit El a été créée en 1977 par l'armée israélienne, qui s'est emparée de la terre et a ensuite commencé à y faire emménager des civils israéliens, en violation directe du droit international. C'est aussi le site de l'une des plus grandes bases militaires israéliennes en Cisjordanie occupée.


Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Colonies

Même auteur

IMEMC

Même date

6 janvier 2015