Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1568 fois

Vallée du Jourdain -

Le gouvernement israélien publie un ordre de démolition pour un autre village de la Vallée du Jourdain

Par

Le village de Ka'abna, situé dans la région de Jiflik dans la Vallée du Jourdain, a récemment reçu l'ordre de sa 6ème démolition en 5 ans. Le village est en fait le lieu où l'armée israélienne avait suggéré aux 80 villageois de s'installer lorsqu'elle a démoli leurs précédentes maisons.
Néanmoins, l'armée prétend aujourd'hui qu'ils ont construit le village sur une zone militaire, et elle a exigé leur départ.

Le gouvernement israélien publie un ordre de démolition pour un autre village de la Vallée du Jourdain


Photo ISM : Le village de Ka'abna dans la Vallée du Jourdain

Près de 30 maisons et des enclos pour animaux seront détruits si la démolition a lieu, et la vie et l'éducation de 50 enfants seront encore une fois gravement perturbées.

Les villageois de Ka'abna ont été déplacées pour la première fois de leurs terres il y a 18 ans par l'une des nombreuses colonies qui occupent illégalement la Vallée du Jourdain. Les maisons du village, qui ont été reconstruites cinq fois, sont composées de murs de béton recouverts d'un toit en grillage et en plastique et de vieux sacs en coton sont utilisées pour la partie supérieure des murs et la toiture.

Le village n'a jamais eu accès à l'eau ou à l'électricité, et les villageois payent une somme de 100 shekels tous les 4-5 jours pour le transport de l'eau en tracteur jusqu'à leurs foyers

Et comme si le village de Ka'abna ne souffrait pas assez, l'armée israélienne y a imposé un couvre-feu quotidien. Les villageois pensent que les couvre-feux sont dûs aux problèmes qui surviennent parfois au checkpoint voisin. Toutefois, le couvre-feu est appliqué pour des raisons qui ne sont souvent pas évidentes pour les villageois

"Les gens ne peuvent pas vivre comme ça. Nous n'avons pas d'eau ou d'électricité. Nous voulons seulement manger et élever nos enfants", a déclaré un porte-parole du village.

Mais le gouvernement israélien affirme que le village, qui fait moins d'un kilomètre carré, est construit sans permis de construire sur des terrains l'armée et il doit être démoli. Les permis de construire auxquels fait référence le gouvernement sont presque impossibles à obtenir. Lorsqu'on leur a demandé s'ils allaient à nouveau reconstruire le village, les habitants de Ka'abna ont déclaré qu'ils le feraient.

"De nombreux villageois ont été détruites dans la région et ils (les villageois) les ont reconstruits. Nous allons reconstruire. C'est notre terre" a déclaré le porte-parole du village

La semaine dernière, la Haute Cour a ordonné le report de la démolition pour une période de 60 jours. A l'issue de cette période, la Haute Cour va ré-examiner la question et décidera si le village sera démoli. Cependant, les villageois craignent que les forces armées ignorer l'ordre du tribunal et commencent à démolir le village pour la 6ème fois avant l'audience de la Haute Cour

Voir le documentaire : "Expulser les Bédouins" durée : 22 mn 09


Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

ISM

Même date

13 novembre 2007