Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 533 fois

Jérusalem -

Le jeune Majd Mustafa, entre la douleur de sa blessure, la déportation et un prochain emprisonnement

Par

30.10.2017 – La blessure du jeune jérusalémite Majd Naef Shihadeh Mustafa et l’ablation de sa rate ne furent pas les premières violations des autorités d’occupation à son encontre. Majd a été arrêté, placé en résidence surveillée et déporté de chez lui, dans le village d’Essawyeh, en plus d’être privé d’enseignement depuis 2014.

Le jeune Majd Mustafa, entre la douleur de sa blessure, la déportation et un prochain emprisonnement

Majd, 16 ans, a été blessé à la mi-octobre 2017 par une balle caoutchouc-acier alors qu’il se rendait à l’épicerie du village au moment où les soldats de l’occupation y lançaient un raid. La balle l’a blessé au dos et il a dû subir l’ablation de la rate ; il a également eu des côtes cassées et de lésions au poumon.

Ses souffrances ont commencé en 2014, comme il le raconte au Centre d’information Wadi Hilweh : « J’ai été arrêté en juin 2014 chez moi. Après un mois d’interrogatoire, j’ai été libéré sous condition d’être déporté de chez moi, à Essawyeh, pour Beit Hanina, où j’ai été assigné à résidence. »

Il ajoute : « J’ai passé 6 mois en résidence surveillée complète, avec interdiction de sortir pour quelque raison que ce soit. Ensuite j’ai été autorisé à sortir entre 7h du matin et 19h à Beit Hanina mais interdit d’accès à mon village d’Essawyeh. Ce qui m’a empêché de revenir à l’école et m’a privé de mon droit à l’enseignement. »

Il dit : « J’ai été expulsé de mon village pendant un an et demi. Après mon retour, j’ai été arrêté à la fin de l’année dernière et condamné à six mois de prison, puis remis en liberté au début du mois de mai dernier. »

Il explique que le juge a prononcé une peine d’emprisonnement de 3 mois pour la première affaire, en septembre dernier, et qu’il a dû se rendre, au début d’octobre, mais il était blessé et souffrait. Après avoir fait appel de la décision devant le tribunal, le juge lui a ordonné de se présenter au début de l’année prochaine.

Entre blessure, souffrance et déni de son droit à l’enseignement, Majd attend de devoir quitter sa famille pour purger la peine décidée par l’occupation, en espérant que les souffrances qui celle-ci lui impose prendront bientôt fin.

Photo

Source : Silwanic

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Enfants

Même auteur

Wadi Hilweh Information Center