Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2116 fois

Palestine occupée -

Le ministre de la Défense israélien : "Le gouvernement connaît les auteurs de l'attaque de Duma, mais il n'y aura pas de poursuites"

Par

11.09.2015 - Six semaines après que des colons ont mis le feu à une maison palestinienne dans le hameau de Duma, en Cisjordanie occupée, tuant trois personnes - Ali Dawabshe, 18 mois, Sa'ad Dawabshe, 32 ans, et Riham Dawabshe, 27 ans - personne n'a été inculpé pour le crime. Le ministre de la Défense d'Israël dit maintenant qu'il sait qui est derrière l'incendie criminel mais qu'il refuse d'inculper parce que le faire pourrait exposer les sources de renseignement gouvernementales.

Le ministre de la Défense israélien : 'Le gouvernement connaît les auteurs de l'attaque de Duma, mais il n'y aura pas de poursuites'

Les trois tombes dAli, Sa'ad et Riham Dawabsheh, assassinés par des terroristes sionistes qui ne seront jamais punis
"Nous savons qui est derrière l'assassinat de la famille Dawabshe, mais nous ne poursuivrons pas," a dit mercredi [9 septembre] Moshe Ya'alon, ministre de la Défense, lors d'une rencontre avec le mouvement des jeunes du Likud, une branche du parti politique du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Ya'alon a continué, disant qu'il craignait qu'un procès "ne révèle les sources de renseignement" qui ont enquêté sur les parties criminelles.

Le lendemain, Ya'alon confirmait à un journaliste militaire israélien qu'il savait qui était responsable de l'attaque.

"Les services de la sécurité israélienne connaissent les auteurs de l'attaque de Duma et certains sont enfermés," a rapporté l'AFP citant les propos de Ya'alon après la réunion, "Nous n'avons pas engagé d'action pénale pour le moment afin ne pas divulguer nos sources, mais nous poursuivons nos efforts pour les traduire en justice."

Curieusement, la plupart des dirigeants du gouvernement israélien n'ont pas répondu à la déclaration de Ya'alon - l'attaque de Duma est l'affaire la plus médiatisée en matière de violence des colons contre les Palestiniens en deux décennies. Même dans ce cas, la révélation de ces manœuvres de tergiversation a provoqué une onde de choc au sein de la Liste arabe commune, la troisième faction d'Israël.

"La déclaration de Ya'alon révèle le laxisme du système vis-à-vis du terrorisme des colons, qui autorise ainsi le prochain meurtre. Ya'alon et le système qu'il dirige sont pleinement responsables du meurtre atroce de la famille Dawabshe et du terrorisme continu des colons contre les Palestiniens," a dit hier Aida Touma Sliman, membre de la Knesset.

Mondoweiss a demandé ses commentaires à un porte-parole de Ya'alon. Il nous a dirigé sur un entretien que le ministre de la Défense a donné hier au quotidien israélien Walla.

"Malheureusement, nous sommes convaincus que des Juifs sont les auteurs de l'attaque de Duma," a dit Ya'alon à Walla, dépeignant un tableau inquiétant de la possibilité que des colons commettent d'autres actes de violence. "C'est un groupe radical qui veut faire des problèmes sur le terrain et blessé beaucoup de gens. Ça va bien au-delà des événements 'prix à payer' que nous avons rencontrés."

Interrogé directement sur les trois Israéliens détenus en détention administrative, une arrestation sans inculpation, Ya'alon est resté vague. "Attendons de voir," a-t-il a Walla, ajoutant, "Nous avons quelques idées sur les auteurs des attaques, et nous avons donc pris des mesures."

Le 31 juillet, des pyromanes ont incendié la maison des Dawabshe pendant que la famille dormait. Le bébé de 18 mois, Ali Dawabshe est mort brûlé vif dans l'attaque. Huit jours après, son père Sa'ad succombait à ses blessures, et il y a quelques jours, son épouse Riham est décédée elle aussi.

Sa'ad était maçon et Riham institutrice. Leur fils de 4 ans, Ahmad, a survécu à l'attaque. Il a été hospitalisé en Israël où il est traité pour des brûlures de deuxième degré sur 60% du corps.

Suite à l'attaque de Duma, Ya'alon a annoncé qu'Israël aurait recours à des mesures d'urgence pour détenir sans inculpation les personnes impliquées dans l'attaque. Trois suspects sont toujours en garde à vue, tandis que neuf ont été détenus puis relâchés. Dix autres ont une restriction de circulation et certains ont reçu une assignation à résidence, et d'autres ont interdiction d'entrer en Cisjordanie .

Au sujet des trois emprisonnés -Meir Ettinger, Evyatar Slonim et Mordechai Meir- Israël n'a pas indiqué s'ils sont détenus pour l'attaque de Duma ou pour une implication dans des crimes contre les Palestiniens.

Source : Mondoweiss

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Colonialisme

Même auteur

Allison Deger

Même date

13 septembre 2015