Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2984 fois

Negev -

Le nettoyage ethnique se poursuit : Le village bédouin d’Al Araqib démoli pour la 3ème fois

Par

Le mardi 10 août, le village bédouin d'Al Araqib dans le Néguev a été détruit pour la troisième fois en deux semaines, par les forces de l'administration civile israélienne.
Vers 5h45 du matin, une cinquantaine de policiers israéliens et 15 policiers des frontières sont arrivés en jeeps pour portéger les 3 bulldozers Caterpillar qui ont rasé le village bédouin palestinien situé près de Beersheva, dans le Néguev en un peu plus d'une heure.

Pas de greffon vidéo disponible...

Six ou sept maisons de fortune qui avait été reconstruites par les familles (après les deux précédentes démolitions du 27 Juillet et du 4 août) ont été rasées, laissant à nouveau sans-abri des familles, y compris des femmes et des enfants, à la veille du Ramadan.

Arrivés sur les lieux à 3h du matin, 2 activistes de l'ISM et environ 20 militants israéliens ont assisté à la démolition. Les villageois avaient lancé un appel, après avoir commencé à soupçonner le retour imminent des bulldozers, suite au passage la veille de responsables israéliens qui avaient inspecté et compté les structures reconstruites.

Un homme, aidé par des activistes israéliens et internationaux, a tenté de démonter sa propre maison avant que les bulldozers ne s’en approche - afin de sauver les matériaux de la destruction - mais la police israélienne l’en a empêché.



Les policiers ont été très agressifs et violents envers les Bédouins et les manifestants. Ils ont arrêté un activiste israélien, Gadi Algazi, pour avoir participé à la résistance non violente aux démolitions. Ils ont également volé la citerne à eau, ce qui - avec le début du Ramadân – rendra la reconstruction du village encore plus difficile.

Malgré cela, les familles, aidées par des activistes, ont commencé à reconstruire des abris avec les matériaux qu’ils ont pû sauver, dès que les forces israéliennes sont parties. L'Etat d'Israël qualifie le village de « non reconnu » et dit que les maisons étaient illégales.



Contact:

ISM Media office: 054-618-0056

Aida, une militante de l’ISM, témoin des démolitions : 059-738-2292

Pas de greffon vidéo disponible...

Source : http://palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

ISM

Même date

10 août 2010