Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3513 fois

Bethléem -

Le pape devant le mur

Par

Les enfants d'Al-Rowwad, du camp de réfugiés d'Aida à Bethléem, ont envoyé un message au Pape lorsqu'il s'est arrêté pour prier devant le mur d'apartheid et d'annexion. Ils ont insisté sur la situation tragique des prisonniers et sur le droit au retour chez soi. Cet arrêt impromptu était, à mon avis, la partie la plus mémorable de la visite du Pontife à Bethléem. Il a reconnu "l'Etat de Palestine" (Google aussi vient juste de le faire !), a également rencontré des enfants réfugiés de Dheisheh et partagé de la nourriture avec quelques membres de familles qui avaient chacun une histoire à lui raconter sur les souffrances terribles de la vie sous l'occupation coloniale d'Israël.

Le pape devant le mur

Les chrétiens et les musulmans ici ont tous été réellement touchés par la visite de ce Pape humble et de ses gestes de compréhension et de solidarité.

Mais la plupart disaient souhaiter qu'il utilise davantage son influence pour faire pression sur le régime sioniste. Les médias de l'occident inféodé au sionisme ont essayé de cacher les choses, dont les gestes de solidarité du Pape envers nous, mais les médias sociaux furent prééminents et l'histoire n'a pu être ignorée.

Voir des photos ici.

Le Pape est allé ensuite à Tel Aviv pour être pris en sandwich entre deux menteurs sionistes polonais qui continuent à construire des murs de haine et de destruction : Persky (alias Peres) et Mileikowsky (alias Netanyahu). Le Pape a dû écouter les deux athées lui dire que Dieu a donné cette terre aux Juifs et qu'Israël est "la terre du peuple juif", et que c'est une "démocratie qui protège la liberté de culte" !

Malheureusement, le Pape a aussi été obligé de déposer une couronne sur le tombe de Théodore Herzl (en plus des arrêts obligatoires à "Yad Vashem" et au mur de soutènement d'Hérode).

Herzl est un autre athée qui est "crédité" de l'organisation du mouvement sioniste mondial qui a entraîné des milliers de morts (sans parler des crimes perpétrés par ses armées aux ordres comme les massacres d'Irakiens par l'armée US, etc.). C'est un mouvement qui a créé des millions de réfugiés et qui continue de commettre des crimes contre l'humanité tandis qu'il consolide ici un système d'apartheid tout en blanchissant des milliards de dollars de profits financiers illicites. Israël continue de démolir des maisons et des terres. Juste pour accueillir le Pape : Israël a assassiné un jeune palestinien, emprisonné beaucoup, détruit plus de 1.500 arbres sur la terre de la famille Nassar (appelé la Tente des Nations) et autres. Des "militants" juifs israéliens ont même distribué des tracts appelant à la destruction des églises (disant que les chrétiens adorent des idoles, d'après le droit juif), et d'autres ont tagué sur des églises que "Marie est une vache" et "Jésus : un fils de pute" !

Qui sont ces dirigeants sionistes qui ont brillamment lavé le cerveau des Juifs pour soutenir le sionisme raciste et fait pression sur quelques Gentils pour qu'ils fassent de même ?

Shimon Peres est né Szymon Perski à Vishniva, au Pologne (actuellement le Belarus). Lui et ses parents sont arrivés en Palestine en 1934 (sous le mandat britannique). Il s'est enrôlé dans le groupe terroriste clandestin Haganah, où il a occupé les fonctions de chef de la gestion des effectifs dans les années 1940 et il a participé au nettoyage ethnique de 1948-1949. Il est l'architecte du programme nucléaire d'Israël. Nommé directeur général du ministère de la Défense en 1953, il a immédiatement commencé à exploré le développement nucléaire. A la fin des années 1950 et au début des années 1960, Israël a développé son programme nucléaire, essentiellement grâce à l'aide de la France tout en maintenant la doctrine de Peres de "l’ambiguïté". Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et d'autres pays ont regardé ailleurs. Il est connu comme un homme politique mielleux capable de mentir avec aisance, prétendant vouloir la paix mais rejetant toute responsabilité dans le nettoyage ethnique de la Palestine et refusant aux réfugiés le droit de revenir chez eux, sur leur terre. Il a été récompensé (avec Rabin et Arafat) par le Prix Nobel de la Paix pour les désastreux Accords d'Oslo. De nombreux membres du comité Nobel ont plus tard signé une lettre regrettant d'avoir décoré Perski du Prix Nobel de la Paix (à cause de ses actions en tant que membres du gouvernement Sharon pendant sa série de crimes de guerre).

Benyamin Mileikowsky (alias Netanyahu) est un émigrant polonais né Benzion Mileikowsky (nom changé plus tard en Netanyahu. Son père américanisé est devenu secrétaire du chef terroriste Vladimir Yevgenyevich Zhabotinsky (alias Zeev Jabotinsky), fondateur du sionisme "révisionniste" et il a appuyé des groupes comme l'organisation terroriste Irgoun pendant le mandat britannique en Palestine. Son fils a continué à idolâtrer ces premiers terroristes juifs. Benjamin et son frère ont servi dans des unités des forces israéliennes responsables d'assassiner sur le sol étranger (en violation du droit international) et ont commis des crimes de guerre. Benjamin Miliekowsky (Netanyahu) est connu tant parmi les Israéliens qu'au niveau mondial pour être un menteur invétéré qui a refusé d'accepter les Accords d'Oslo (même s'ils étaient favorables à Israël) et que ses activités politiques ont enrichi. Dans une vidéo enregistrée alors qu'il croyait que la caméra n'est pas branchée, il explique sa véritable contribution pendant son premier mandat de Premier ministre israélien dans les années 1990. Voir la séquence ici et .

C'est après tout le même terroriste qui a fait un discours à des dizaines de membres du parti Likud, à Eilat, dans lequel il admettait que c'est bien sa stratégie. Selon le quotidien israélien Ha'aretz du 15 juillet 2001 : "(...) donnant quelques conseils au public sur la manière de traiter avec les journalistes étrangers (Netanyahu a dit) : 'Que vous ayez raison ou tort, vous devez toujours, toujours présenter votre position comme la position juste.'" En 2011, le Président français Nicolas Sarkozy a qualifié Netanyahu de menteur dans un échange privé avec le Président US Barack Obama au sommet du G20 (diffusé par inadvertance à des journalistes). "Je ne peux pas le supporter. C'est un menteur," a dit Sarkozy à Obama. Le Président Obama lui a répondu : "Tu en as marre de lui ? Eh bien moi, je dois faire avec lui tous les jours." (Source
The Guardian.

D'autres leaders sionistes ont des antécédents encore plus intéressants. Voir un de mes articles, ici

Mais parmi les très bonnes nouvelles, et malgré l'envoi de légions de lobbyistes à l'Université DePaul, les étudiants y ont voté le soutien au boycott, au désinvestissement et aux sanctions. Lire l'article de Ali Abunimah sur Electronic Intidada.

La campagne BDS doit s'étendre. D'autrres formes de résistance doivent grossir. Il faut en finir avec l'injustice. Rejoignez la lutte.


Source : http://qumsiyeh.org

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bethléem

Même sujet

Propagande

Même auteur

Mazin Qumsiyeh

Même date

26 mai 2014